Razh, rac'h : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Morphologie)
 
(68 révisions intermédiaires par 3 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
La forme ''rac'h'' semble sémantiquement équivalente à ''[[tout]]'', et  ''[[holl]]'', 'tout'.
+
La forme ''rac'h'', ou ''razh'' 'tout', est un [[nom]], ou un [[quantifieurs|quantifieur universel]] positif.  
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(1)|| Tud vat eo ||tout ||'''rac’h''' ar re ||a zo eno.
+
| (1) ||'Barzh al liorzh || e kasan || '''razh''' al labour.
 
|-
 
|-
| || gens bon [[COP|est]]|| [[tout]] ||tous [[art|le]] [[hini|ceux]]|| [[R]] [[zo|est]] [[eno|y]]  
+
| || [[e-barzh|dans]] [[art|le]] [[liorzh|jardin]] || [[R]]<sup>[[4]]</sup> [[kas|envoie]] || tout [[art|le]] [[labour|travail]]  
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'Tous ceux qui y sont sont de bonnes gens.'|||| ||||||||''Cornouaille (Pleiben)'', [[Ar Floc'h (1950)|Ar Floc’h (1950]]:26)
+
|||colspan="4" | 'Dans le jardin, j'assume tout le travail.' ||||||''Le Scorff'', [[Ar Borgn (2011)|Ar Borgn (2011]]:80)
 
|}
 
|}
 +
 +
 +
Cette forme semble sémantiquement équivalente à ''[[tout]]'', ''[[holl]]'' et ''[[ioc'h]]''. C'est un [[quantifieur flottant]].
  
  
 
== Morphologie ==
 
== Morphologie ==
  
On trouve aussi la forme ''razh''.
+
=== ''razh, rac'h'' ===
 +
 
 +
La forme ''rac'h'' se trouve en cornouaillais dans [[Ar Floc'h (1950)]], mais semble surtout utilisée dans les dialectes du vannetais, où on trouve la forme ''rac'h'' comme la forme ''razh''.  
  
  
Ligne 19 : Ligne 24 :
 
| (2)|| '''Razh''' ar merc'hed || da zimeziñ || a selle || gwiv outañ || hag e vamm ne wele nemetañ.  
 
| (2)|| '''Razh''' ar merc'hed || da zimeziñ || a selle || gwiv outañ || hag e vamm ne wele nemetañ.  
 
|-
 
|-
| || tous [[art|le]] femmes || [[da|à]] marier || [[R]] regardait || amoureusement [[ouzh|à]].[[pronom incorporé|lui]] || [[C.ha(g)|et]] [[POSS|son]] mère [[ne]] voyait [[nemet|seulement]].[[pronom incorporé|lui]]   
+
| || tous [[art|le]] femmes || [[da|à]]<sup>[[1]]</sup> [[dimeziñ|marier]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[sellout|regardait]] || amoureusement [[ouzh|à]].[[pronom incorporé|lui]] || [[C.ha(g)|et]] [[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> [[mamm|mère]] [[ne]]<sup>[[1]]</sup> [[gwelout|voyait]] [[nemet|seulement]].[[pronom incorporé|lui]]   
 
|-  
 
|-  
 
| || colspan="4" | 'Toutes les femmes à marier le couvaient des yeux et sa mère ne voyait que lui.'  
 
| || colspan="4" | 'Toutes les femmes à marier le couvaient des yeux et sa mère ne voyait que lui.'  
 
|-  
 
|-  
| || |||| colspan="4" |  ''Vannetais'', [[Dihunamb]]: 110/123, cité dans cité dans [[Menard (1995)|Menard (1995]]:§ gwiv)  
+
| || |||| colspan="4" |  ''Vannetais'', [[Dihunamb]]: 110/123, cité dans [[Menard (1995)|Menard (1995]]:'gwiv')
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
| (3) ||Foetet 'neus || '''razh''' e draoù.
 +
|-
 +
| || dilapidé [[kaout|a]] || tout [[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> [[traoù|choses]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'Il a mangé, dilapidé tout son bien.' ||||||''Le Scorff'', [[Ar Borgn (2011)|Ar Borgn (2011]]:81)
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
=== répartition dialectale ===
 +
 
