Prad

De Arbres
Révision datée du 24 juin 2022 à 11:17 par Mjouitteau (discussion | contributions) (Remplacement de texte — « colspan="10" » par « colspan="15" »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Le nom prad dénote un 'pré', une 'prairie', un 'champ'.


(1) Mont a rajomp hon-tri d'ar prad gant bep a forc'h koad.
aller R1 firent notre-trois à1 le pré avec chaque de1 fourche bois
'Nous allâmes nous trois au pré avec chacun une fourche en bois.'
Léon (Bodilis), Ar Floc'h (1985:20)


Morphologie

nombre

(2) gand al lin a veze plantet an-unan er prajou
avec le lin R1 était planté le-soi en.le champ.s
'avec le lin qu'on plantait soi-même dans les champs'
Ouessant, Gouedig (1982)


Le Brigant (1779:27) relevait un double pluriel en -eier avec prad 'pré' et pradeier 'des prairies'.


répartition dialectale

(3) Ba n deun m prad oa un takad lerc'h 'oa ket 'mè' boull'nn.
dans un fond le champ était un endroit était pas mais boue
'Dans le bas de la prairie, il y avait un endroit où il n'y avait que de la boue.'
Cornouaillais de l'est maritime, Bouzec & al. (2017:205)


Les noms park 'champ' et tachenn 'terrain' sont en concurrence sémantique.


dérivation

Le suffixe verbal de l'infinitif -añ obtient pradañ 'atterrir'.


(4) Penaos 'ta e c'halle pradañ ha dibradañ ?
comment donc R4 pouvait atterrir et 1.atterrir
'Mais comment pouvait-il décoller et atterrir ?'
Standard, Kervella (2002b:60)


Diachronie

Le latin a le nom prātum, i, n. 'pré, prairie' (Gaffiot 1934).