Peogwir : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(pegur)
(ordre des mots parès peogwir, V1 vs. V2 en enchâssées)
Ligne 85 : Ligne 85 :
 
=== ordre des mots parès ''peogwir'', V1 ''vs.'' V2 en enchâssées ===
 
=== ordre des mots parès ''peogwir'', V1 ''vs.'' V2 en enchâssées ===
  
[[Merser (2011)|Merser (2011]]:55) signale que ''peogwir'' n'est pas toujours directement suivi du verbe [[fléchi]] (cf. [[ordres V2 en enchâssées]]). Il ne donne pas d'exemple.
+
[[Merser (2011)|Merser (2011]]:55) signale que ''peogwir'' n'est pas toujours directement suivi du verbe [[fléchi]] (cf. [[ordres T2 en enchâssées]]). Il ne donne pas d'exemple.
  
  
Ligne 133 : Ligne 133 :
 
==== variation dialectale ====
 
==== variation dialectale ====
  
La possibilité de ne pas faire suivre ''peogwir'' immédiatement du verbe tensé de l'enchâssée n'est pas uniforme à travers les dialectes.  
+
La possibilité ou l'optionalité de ne pas faire suivre ''peogwir'' immédiatement du verbe tensé de l'enchâssée n'est pas uniforme à travers les dialectes.  
  
 
Avec ''pegur'' à Scaër/Bannalec, une préférence est notée pour l'ordre à verbe initial, et seule une pause prosodique marquée rend l'alternative possible.
 
Avec ''pegur'' à Scaër/Bannalec, une préférence est notée pour l'ordre à verbe initial, et seule une pause prosodique marquée rend l'alternative possible.
Ligne 147 : Ligne 147 :
 
| |||||||| colspan="4" |''Scaër/Bannalec'', [[H. Gaudart (04/2016b)]]
 
| |||||||| colspan="4" |''Scaër/Bannalec'', [[H. Gaudart (04/2016b)]]
 
|}
 
|}
 +
 +
 +
A Plougerneau au contraire, le verbe [[tensé]] peut même être banni de la zone directement postverbale, au profit d'une série d'alternatives [[à verbe second]].
 +
 +
(1) Me a gousk mat peogwir ([[*]] e koustum) <u>va merc'h</u> ('''a goustum''') tommañ ur banne leazh din araok mont da gousket.
 +
: Me a gousk mat peogwir <u>tommañ</u> a ra va merc'h ur banne leazh din araok mont da gousket.
 +
: 'Je dors bien parce que souvent ma fille me chauffe un verre de lait avant d'aller dormir.'
 +
:::::::::::::::: ''Plougerneau'', [[M-L. B. (05/2016)]]
  
 
== Sémantique ==
 
== Sémantique ==

Version du 1 juillet 2016 à 16:33

Le complémenteur peogwir marque une relation de causalité.


Morphologie

variation dialectale

penegwir

Trépos (2001:§363) utilise peogwir mais cite aussi penegwir, qu'on retrouve en Trégor.


(5) '... penegwir e verve ma gwad pa welen ar haillon-ze o tont du-mañ'
puisque R bouillait mon sang quand voyais le voyou- à venir chez.1
'...puisque (/à tel point que) mon sang bouillait quand je voyais ce voyou venir chez nous.’ Trégorrois, Gros (1984:51)


pegur

Le Dû (2012:98) signale en trégorrois la forme pegur 'puisque, parce que'. C'est aussi la forme utilisée à Scaër/Bannalec, en alternance avec pugur.


(1) pegur e oa bihanoc'h widin 'ba ger.
car R était petit.plus que.moi dans (le) foyer
'Parce qu'à la maison il y a avait des plus petits que moi...'
Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016b)

pugur

(1) Gall enefe espern pugur e c'houneze mat.
pu aurait épargner car R4 gagnait bien
'Il aurait pu économiser car il gagnait bien.'
Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016b)


Solliec (2015) relève à Loqueffret la forme /ˈpygyʁ/ .

