Peogwir : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Syntaxe)
(pegur)
Ligne 25 : Ligne 25 :
  
 
[[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:98) signale en trégorrois la forme <font color=green>''pegur''</font color=green> 'puisque, parce que'.
 
[[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:98) signale en trégorrois la forme <font color=green>''pegur''</font color=green> 'puisque, parce que'.
C'est aussi la forme utilisée à Scaër/Bannalec, en alternance avec ''pugur''.
+
C'est aussi la forme utilisée à Sein, ainsi qu'à Scaër/Bannalec, en alternance avec ''pugur''.
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (1) ||  '''pegur''' ||e oa ||bihanoc'h widin|| 'ba ||ger.  
+
|(1)|| Peall da ober ||eo ||pegur an neud zo fin te oar, ||chetu eo peall da ober.
 +
|-
 +
| || [[pell|long]] [[da|à]]<sup>[[1]]</sup> [[ober|faire]]|| [[eo|est]] || puisque [[art|le]] fil [[zo|est]] fin [[pfi|toi]] [[gouzout|sait]]||  [[setu|donc]] [[eo|est]] [[pell|long]] [[da|à]]<sup>[[1]]</sup> [[ober|faire]]
 +
|-
 +
| ||colspan="4" |'C'est long à faire puisque le fil est fin, tu sais, c'est donc long à faire.'|||||| ''Sein'', [[Kersulec (2016)|Kersulec (2016]]:29)
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
| (2) ||  '''pegur''' ||e oa ||bihanoc'h widin|| 'ba ||ger.  
 
|-  
 
|-  
 
| || car|| [[R]] [[COP|était]] || petit.[[-oc'h|plus]] [[evit|que]].[[pronom incorporé|moi]]|| [[e-barzh|dans]] ([[art|le]]) || foyer   
 
| || car|| [[R]] [[COP|était]] || petit.[[-oc'h|plus]] [[evit|que]].[[pronom incorporé|moi]]|| [[e-barzh|dans]] ([[art|le]]) || foyer   

Version du 31 janvier 2017 à 12:38

Le complémenteur peogwir, 'puisque', marque une relation de causalité.


Morphologie

variation dialectale

penegwir

Trépos (2001:§363) utilise peogwir mais cite aussi penegwir, qu'on retrouve en Trégor.


(5) '... penegwir e verve ma gwad pa welen ar haillon-ze o tont du-mañ'
puisque R bouillait mon sang quand voyais le voyou- à venir chez.1
'...puisque (/à tel point que) mon sang bouillait quand je voyais ce voyou venir chez nous.’ Trégorrois, Gros (1984:51)


pegur

Le Dû (2012:98) signale en trégorrois la forme pegur 'puisque, parce que'. C'est aussi la forme utilisée à Sein, ainsi qu'à Scaër/Bannalec, en alternance avec pugur.


(1) Peall da ober eo pegur an neud zo fin te oar, chetu eo peall da ober.
long à1 faire est puisque le fil est fin toi sait donc est long à1 faire
'C'est long à faire puisque le fil est fin, tu sais, c'est donc long à faire.' Sein, Kersulec (2016:29)


(2) pegur e oa bihanoc'h widin 'ba ger.
car R était petit.plus que.moi dans (le) foyer
'Parce qu'à la maison il y a avait des plus petits que moi...'
Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016b)

pugur

(1) Gall enefe espern pugur e c'houneze mat.
pu aurait épargner car R4 gagnait bien
'Il aurait pu économiser car il gagnait bien.'
Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016b)


Solliec (2015) relève à Loqueffret la forme /ˈpygyʁ/ .

pir

(2) [ paz la:ɤ gɛjəɤ piɤ wijã aɤ veɤjõnə ]
ne dire mensonge C sais le vérité
'Ne di(te)s pas de mensonges car je connais la vérité.'
'Do not say lies since I know the truth' Breton central, (Wmffre 1998:56)


pandeogwir

(4) 'Dait Marivonn, dait du-mañ, pandeogwir n'am doug ket mui man divhar betagoc'h-c'hwi.'
venez Maryvonne, venez ici, puisque ne me porte pas plus mon 2.jambe jusqu'à.vous-vous
'Viens Maryvonne, viens ici puisque mes jambes ne me portent plus jusqu'à toi.'
Vannetais, Ar Meliner (2009:113)


