Raktal : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(distribution)
(distribution)
Ligne 35 : Ligne 35 :
 
| (3)|| Pa ||reot meuleudi ||un all ||bennak ||dirazo,|| emaint '''raktal''' ankeniet.
 
| (3)|| Pa ||reot meuleudi ||un all ||bennak ||dirazo,|| emaint '''raktal''' ankeniet.
 
|-
 
|-
| || [[pa|quand]] ||faites louanges ||[[art|un]] [[all|autre]] ||[[bennak|quelconque]]|| [[dirak|devant]].[[pronom incorporé|eux]] ||sont de.suite inquiet
+
| || [[pa|quand]] ||[[ober|faites]] louanges ||[[art|un]] [[all|autre]] ||[[bennak|quelconque]]|| [[dirak|devant]].[[pronom incorporé|eux]] ||sont de.suite inquiet
 
|-  
 
|-  
 
| || colspan="4" | 'Ils sont tout de suite inquiets quand sont chantées les louanges de quelque autre.'
 
| || colspan="4" | 'Ils sont tout de suite inquiets quand sont chantées les louanges de quelque autre.'

Version du 21 janvier 2014 à 11:41

Raktal, 'de suite, immédiatement, aussitôt', est un adverbe temporel. Il se calcule comme directement consécutif à un temps saillant du co-texte.


(1) Pa oa hopet warnañ e oa deut d'ar gêr raktal.
quand était appelé sur.lui R était venu à'le maison de.suite
'Quand on l’appela, il vint à la maison aussitôt.'
Trégorrois, Gros (1970b:§'raktal')

Morphologie

accentuation

Raktal est accentué sur la syllabe finale.

(2) [rak'ta:l] , Plozévet, Goyat (2012:125)


variation dialectale

Différentes formes de raktal sont documentées dans la carte 171 de l'ALBB, pour la traduction de '(Venez) tout de suite'.

Syntaxe

distribution

Raktal peut apparaître comme adverbe de VP. Il apparaît aussi plus haut dans le champ du milieu, ici entre l'auxiliaire et le verbe lexical.


(3) Pa reot meuleudi un all bennak dirazo, emaint raktal ankeniet.
quand faites louanges un autre quelconque devant.eux sont de.suite inquiet
'Ils sont tout de suite inquiets quand sont chantées les louanges de quelque autre.'
KAV. (1909:17), cité dans Le Gléau (1973:41)


Raktal peut apparaître en périphérie gauche.


(4) Raktal, ar merc'hed da sevel o fenn, ar vugale da zigeriñ o genoù, ar baotred da dostaat...
de.suite le femmes de lever le tête le enfants de ouvrir leur bouche le hommes de approcher
'De suite, les femmes levèrent la tête, les enfants ouvrirent la bouche, les hommes s'approchèrent.'
Standard, Kervella (1995:§279)