 +
''Razh, rac'h'' est en concurrence avec les formes ''[[tout]]'', ''[[ioc'h]]'', et ''[[holl]]''. Un locuteur donné peut utiliser alternativement ''rac'h'' et ''[[holl]]'' (par exemple, [[Ar Meliner (2009)|ar Meliner 2009]] ou Drezen).
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
|(2)|| Tan-gwallet || pizh-'''rac'h''' || '''holl''' vagazinioù meur || ar Gambr-a-Genverzh|||| ||''Standard/Cornouaillais'', [[Drezen (1943)]]
 +
|-
 +
| || incendié || [[INT]]-tout || [[holl|tout]] <sup>[[1]]</sup>magasins [[meur|grand]] ||[[art|le]] Chambre-[[a|de]]-Commerce
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'Incendiés complètement les grands bureaux de la Chambre de Commerce.'
 +
|}
 +
 
 +
=== composition ===
 +
 
 +
==== ''razig'' ====
 +
 
 +
''Razh'' peut prendre le [[suffixe]] [[diminutif]] ''[[-ig]]''.
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
|(3)|| Raz'''ig'''|| e galon ||e ouelas.|||| chanson ''Iwan Gamus'', [[Prigent (1993)]], [[Bertrand (2009)]]
 +
 
 +
|-
 +
| || tout.[[DIM]] || [[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> [[kalon|coeur]] || [[R]]<sup>[[4]]</sup> pleura ||
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'Il pleura tout son saoûl.'
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
==== ''tout-rac'h'' ====
 +
 
 +
F. Louis (c.p. 03/2013) signale en vannetais la forme ''tout-rac'h'', que l'on trouve aussi en cornouaillais.
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
|(4)|| Tud vat eo ||'''tout''' ||'''rac’h''' ar re ||a zo eno.
 +
|-
 +
| || [[tud|gens]] <sup>[[1]]</sup>[[mat|bons]] [[COP|est]]|| [[tout]] ||tous [[art|le]] [[hini|ceux]]|| [[R]] [[zo|est]] [[eno|y]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'Tous ceux qui y sont sont de bonnes gens.'|||| ||||||||''Cornouaille (Pleyben)'', [[Ar Floc'h (1950)|Ar Floc’h (1950]]:26)
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
==== ''holl-razh'' ====
 +
 
 +
* ''Ar gwez zo bet skubet '''holl-razh''' gant ar gorventenn.'', [[Menard & Kadored (2001)|Menard & Kadored (2001]]:'razh')
 +
: 'L'arbre a été complètement balayé par la tempête.'
 +
 
 +
* ''Kastell ha liorzhoù a oa bet skubet holl-razh diwar beg ar menez.'', [[Menard & Kadored (2001)|Menard & Kadored (2001]]:'holl-razh')
 +
: 'Le chateau et les jardins ont été complètement balayés de la pointe de la montagne.'
 +
 
 +
 
 +
== Syntaxe du quantifieur ==
 +
 
 +
Le [[quantifieur]] se place canoniquement avant l'élément quantifié.
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
| (1) ||N'heller ket dastum ||'''rac'h parlant un den'''||ha nebeutoc'h c'hoazh|| ur boblañsad tud.
 +
|-
 +
|||[[ne]] [[gallout|peut]].[[IMP]] [[ket|pas]] rassembler ||tout parlé [[art|un]] homme||[[&|et]] peu.[[Suffixe -oc'h|plus]] [[c'hoazh|encore]] || [[art|un]] peupl.[[-ad|-ée]] [[tud|gens]]
 +
|-
 +
| ||colspan="4" |'On ne peut pas collecter tout le parlé de quelqu'un, et encore moins celui d'une population.'
 +
|-
 +
| ||||||''Vannetais (Kistinid)'', [[Nicolas (2005)|Nicolas (2005]]:7)
 
