Pronom météorologique : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 15 : Ligne 15 :
 
|}
 
|}
  
 +
 +
De façon plus générale, l'équivalent d'un pronom neutre dans d'autres langues indo-européennes apparaît souvent en breton avec une marque du féminin.
 +
 +
: ''Deomp dezh'''i''' (de'i)'', 'allons-y'
 +
: ''Bec'h dezh'''i''' (de'i)'', lit. 'charge à cela', > 'allons-y', Fleuriot (2002:17)
 +
 +
 +
== Horizons comparatifs ==
 +
 +
 +
Des pronoms météorologiques portant la marque du féminin se retrouvent aussi en gallois.
 +
 +
'''gallois'''
 +
: ''Mae '''hi''' yn bwrw glaw'', 'Il pleut.', Fleuriot (2002:17)
 +
 +
 +
== Diachronie ==
 +
 +
Fleuriot (2002:17) note que la marque du neutre, attestée en vieil irlandais, a été perdue dans la branche brittonique des langues celtiques.
 +
 +
Puisque la forme neutre (''id'', ''ed'') ressemblait morphologiquement à la forme du féminin, c'est cette dernière qui se serait généralisée sur les formes du neutre.
 +
 +
'''moyen breton'''
 +
: ''Scryfet hi'', 'écrivez cela', [[G.]]473.
 +
: ''Bezet... dreys pep dout dyouty'', 'soyez au-dessus de tout doute à ce sujet', [[G.]]491.
 +
 +
 +
== Bibliographie ==
 +
 +
* Fleuriot, L. 2002. ‘Ar raganvioù gour er yezhoù predenek’, ''Hor Yezh'' 229, 17-26.
  
  
 
[[Category:articles|Categories]]
 
[[Category:articles|Categories]]

Version du 19 octobre 2010 à 13:59

En français, le pronom explétif météorologique est masculin: il pleut. En anglais, le pronom explétif météorologique est neutre: it rains

En breton, le pronom explétif météorologique est féminin.


(2) Homañ zo dour ganti.
celle.ci est eau avec.3SGF
litt. 'Elle transporte de l'eau.'
> 'Il va pleuvoir' Le Berre & Le Dû (1999:36)


De façon plus générale, l'équivalent d'un pronom neutre dans d'autres langues indo-européennes apparaît souvent en breton avec une marque du féminin.

Deomp dezhi (de'i), 'allons-y'
Bec'h dezhi (de'i), lit. 'charge à cela', > 'allons-y', Fleuriot (2002:17)


Horizons comparatifs

Des pronoms météorologiques portant la marque du féminin se retrouvent aussi en gallois.

gallois

Mae hi yn bwrw glaw, 'Il pleut.', Fleuriot (2002:17)


Diachronie

Fleuriot (2002:17) note que la marque du neutre, attestée en vieil irlandais, a été perdue dans la branche brittonique des langues celtiques.

Puisque la forme neutre (id, ed) ressemblait morphologiquement à la forme du féminin, c'est cette dernière qui se serait généralisée sur les formes du neutre.

moyen breton

Scryfet hi, 'écrivez cela', G.473.
Bezet... dreys pep dout dyouty, 'soyez au-dessus de tout doute à ce sujet', G.491.


Bibliographie

  • Fleuriot, L. 2002. ‘Ar raganvioù gour er yezhoù predenek’, Hor Yezh 229, 17-26.