Perak : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 5 : Ligne 5 :
 
| (1) || <font color=green>[pe'raɡox ||<font color=green> ˌʃomɛt kɛjd 'al ]
 
| (1) || <font color=green>[pe'raɡox ||<font color=green> ˌʃomɛt kɛjd 'al ]
 
|-
 
|-
| || Perag oh ||chomet '''keid-all''' ?  
+
| || '''Perag''' oh ||chomet keid-all ?  
 
|-
 
|-
| || [[perak|pourquoi]] [[COP|êtes]]  || resté si.long-[[all|autre]]  
+
| || pourquoi [[COP|êtes]]  || resté [[keit|si.long]]-[[all|autre]]  
 
|-  
 
|-  
 
| ||colspan="4" | 'Pourquoi es-tu /êtes-vous resté(s) si longtemps ?'||||''Plozévet'', [[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:196)
 
| ||colspan="4" | 'Pourquoi es-tu /êtes-vous resté(s) si longtemps ?'||||''Plozévet'', [[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:196)

Version du 12 mars 2013 à 15:22

Perak est un mot interrogatif de cause ('pourquoi').


(1) [pe'raɡox ˌʃomɛt kɛjd 'al ]
Perag oh chomet keid-all ?
pourquoi êtes resté si.long-autre
'Pourquoi es-tu /êtes-vous resté(s) si longtemps ?' Plozévet, Goyat (2012:196)


Morphologie

accentuation

Comme tous les composés en pe-, perak est accentué sur la syllabe finale (Kervella 1995:§70).

(2) /pe'ra:ɡ/ , Plozévet, Goyat (2012:125)


variation dialectale

Daouphars (2004:32) signale que perak n'est jamais employé à Gourin.


Nominalisation

Perak, précédé d'un article, est nominalisé:


(1) gouzoud ar penaoz hag ar perag
savoir le comment et le pourquoi
'connaitre le comment et le pourquoi.' Ar Merser (2009:343)


Il prend alors des marques de pluriel prototypiques des noms.


(1) Ur gwir voreb ar peragoù hag ar penaozioù anezhi.
un vrai tante le pourquois et le comments P.elle
'C'était une vraie miss comment pourquoi.' An Here (2001:§'penaos')