|}
 
|}
  
== Variation dialectale ==
 
  
La forme ''rac'h'' se trouve en Cornouaillais dans [[Ar Floc'h (1950)]], mais semble surtout utilisée dans les dialectes du vannetais.  
+
{| class="prettytable"
Un locuteur donné peut y utiliser alternativement ''rac'h'' et ''[[holl]]'' (par exemple, [[Ar Meliner (2009)|ar Meliner 2009]]).
+
| (2) || pa veze ||'''rac’h''' goroù ||en ho taouarn ||evel-se.
 +
|-
 +
| || [[pa|quand]] [[vez|était]] ||tout bouton[[-où (PL.)|s]]|| [[P.e|dans]] [[POSS|ton]]<sup>[[3]]</sup> [[duel|deux]].main ||[[evel|comme]]-[[se|ça]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'Quand tu avais des boutons partout sur les mains comme ça'  
 +
|-
 +
|||||||||colspan="4" |''Haut-vannetais (JMh)'', [[Louis (2015)|Louis (2015]]:128)
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
=== quantifieur flottant ===
 +
 
 +
Comme ''[[tout]]'', ''rac'h'' est un [[quantifieur flottant]]. Il peut être séparé de l'élément qu'il quantifie. En (6), l'élément quantifié apparaît à sa gauche.  
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(3)|| Ha neuze, ||ni a vrunelle-ni ||'''rac'h''' àr-un-dro:|| "'D eo ket gwir,|| 'd eo ket gwir!"
+
|(6)a.|| Ha neuze, ||'''ni''' a vrunelle-ni ||'''rac'h''' àr-un-dro:|| "'D eo ket gwir,|| 'd eo ket gwir!"
 
|-  
 
|-  
| || [[&|et]] [[neuze|alors]] ||[[pfi|1PL]] [[R]] protestait.3SG-[[echo|1PL]] ||tous [[war|sur]]-1-tour|| [[ne]] [[COP|est]] [[ket|pas]] vrai ||[[ne]] est [[ket|pas]] vrai  
+
| || [[&|et]] [[neuze|alors]] ||[[pfi|nous]] [[R]] protestait.3SG-[[echo|nous]] ||tous [[war|sur]]-1-tour|| [[ne]] [[COP|est]] [[ket|pas]] [[gwir|vrai]] ||[[ne]] [[COP|est]] [[ket|pas]] [[gwir|vrai]]
 
|-  
 
|-  
 
| ||colspan="4" | 'Et nous de protester, tous en chœur: "C'est pas vrai, c'est pas vrai!".'  
 
| ||colspan="4" | 'Et nous de protester, tous en chœur: "C'est pas vrai, c'est pas vrai!".'  
 
|-  
 
|-  
|||||||||colspan="4" |''vannetais'', [[ar Meliner (2009)|introduction ar Meliner (2009]]:18)
+
|||||||||colspan="4" |''Vannetais'', [[ar Meliner (2009)|introduction ar Meliner (2009]]:18)
 +
|}
 +
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
|(6)b.|| malezadoù douar bras-bras,|| ed enn'''e''' '''rac'h'''.
 +
|-
 +
| || cultivation.[[-où (PL.)|s]] [[douar|terre]] [[bras|grand]]-[[bras|grand]] || [[ed|blé]] [[P.e|dans]].[[pronom incorporé|eux]] tout
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'des grands champs cultivés, tous en blé.'|||| ||''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:108)
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
En (7), l'élément quantifié apparaît à sa droite.
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
|(7)|| '''Rac'h''' || en em glemm'''ont''' start || ema re hir ||ar brezel.
 +
|-
 +
| || tous || [[en em|se]] [[klemm|plaignent]] [[start|durement]] || [[COP|est]] [[re|trop]] [[hir|long]] ||[[art|le]] [[brezel|guerre]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'Tous se plaignent fortement que la guerre est trop longue.'|||| ||||||||''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:62)
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
=== avec un adjectif, 'complètement' ===
 +
 
 +
Avec un [[adjectif]], ''rac'h'' prend un sens adverbial de type 'complètement'.
 +
 
 +
Comme son synonyme ''[[tout]]'', il peut se trouver en bord droit de syntagme.
 +
 
 +
 
 +
* ''Un eur goude eh oa '''trapikellet rac'h'''.
 +
: 'Une heure plus tard elle était [la paille] entièrement pilonnée.
 +
::: ''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:54)
 +
 
 +
 
 +
''Rac'h'', cependant, peut aussi précéder l'adjectif.
 +
 
 +
 
 +
* ''Treuziñ a raomp Somme-Suippe, Somme-Tourbe, hounnañ '''rac'h diskaret'''.''
 +
: 'Nous traversons Somme-Suippe, Somme-Tourbe, celle-ci entièrement détruite.'
 +
::: ''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:83)
 +
 