Syntaxe

ordre des mots après peogwir, V1 vs. V2 en enchâssées

Merser (2011:55) signale que peogwir n'est pas toujours directement suivi du verbe fléchi (cf. ordres T2 en enchâssées). Il ne donne pas d'exemple.


peogwir + Pred-COP

(1) Bara e poa er gear ie, peogwir gwiniz e pehe.
pain R avait dans.le maison aussi puisque blé R aviez
'Il y avait du pain à la maison, puisqu'il y avait du blé.' Plougerneau, Elegoet (1975:58)


peogwir + S-V

(2) Met peogwir an dud neus otoioù, an dud c'hall dont.
mais puisque le gens a voitures le gens peut venir
'Mais puisque les gens ont des voitures, ils peuvent venir.' Bas-Cornouaillais (Juch), Hor Yezh (1983:76)


Sous réserve qu'à Groix les pronoms devant les verbes sont bien des pronoms forts indépendants, la donnée ci-dessous est aussi un exemple de V2 en enchâssée.


(3) /ənargã čətaŋ əmbwa be čətoŋ, pədə ̌jy:r jãwa n-urva:k pesku:r e-grwaj/
An argant gentañ em boa bet gantañ, peogwir 'oa en ur vag pesketour e Groe.
le argent 1premier R.1SG avait eu avec.lui parce.que lui.était dans.un.1bateau pêcheur à Groix
'J'ai eu le premier argent de lui, parce qu'il était dans un bateau de pêche à Groix.' Groix, Ternes (1970:323)


En style oral, on trouve des ordres V2 après peogwir où le verbe tensé de la subordonnée apparaît très éloigné de lui.


(4) Hennezh forzh piv e c'helle pakat anezhañ, peogwir Mouliz-Enez pa deuent da vrennika ahont-se, da glask brennig, e veze lakeat ur sac'had brennig war e gein..., Plougerneau, Elegoet (1975:71)


variation dialectale

La possibilité ou l'optionalité de ne pas faire suivre peogwir immédiatement du verbe tensé de l'enchâssée n'est pas uniforme à travers les dialectes.

Avec pegur à Scaër/Bannalec, une préférence est notée pour l'ordre à verbe initial, et seule une pause prosodique marquée rend l'alternative possible.


(1) Ni zo bet da ninyal pegur (// tomm //) ' oa (tomm) ar mor.
nous est été pour nager car chaud était chaud le] mer
'Nous sommes allés nous baigner car la mer était chaude.'
Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016b)


A Plougerneau au contraire, le verbe tensé peut même être banni de la zone directement postverbale, au profit d'une série d'alternatives à verbe second.


(1) Me a gousk mat peogwir (* e koustum) va merc'h (a goustum) tommañ ur banne leazh din araok mont da gousket.

Me a gousk mat peogwir tommañ a ra va merc'h ur banne leazh din araok mont da gousket.
'Je dors bien parce que souvent ma fille me chauffe un verre de lait avant d'aller dormir.'
Plougerneau, M-L. B. (05/2016)


ordre T2 agrammaticaux avec peogwir

Kerrain (2001) note agrammatical * peogwir bez ez eus.

Sémantique

distribution

Sous sa lecture causale, le complémenteur evit peut sélectionner une proposition introduite par peogwir, 'puisque'.


(6) Evid [ peogwir ez eo deh da noz e oa, n'eo ket henoz ].
car puisque R est hier de nuit R était ne'est pas ce.soir
'Car, puisque c'est hier soir que ça se passait, ce n'est pas cette nuit.'
Trégorrois, Gros (1984:126)

Terminologie

Le complémenteur peogwir se trouve aussi sous le terme de conjonction de subordination.