pir

(2) [ paz la:ɤ gɛjəɤ piɤ wijã aɤ veɤjõnə ]
ne dire mensonge C sais le vérité
'Ne di(te)s pas de mensonges car je connais la vérité.'
'Do not say lies since I know the truth' Breton central, (Wmffre 1998:56)


pandeogwir

(4) 'Dait Marivonn, dait du-mañ, pandeogwir n'am doug ket mui man divhar betagoc'h-c'hwi.'
venez Maryvonne, venez ici, puisque ne me porte pas plus mon 2.jambe jusqu'à.vous-vous
'Viens Maryvonne, viens ici puisque mes jambes ne me portent plus jusqu'à toi.'
Vannetais, Ar Meliner (2009:113)


Syntaxe

ordre des mots parès peogwir, V1 vs. V2 en enchâssées

Merser (2011:55) signale que peogwir n'est pas toujours directement suivi du verbe fléchi (cf. ordres T2 en enchâssées). Il ne donne pas d'exemple.


peogwir + Pred-COP

(1) Bara e poa er gear ie, peogwir gwiniz e pehe.
pain R avait dans.le maison aussi puisque blé R aviez
'Il y avait du pain à la maison, puisqu'il y avait du blé.' Plougerneau, Elegoet (1975:58)


peogwir + S-V

(2) Met peogwir an dud neus otoioù, an dud c'hall dont.
mais puisque le gens a voitures le gens peut venir
'Mais puisque les gens ont des voitures, ils peuvent venir.' Bas-Cornouaillais (Juch), Hor Yezh (1983:76)


Sous réserve qu'à Groix les pronoms devant les verbes sont bien des pronoms forts indépendants, la donnée ci-dessous est aussi un exemple de V2 en enchâssée.


(3) /ənargã čətaŋ əmbwa be čətoŋ, pədə ̌jy:r jãwa n-urva:k pesku:r e-grwaj/
An argant gentañ em boa bet gantañ, peogwir 'oa en ur vag pesketour e Groe.
le argent 1premier R.1SG avait eu avec.lui parce.que lui.était dans.un.1bateau pêcheur à Groix
'J'ai eu le premier argent de lui, parce qu'il était dans un bateau de pêche à Groix.' Groix, Ternes (1970:323)


En style oral, on trouve des ordres V2 après peogwir où le verbe tensé de la subordonnée apparaît très éloigné de lui.


(4) Hennezh forzh piv e c'helle pakat anezhañ, peogwir Mouliz-Enez pa deuent da vrennika ahont-se, da glask brennig, e veze lakeat ur sac'had brennig war e gein..., Plougerneau, Elegoet (1975:71)


variation dialectale

La possibilité ou l'optionalité de ne pas faire suivre peogwir immédiatement du verbe tensé de l'enchâssée n'est pas uniforme à travers les dialectes.

Avec pegur à Scaër/Bannalec, une préférence est notée pour l'ordre à verbe initial, et seule une pause prosodique marquée rend l'alternative possible.


(1) Ni zo bet da ninyal pegur (// tomm //) ' oa (tomm) ar mor.
nous est été pour nager car chaud était chaud le] mer
'Nous sommes allés nous baigner car la mer était chaude.'
Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016b)


A Plougerneau au contraire, le verbe tensé peut même être banni de la zone directement postverbale, au profit d'une série d'alternatives à verbe second.

(1) Me a gousk mat peogwir (* e koustum) va merc'h (a goustum) tommañ ur banne leazh din araok mont da gousket.

Me a gousk mat peogwir tommañ a ra va merc'h ur banne leazh din araok mont da gousket.
'Je dors bien parce que souvent ma fille me chauffe un verre de lait avant d'aller dormir.'
Plougerneau, M-L. B. (05/2016)

Sémantique

distribution

Sous sa lecture causale, le complémenteur evit peut sélectionner une proposition introduite par peogwir, 'puisque'.


(6) Evid [ peogwir ez eo deh da noz e oa, n'eo ket henoz ].
car puisque R est hier de nuit R était ne'est pas ce.soir
'Car, puisque c'est hier soir que ça se passait, ce n'est pas cette nuit.'
Trégorrois, Gros (1984:126)

Terminologie

Le complémenteur peogwir se trouve aussi sous le terme de conjonction de subordination.