 +
 
 +
== Syntaxe du nom ==
 +
 
 +
''Razh'' est parfois clairement un nom (à ne pas confondre avec le nom ''[[razh, razhed]]'' 'rats').
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
|(1)|| Debret ||em eus ||ma '''razh'''.||||  [[Menard & Kadored (2001)|Menard & Kadored (2001]]:'razh')
 +
|-
 +
| || [[debriñ|mangé]] || 1SG [[kaout|a]]||  [[POSS|mon]] tout
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'J'ai mangé à satiété.'
 
|}
 
|}
 +
 +
 +
D'autres fois, on peut hésiter entre le nom ''rac'h'' et le [[quantifieur]] ''rac'h'' dont le nom ''an dud'' 'les gens' aurait subi une [[ellipse]].
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (4) ||N'heller ket dastum ||'''rac'h parlant un den'''||ha nebeutoc'h c'hoazh|| ur boblañsad tud.
+
|(2)|| '''Rac’h''' ||en em glemmont ||start ||ema re hir ||ar brezel.
 +
|-
 +
| || tous || [[en em|se]]<sup>[[1]]</sup> [[klemm|plaignent]] ||fort || [[COP|est]] [[re|trop]] [[hir|long]]|| [[art|le]] guerre
 
|-
 
|-
|||[[ne]] [[gallout|peut]].[[IMP]] [[ket|pas]] rassembler ||tout parlé [[art|un]] homme||[[&|et]] peu.[[Suffixe -oc'h|plus]] [[c'hoazh|encore]] || [[art|un]] peupl.[[-ad|-ée]] gens
+
|||colspan="4" | 'Tous se plaignent que la guerre est trop longue.'|||| ||||||||''Vannetais'',  [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:62)
|-  
+
|}
| ||colspan="4" |'On ne peut pas collecter tout le parlé de quelqu'un, et encore moins celui d'une population.'  
+
 
|-
+
 
| ||||||''vannetais (Kistinid)'', [[Nicolas (2005)|Nicolas (2005]]:7)
+
=== ''ha-razh, ha-rac'h'' ===
 +
 
 +
On trouve ''ha-rac'h'', comme ''ha-[[tout]]'', après un nom. C'est alors un [[étendeur général]].
 +
 
 +
 
 +
* ''Prenet o deus an ti, arrebeuri '''ha razh'''''., [[Menard & Kadored (2001)|Menard & Kadored (2001]]:'razh')
 +
: 'Ils ont acheté la maison, meubles et tout.' (meublée)
 +
* ''Kouezhet e oa er stêr, dilhad '''ha razh'''''., [[Menard & Kadored (2001)|Menard & Kadored (2001]]:'razh')
 +
: 'Elle était tombée dans la rivière toute habillée.'
 +
 
 +
 
 +
On trouve ''ha rac'h'' après un groupe prépositionnel.
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
| (3) || E ma goûg '''ha rac’h''' ||'m eus bet unan.|| O ! ||Na droug !
 +
|-
 +
| || [[P.e|dans]] [[POSS|mon]]<sup>[[2]]</sup> [[gorge|gorge]] [[&|et]] tout||1SG [[kaout|a]] [[kaout|eu]] [[unan|un]] || [[interjection|Oh]] || [[Na(g)|que]] [[droug|mal]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'J'en ai eu '''aussi''' un [furoncle] à la gorge. Oh ! Comme ça fait mal!' ||||||''Haut-vannetais (JMh)'', [[Louis (2015)|Louis (2015]]:218)
 
|}
 
|}
 +
 +
 +
On trouve ''ha rac'h'' après un [[superlatif]], comme dans ''tostañ-ha-rac'h''.
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (5) ||<font color=green> [ ən daʃɛn ||<font color=green> '''toʃtã ha raχ''' ||<font color=green> doχɔm || <font color=green> we ər gləɥɛr ]
+
| (4) ||<font color=green> [ ən daʃɛn ||<font color=green> '''toʃtã ha raχ''' ||<font color=green> doχɔm || <font color=green> we ər gləɥɛr ]
 
|-
 
|-
 
||| An dachenn ||tostañ-ha-rac'h ||doc'homp|| 'oa ar Glever.
 
