Préposition e

De Arbres

Les prépositions e et e-barzh signifient l'inclusion de la figure dans le fond. Elle correspondent aux prépositions françaises 'en' ou 'dans'.


(1) Bez’ e kaver c’hoaz tier-soul e Breizh.
bez R trouve.IMP encore chaumières en Bretagne
'On trouve encore des chaumières en Bretagne.'
Trépos (2001:§440)


Morphologie

variation dialectale

L'ALBB documente la répartition dialectale de la préposition e dans la carte 173 (traduction de 'dans ta main').

On y voit que dans une large aire centrale, c'est la préposition complexe e-barzh, littéralement /dans-dedans/, qui est utilisée.


accentuation

La préposition e-barzh est accentuée sur la seconde syllabe (Hemon 1995:§274-275). Sa réduction donne donc la forme /ba/.


préposition fléchie

La préposition e peut recevoir un pronom objet incorporé et former ainsi un paradigme de préposition fléchie.


(2) Ar yez ma ra ganti un den a zo anezi eur bed ma vev ha ma striv ennañ...
le langue que fait avec.3SGF un homme R est P.3SGF un monde que vit et agit dans.3SGM
'La langue qu'un homme parle est un monde dans lequel il vit et agit...'
breton Cornouaillais (bigouden), Helias (2002:II,117), cité dans Rezac (2009).


sélection lexicale

Certains verbes sélectionnent obligatoirement la préposition e pour introduire l'un de leurs arguments (Kervella (1995:§620). Cette sélection n'est pas prévisible avec la sémantique de e.


e-barzh et pronom vide

Dans le cas des prépositions de type e-barzh, 'dedans', le pronom anaphorique peut ne pas être prononcé (2). On peut penser qu'il peut sélectionner un pronom vide.


(2) Plad Sant Alar, e poent ma veze bouchoù bihan hennezh, a veze traoù e-barzh _
plat Saint Eloi au moment que était poulains petit celui.ci, R était choses dedans _
'A l'époque des poulains, le plat de saint Eloi, il était bien garni.'
Léon, Mellouet & Pennec (2004:58).

sémantique

L'entité dans laquelle le référent de l'argument interne de la préposition est inclue peut n'être pas concrète:

(2) N'heller ken treiñ ar seurt traoù-mañ e galleg.
ne peut.IMP plus traduire le sorte choses- en français
'On ne peut plus traduire ces choses en français.'
trégorrois, Berthou (1985:76)