Prospectif : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
La construction [[aspect|aspectuelle]] qui place le [[temps de la phrase]] immédiatement avant la borne de début d'une action est appelée '''inceptive''', ou '''prospective'''.
 
La construction [[aspect|aspectuelle]] qui place le [[temps de la phrase]] immédiatement avant la borne de début d'une action est appelée '''inceptive''', ou '''prospective'''.
 +
 +
* -------T-[-----]----->
 +
  
 
En breton, l'aspect prospectif, traduisible en français par 'sur le point de', 'près de', 'près à' ou 's'apprêter à', est réalisé avec les prépositions ''[[dindan]]'', ''[[war]]'' ou ''[[war-nes]]''. [[Favereau (1993)]] donne aussi, localement, ''dre-harz'' et ''(h)ogos da ub. ober''.
 
En breton, l'aspect prospectif, traduisible en français par 'sur le point de', 'près de', 'près à' ou 's'apprêter à', est réalisé avec les prépositions ''[[dindan]]'', ''[[war]]'' ou ''[[war-nes]]''. [[Favereau (1993)]] donne aussi, localement, ''dre-harz'' et ''(h)ogos da ub. ober''.

Version du 1 octobre 2013 à 12:34

La construction aspectuelle qui place le temps de la phrase immédiatement avant la borne de début d'une action est appelée inceptive, ou prospective.

  • -------T-[-----]----->


En breton, l'aspect prospectif, traduisible en français par 'sur le point de', 'près de', 'près à' ou 's'apprêter à', est réalisé avec les prépositions dindan, war ou war-nes. Favereau (1993) donne aussi, localement, dre-harz et (h)ogos da ub. ober.


(1) [...] lâret a rae o ofiserion dezhe eh oant edan monet e Pariz [...].
dire R faisait leur officiers à.eux R étaient sous aller à Paris
'[...] leurs officiers leur disaient qu'ils étaient sur le point d'aller à Paris [...].' Vannetais, Herrieu (1994:29)


(2) Bez ema war-nes mervel.
expl est sur.le.point mourir
'Il est sur le point de mourir.' Ar Merser (2009:§ 'war-nes')