||| An dachenn ||tostañ-ha-rac'h ||doc'homp|| 'oa ar Glever.
 
|-
 
|-
|||[[art|le]] parcelle||proche[[superlatif|.plus]] [[&|et]] tout || [[diouzh|de]].nous || était le Glever
+
|||[[art|le]] [[tachenn|parcelle]] ||[[tost|proche]].[[superlatif|.plus]]-[[&|et]]-tout || [[diouzh|de]].[[pronom incorporé|nous]] || [[COP|était]] [[art|le]] Glever
 
|-  
 
|-  
| ||colspan="4" |'La parcelle la plus proche de nous, c'était Le Glever.' ||||||||||||''vannetais (Kistinid)'', [[Nicolas (2005)|Nicolas (2005]]:14)
+
| ||colspan="4" |'La parcelle la plus proche de nous, c'était Le Glever.' ||||||||||||''Vannetais (Kistinid)'', [[Nicolas (2005)|Nicolas (2005]]:14)
 
|}
 
|}
 +
 +
 +
=== conjonction? ===
 +
 +
Certains usages sont moins clairs, mais encore en parallèle avec son équivalent breton ''[[tout]]''.
 +
 +
* ''...ha me oui-me petra '''rac'h''''', ''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:38, 216)
  
  

Version actuelle datée du 28 août 2020 à 10:17

La forme rac'h, ou razh 'tout', est un nom, ou un quantifieur universel positif.


(1) 'Barzh al liorzh e kasan razh al labour.
dans le jardin R4 envoie tout le travail
'Dans le jardin, j'assume tout le travail.' Le Scorff, Ar Borgn (2011:80)


Cette forme semble sémantiquement équivalente à tout, holl et ioc'h. C'est un quantifieur flottant.


Morphologie

razh, rac'h

La forme rac'h se trouve en cornouaillais dans Ar Floc'h (1950), mais semble surtout utilisée dans les dialectes du vannetais, où on trouve la forme rac'h comme la forme razh.


(2) Razh ar merc'hed da zimeziñ a selle gwiv outañ hag e vamm ne wele nemetañ.
tous le femmes à1 marier R1 regardait amoureusement à.lui et son1 mère ne1 voyait seulement.lui
'Toutes les femmes à marier le couvaient des yeux et sa mère ne voyait que lui.'
Vannetais, Dihunamb: 110/123, cité dans Menard (1995:'gwiv')


(3) Foetet 'neus razh e draoù.
dilapidé a tout son1 choses
'Il a mangé, dilapidé tout son bien.' Le Scorff, Ar Borgn (2011:81)


répartition dialectale

Razh, rac'h est en concurrence avec les formes tout, ioc'h, et holl. Un locuteur donné peut utiliser alternativement rac'h et holl (par exemple, ar Meliner 2009 ou Drezen).


(2) Tan-gwallet pizh-rac'h holl vagazinioù meur ar Gambr-a-Genverzh Standard/Cornouaillais, Drezen (1943)
incendié INT-tout tout 1magasins grand le Chambre-de-Commerce
'Incendiés complètement les grands bureaux de la Chambre de Commerce.'

composition

razig

Razh peut prendre le suffixe diminutif -ig.


(3) Razig e galon e ouelas. chanson Iwan Gamus, Prigent (1993), Bertrand (2009)
tout.DIM son1 coeur R4 pleura
'Il pleura tout son saoûl.'


tout-rac'h

F. Louis (c.p. 03/2013) signale en vannetais la forme tout-rac'h, que l'on trouve aussi en cornouaillais.


(4) Tud vat eo tout rac’h ar re a zo eno.
gens 1bons est tout tous le ceux R est y
'Tous ceux qui y sont sont de bonnes gens.' Cornouaille (Pleyben), Ar Floc’h (1950:26)


holl-razh

'L'arbre a été complètement balayé par la tempête.'
'Le chateau et les jardins ont été complètement balayés de la pointe de la montagne.'


Syntaxe du quantifieur

Le quantifieur se place canoniquement avant l'élément quantifié.


