Pronom météorologique : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
m
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
Le '''pronom météorologique''' est celui qui apparaît dans les phrases qui parlent du temps qu'il fait, comme ''il'' dans ''Il pleut''.
 
Le '''pronom météorologique''' est celui qui apparaît dans les phrases qui parlent du temps qu'il fait, comme ''il'' dans ''Il pleut''.
  
En breton, le pronom [[explétif]] météorologique est de [[genre]] féminin.
+
En breton, il existe un pronom [[explétif]] météorologique qui est de [[genre]] féminin.
  
  
Ligne 24 : Ligne 24 :
  
  
== Sélection du verbe ==
+
== Un pronom météorologique masculin ==
  
Le pronom météorologique peut apparaître en sujet des verbes ''[[kaout]]'', 'avoir' et ''[[ober]]'', 'faire'.
+
Il existe aussi, au moins dans [[Herrieu (1994)]], un pronom météorologique masculin. Ce pronom météorologique peut apparaître en sujet des verbes ''[[kaout]]'', 'avoir' et ''[[ober]]'', 'faire'.
  
  
Ligne 38 : Ligne 38 :
  
  
C'est aussi le cas pour ''an amzer'', 'le temps'.
+
Cet accord au masculin découle peut-être d'une ellipse d'un nom masculin, mais le groupe nominal ''an amzer'', 'le temps' n'est pas un candidat plausible car c'est un nom neutre (cf. alternances entre ''amzer brav'' et ''amzer vrav''). De plus, les données comme en (2) ne peuvent pas nous aider à déterminer le genre de ''an amzer'' pour Herrieu, car l'accord de ''kaout/endevout'' en vannetais ne se fait [arbres.iker.univ-pau.fr/index.php/Kaout#Vannetais ni en genre ni en nombre] avec un sujet réalisé.  
  
  
* ''Freskaet '''en deus''' an amzer''
+
(2) ''Freskaet '''en deus''' an amzer''
 
: 'Le temps s'est rafraichi.', ''Vannetais'',  [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:39)
 
: 'Le temps s'est rafraichi.', ''Vannetais'',  [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:39)
 +
  
 
== Horizons comparatifs ==
 
== Horizons comparatifs ==

Version du 14 décembre 2013 à 20:16

Le pronom météorologique est celui qui apparaît dans les phrases qui parlent du temps qu'il fait, comme il dans Il pleut.

En breton, il existe un pronom explétif météorologique qui est de genre féminin.


(1) Noz anezi: n'arrue den.
nuit (était) de.elle ne arrivait personne
'Il faisait nuit, et personne n'arrivait.' Trégorrois, Gros (1984:326)


(2) Homañ zo dour ganti.
celle.ci y.a eau avec.elle
litt. 'Elle transporte de l'eau.'
> 'Il va pleuvoir.' Le Berre & Le Dû (1999:36)


Un pronom météorologique masculin

Il existe aussi, au moins dans Herrieu (1994), un pronom météorologique masculin. Ce pronom météorologique peut apparaître en sujet des verbes kaout, 'avoir' et ober, 'faire'.


(1) Skornet en deus, hag erc’h a ra. Avel a zo. Anoued a za din.
gelé R.3SGM a et neige R fait vent R y.a froid R va à.moi
'Il a gelé, et il neige. Il y a du vent. J'ai froid.' Vannetais, Herrieu (1994:101)


Cet accord au masculin découle peut-être d'une ellipse d'un nom masculin, mais le groupe nominal an amzer, 'le temps' n'est pas un candidat plausible car c'est un nom neutre (cf. alternances entre amzer brav et amzer vrav). De plus, les données comme en (2) ne peuvent pas nous aider à déterminer le genre de an amzer pour Herrieu, car l'accord de kaout/endevout en vannetais ne se fait [arbres.iker.univ-pau.fr/index.php/Kaout#Vannetais ni en genre ni en nombre] avec un sujet réalisé.


(2) Freskaet en deus an amzer

'Le temps s'est rafraichi.', Vannetais, Herrieu (1994:39)


Horizons comparatifs

De façon plus générale, l'équivalent d'un pronom neutre dans d'autres langues indo-européennes apparaît souvent en breton avec une marque du féminin.

Deomp dezhi (de'i), 'allons-y'
Bec'h dezhi (de'i), lit. 'charge à cela', > 'allons-y', Fleuriot (2002:17)


Des pronoms météorologiques portant la marque du féminin se retrouvent aussi en gallois.

gallois

Mae hi yn bwrw glaw, 'Il pleut.', Fleuriot (2002:17)


En français, le pronom explétif météorologique est masculin: il pleut.

En anglais, le pronom explétif météorologique est neutre: it rains

Diachronie

Fleuriot (2002:17) note que la marque du neutre, attestée en vieil irlandais, a été perdue dans la branche brittonique des langues celtiques.

Puisque la forme neutre (id, ed) ressemblait morphologiquement à la forme du féminin, c'est cette dernière qui se serait généralisée sur les formes du neutre.

moyen breton

Scryfet hi, 'écrivez cela', G.473.
Bezet... dreys pep dout dyouty, 'soyez au-dessus de tout doute à ce sujet', G.491.


Terminologie

En anglais, on parle de meteorological pronoun.


Bibliographie