Pronoms objet proclitiques

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher

Un pronom objet ne peut pas rester isolé dans la zone post-tensée:

ou bien le pronom objet est intégré dans une préposition de type a, eus (anezhi, etc.).
ou bien le pronom objet non incorporé dans une préposition apparaît comme un proclitique sur le verbe tensé.


Les dialectes et les locuteurs varient dans leur utilisation de l'une ou l'autre stratégie. Forme ancienne, le pronom objet proclitique est prototypique des variétés modernes conservatrices du breton : le standard, le léonard et le vannetais actuels. Puisqu'elle est présente dans les proverbes et chansons, cette forme est aussi connue des autres dialectes.


Morphologie

Les pronoms objet proclitiques et les déterminants possessifs sont souvent dits semblables (cf. Le Roux 1957:44, Kervella 1995:§430).

Il existe en fait des différences syntaxiques entre les deux paradigmes, même s'il est vrai qu'ils empruntent massivement à la même morphologie.


Distribution

Le pronom objet proclitique, dans les variétés où il est utilisé, apparaît sur les verbes infinitifs, et tensés (sauf parfois après le verbe kaout, 'avoir', ou avec un verbe impératif au positif).

Comme noté dans Cheveau (2007:207), lorsque l'objet est un DP coordonné, il n'est pas proclitique sur le verbe.


Verbes tensés

(2) jɔ͂ ɟɥela.
me wel
3SGM 1SG voit
‘Il me voit.’ Bas-vannetais, Cheveau (2007:207)


(4) 'Dait Marivonn, dait du-mañ, pandeogwir n'am doug ket mui man divhar betagoc'h-c'hwi.'
Venez Maryvonne, venez P-ici, puisque NEG 1SG porte NEG plus POSS.1SG 2.jambe jusqu'à.2PL-2PL
'Viens Maryvonne, viens ici puisque mes jambes ne me portent plus jusqu'à toi.'
vannetais, Ar Meliner (2009:113)


impératif

(3) hasǝ cǝt.
Na ma c'hasit ket
NEG 1SG envoyez NEG
‘Ne m'emmenez pas.’ Bas-vannetais, Cheveau (2007:207)


participes passés

(1) Me ive am-eus he2 hanet dindan eñvor ...
1SG aussi R.1SF-a OBL.3SG2 chanté sous mémoire
'Moi aussi, je l'ai chantée de mémoire...' Leon, (Kleder) Seite (1998:21)


infinitifs

(1) E welet em eus _ evel m'ho kwelan _ .
3SG vu R.1SG ai comme C 2PL vois.1SG
'Je l'ai vu comme je vous vois.' standard, Al Lotuz Glas (2002:28)


Variation dialectale

La carte 287 de l'ALBB, montre la variation dialectale de la traduction de 'me voir', avec donc un pronom 1SG proclitique sur un infinitif.

La carte 288 de l'ALBB montre la variation dialectale de la traduction de 'si je la voyais', avec un proclitique 3SGF sur un verbe tensé.


A Groix, après un infinitif, le pronom peut être au cas direct.

Certains dialectes préfèrent systématiquement les formes en a, eus (ac'hanon, ac'hanout...).

Certaines formes n'apparaissent aussi que dans un dialecte particulier, comme man, mam en vannetais. Cette nasalisation du pronom 1SG se retrouve dans le paradigme des déterminants possessifs.


(1) ma ferson a lâre din tuchantik, a pa oa doc'h man deveriñ...
POSS.1SG recteur R disait P.1SG tout.à.l'heure C était P 1SG V
'Mon recteur me disait out à l'heure, quand il me donnait l'extrême onction...'
vannetais, Ar Meliner (2009:178)


Bibliographie

  • Cheveau, L. 2007. Approche phonologique, morphologique et syntaxique du breton du grand Lorient, PhD. Thesis.
  • Hemon, R. 1952-54. 'The Breton personal pronoun as direct object of the verb', Celtica, 2:229-244.


corpus

  • Hergé. 1946. le Lotus Bleu, [traduction An Here 2002. Troioù-kaer Tintin: Al Lotuz Glas par Divi Kervella].