(1) N'heller ket dastum rac'h parlant un den ha nebeutoc'h c'hoazh ur boblañsad tud.
ne peut.IMP pas rassembler tout parlé un homme et peu.plus encore un peupl.-ée gens
'On ne peut pas collecter tout le parlé de quelqu'un, et encore moins celui d'une population.'
Vannetais (Kistinid), Nicolas (2005:7)


(2) pa veze rac’h goroù en ho taouarn evel-se.
quand était tout boutons dans ton3 deux.main comme-ça
'Quand tu avais des boutons partout sur les mains comme ça'
Haut-vannetais (JMh), Louis (2015:128)


quantifieur flottant

Comme tout, rac'h est un quantifieur flottant. Il peut être séparé de l'élément qu'il quantifie. En (6), l'élément quantifié apparaît à sa gauche.


(6)a. Ha neuze, ni a vrunelle-ni rac'h àr-un-dro: "'D eo ket gwir, 'd eo ket gwir!"
et alors nous R protestait.3SG-nous tous sur-1-tour ne est pas vrai ne est pas vrai
'Et nous de protester, tous en chœur: "C'est pas vrai, c'est pas vrai!".'
Vannetais, introduction ar Meliner (2009:18)


(6)b. malezadoù douar bras-bras, ed enne rac'h.
cultivation.s terre grand-grand blé dans.eux tout
'des grands champs cultivés, tous en blé.' Vannetais, Herrieu (1994:108)


En (7), l'élément quantifié apparaît à sa droite.


(7) Rac'h en em glemmont start ema re hir ar brezel.
tous se plaignent durement est trop long le guerre
'Tous se plaignent fortement que la guerre est trop longue.' Vannetais, Herrieu (1994:62)


avec un adjectif, 'complètement'

Avec un adjectif, rac'h prend un sens adverbial de type 'complètement'.

Comme son synonyme tout, il peut se trouver en bord droit de syntagme.


  • Un eur goude eh oa trapikellet rac'h.
'Une heure plus tard elle était [la paille] entièrement pilonnée.
Vannetais, Herrieu (1994:54)


Rac'h, cependant, peut aussi précéder l'adjectif.


  • Treuziñ a raomp Somme-Suippe, Somme-Tourbe, hounnañ rac'h diskaret.
'Nous traversons Somme-Suippe, Somme-Tourbe, celle-ci entièrement détruite.'
Vannetais, Herrieu (1994:83)


Syntaxe du nom

Razh est parfois clairement un nom (à ne pas confondre avec le nom razh, razhed 'rats').


(1) Debret em eus ma razh. Menard & Kadored (2001:'razh')
mangé 1SG a mon tout
'J'ai mangé à satiété.'


D'autres fois, on peut hésiter entre le nom rac'h et le quantifieur rac'h dont le nom an dud 'les gens' aurait subi une ellipse.


(2) Rac’h en em glemmont start ema re hir ar brezel.
tous se1 plaignent fort est trop long le guerre
'Tous se plaignent que la guerre est trop longue.' Vannetais, Herrieu (1994:62)


ha-razh, ha-rac'h

On trouve ha-rac'h, comme ha-tout, après un nom. C'est alors un étendeur général.


'Ils ont acheté la maison, meubles et tout.' (meublée)
'Elle était tombée dans la rivière toute habillée.'


On trouve ha rac'h après un groupe prépositionnel.


(3) E ma goûg ha rac’h 'm eus bet unan. O ! Na droug !
dans mon2 gorge et tout 1SG a eu un Oh que mal
'J'en ai eu aussi un [furoncle] à la gorge. Oh ! Comme ça fait mal!' Haut-vannetais (JMh), Louis (2015:218)


On trouve ha rac'h après un superlatif, comme dans tostañ-ha-rac'h.


(4) [ ən daʃɛn toʃtã ha raχ doχɔm we ər gləɥɛr ]
An dachenn tostañ-ha-rac'h doc'homp 'oa ar Glever.
le parcelle proche..plus-et-tout de.nous était le Glever
'La parcelle la plus proche de nous, c'était Le Glever.' Vannetais (Kistinid), Nicolas (2005:14)


conjonction?

Certains usages sont moins clairs, mais encore en parallèle avec son équivalent breton tout.