Plijadur : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
 
(4 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 3 : Ligne 3 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(1)||Skrivet ||em eus-int || hep ken soñj ||nemet ober '''plijadur'''...
+
|(1)||Skrivet ||em eus-int || hep ken soñj ||nemet || ober|| '''plijadur'''...
 
|-  
 
|-  
| ||[[skrivañ|écrit]] ||[[R]].1SG ai-[[Pronom objet direct après le verbe ‘avoir’|eux]] ||(écrit)||[[hep|sans]] [[ken|plus]] pensée ||[[nemet|seulement]] [[ober|faire]] plaisir
+
|||[[skrivañ|écrit]] ||[[R]].1SG ai-[[Pronom objet direct après le verbe ‘avoir’|eux]] ||[[hep|sans]] [[ken|plus]] [[soñj|pensée]] ||[[nemet|seulement]] || [[ober|faire]] || plaisir
 
|-  
 
|-  
| ||colspan="4" | 'Je les ai écrits sans autre but que faire plaisir...'||||||''Vannetais'', [[ar Meliner (2009)|ar Meliner (2009]]:11)
+
|||colspan="10" | 'Je les ai écrits sans autre but que faire plaisir...'
 +
|-
 +
|||||||colspan="10" | ''Vannetais'', [[ar Meliner (2009)|ar Meliner (2009]]:11)
 
|}
 
|}
  
Ligne 15 : Ligne 17 :
 
=== composition ===
 
=== composition ===
  
La racine du verbe ''[[plijout]]'' 'plaire' n'est pas nominalisée par le suffixe ''[[-adur]]'', car ''plijadur'' est féminin (cf. ''eur blijadur'' 'un plaisir', [[Abeozen (1943)|Abeozen 1943]]:110).
+
La racine du verbe ''[[plijout]]'' 'plaire' n'est pas nominalisée par le suffixe ''[[-adur]]'' qui forme des noms masculins, car ''plijadur'' est féminin (cf. ''eur blijadur'' 'un plaisir', [[Abeozen (1943)|Abeozen 1943]]:110). Le genre féminin ne vient pas de la racine déverbale, ni d'un emprunt au français où le nom ''plaisir'' est masculin.
 +
 
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(1)|| Eur '''b'''lijadur || eo bale || d'an nevez-amzer... ||||''Léon'', [[Seite & Stéphan (1957)|Seite & Stéphan (1957]]:103)
+
|(1)|| Eur '''b'''lijadur || eo || bale || d'an nevez-amzer... ||||''Léon'', [[Seite & Stéphan (1957)|Seite & Stéphan (1957]]:103)
 
|-
 
|-
| || [[art|un]] <sup>[[1]]</sup>plaisir || [[COP|est]]|| [[bale|marcher]] [[da|à]]<sup>[[1]]</sup>'[[art|le]] [[nevez-|nouveau]]-temps
+
| || [[art|un]] <sup>[[1]]</sup>plaisir || [[COP|est]] || [[bale|marcher]] || [[da|à]]<sup>[[1]]</sup>'[[art|le]] [[nevez-|nouveau]]-temps
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" |'C'est un plaisir que de se promener au printemps.'  
 
|||colspan="4" |'C'est un plaisir que de se promener au printemps.'  
 
|}
 
|}
 +
  
 
Les grammairiens breton traditionnels notent ''plijadur'' comme une exception ([[Le Bayon (1878)|Le Bayon 1878]]:13, [[Trépos (1968)|Trépos 1968]]:§129, etc.). Il ne s'agit pas dans ''plijadur'' du suffixe ''[[-adur]]''.
 
Les grammairiens breton traditionnels notent ''plijadur'' comme une exception ([[Le Bayon (1878)|Le Bayon 1878]]:13, [[Trépos (1968)|Trépos 1968]]:§129, etc.). Il ne s'agit pas dans ''plijadur'' du suffixe ''[[-adur]]''.

Version actuelle datée du 8 mai 2021 à 18:06

Le nom plijadur dénote le 'plaisir'.


(1) Skrivet em eus-int hep ken soñj nemet ober plijadur...
écrit R.1SG ai-eux sans plus pensée seulement faire plaisir
'Je les ai écrits sans autre but que faire plaisir...'
Vannetais, ar Meliner (2009:11)


Morphologie

composition

La racine du verbe plijout 'plaire' n'est pas nominalisée par le suffixe -adur qui forme des noms masculins, car plijadur est féminin (cf. eur blijadur 'un plaisir', Abeozen 1943:110). Le genre féminin ne vient pas de la racine déverbale, ni d'un emprunt au français où le nom plaisir est masculin.


(1) Eur blijadur eo bale d'an nevez-amzer... Léon, Seite & Stéphan (1957:103)
un 1plaisir est marcher à1'le nouveau-temps
'C'est un plaisir que de se promener au printemps.'


Les grammairiens breton traditionnels notent plijadur comme une exception (Le Bayon 1878:13, Trépos 1968:§129, etc.). Il ne s'agit pas dans plijadur du suffixe -adur.