Peogwir

De Arbres
Révision datée du 4 novembre 2015 à 11:52 par Mjouitteau (discussion | contributions) (Morphologie)
Aller à : navigation, rechercher

Le complémenteur peogwir marque une relation de causalité.

(1) Met peogwir an dud neus otoioù, an dud c'hall dont.
mais puisque le gens a voitures le gens peut venir
'Mais puisque les gens ont des voitures, ils peuvent venir.' Bas-Cornouaillais (Juch), Hor Yezh (1983:76)


Morphologie

variation dialectale

penegwir

Trépos (2001:§363) utilise peogwir mais cite aussi penegwir, qu'on retrouve en Trégor.


(5) '... penegwir e verve ma gwad pa welen ar haillon-ze o tont du-mañ'
puisque R bouillait mon sang quand voyais le voyou- à venir chez.1
'...puisque (/à tel point que) mon sang bouillait quand je voyais ce voyou venir chez nous.’ Trégorrois, Gros (1984:51)


pugur

Solliec (2015) relève à Loqueffret la forme /ˈpygyʁ/ .


pir

(2) [ paz la:ɤ gɛjəɤ piɤ wijã aɤ veɤjõnə ]
ne dire mensonge C sais le vérité
'Ne di(te)s pas de mensonges car je connais la vérité.'
'Do not say lies since I know the truth' Breton central, (Wmffre 1998:56)


pandeogwir

(4) 'Dait Marivonn, dait du-mañ, pandeogwir n'am doug ket mui man divhar betagoc'h-c'hwi.'
venez Maryvonne, venez ici, puisque ne 1SG porte pas plus mon 2.jambe jusqu'à.2PL-2PL
'Viens Maryvonne, viens ici puisque mes jambes ne me portent plus jusqu'à toi.'
Vannetais, Ar Meliner (2009:113)

Syntaxe

Merser (2011:55) signale que peogwir n'est pas toujours directement suivi du verbe fléchi (cf. ordres V2 en enchâssées).

Terminologie

On apelle aussi peogwir une conjonction de subordination.