Penn : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Syntaxe)
 
(5 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 16 : Ligne 16 :
  
 
Le nom ''penn'' [[grammaticalise]] très aisément en breton. Il donne le préfixe ''[[penn-]]'', on le retrouve en composé dans les prépositions ''[[ouzhpenn]]'', ''[[diwar-benn]]'', l'adverbe ''[[penn-da-benn]]''...
 
Le nom ''penn'' [[grammaticalise]] très aisément en breton. Il donne le préfixe ''[[penn-]]'', on le retrouve en composé dans les prépositions ''[[ouzhpenn]]'', ''[[diwar-benn]]'', l'adverbe ''[[penn-da-benn]]''...
 +
 +
 +
=== dérivation ===
 +
 +
Le [[préfixe]] ''[[De-, di-, dis-|di-]]'' obitent ''dibenn'' 'fin'.
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
| (2)|| Roll ar c'helaouennoù ||brezhonek || adalek '''dibenn''' || an eil ||brezel-bed|||||| 'Raoul, titre d'article', ''[[Hor Yezh]]'' (1996).
 +
|-
 +
| ||  liste [[art|le]]<sup>[[5]]</sup> journaux ||breton|| [[adalek|depuis]] fin || [[art|le]] [[ordinal|second]] ||[[brezel|guerre]]-[[bed|monde]]
 +
|-
 +
|  ||colspan="4" | 'liste des journaux bretons depuis la fin de la seconde guerre mondiale'
 +
|}
  
  
Ligne 24 : Ligne 38 :
 
=== singulatif ===
 
=== singulatif ===
  
''Penn'' est utilisé comme une stratégie de [[singulatif]] sur des [[noms collectifs]] ou des [[noms massiques]].
+
''Penn'' est utilisé comme une stratégie de [[singulatif]] sur des [[noms collectifs]] et d'autres pluriels. Un exemple typique est ''penn [[chatal]]'' 'tête de bétail', où on voit que le nom ''penn'' obtient sémantiquement un individuation sur le [[nom collectif]] ''[[chatal]]''. Cette stratégie est lexicalement restreinte et sujette à varition dialectale, en concurrence avec le suffixe [[singulatif]] ''[[-enn]]'' et les autres [[singulatifs]]. Pour 'blé, farine', [[A-M. Louboutin (09/2015a)]] donne ''[[gwinizh]]'', qui a pour [[singulatif]] ''ur blantenn gwinizh'' ou ''ur penn gwinizh'', et non pas [[*]] ''gwinizhenn'', [[*]] ''gwinizhennoù''.
 +
 
 +
On trouve en breton moderne l'usage singulatif de ''penn'' devant des noms pluriels de larges animaux d'élevage: les [[noms collectifs]] ''moc'h'' 'cochon' (''[[pemoc'h]]''), ''chatal'' 'bétail', ''saout'' 'vaches', ainsi que les [[noms comptables]] pluriels ''kezeg'' 'chevaux', ''deñved'' 'moutons'. On trouve aussi des noms de plantes cultivées; ''ognon'', ''gwinizh'', ''ed''...  
  
Un exemple typique est ''penn chatal'' 'tête de bétail', où on voit que le nom ''penn'' obtient sémantiquement un individuation sur le [[nom collectif]] ''[[chatal]]''. Cette stratégie est lexicalement restreinte et sujette à varition dialectale. [[Seite & Stéphan (1957)|Seite & Stéphan (1957]]:76) donnent ainsi ''''eur penn-yar'' 'une poule', ce qui montre qu'ils traitent le nom ''yar'' comme [[nom collectif|collectif]].
+
Il existe souvent des équivalents français (''une tête de bétail'', ''une tête d'oignon'', ''une tête de blé'') et une longue histoire d'emploi. [[Hemon (1975a)|Hemon (1975a]]:§25,4) relevait en [[moyen breton]] ''pen-ed'' 'tête de blé', ''penn-oügnoun'' 'un oignon'.
  
Pour 'blé, farine', [[A-M. Louboutin (09/2015a)]] donne ''[[gwinizh]]'', qui a pour [[singulatif]] ''ur blantenn gwinizh'' ou ''ur penn gwinizh'', et non pas [[*]] ''gwinizhenn'', [[*]] ''gwinizhennoù''.
 
  
 +
Le nom ''penn'' apparaît aussi au delà d'un usage de singulatif sémantique; sur des [[noms massiques]] et dans quelques cas des [[noms comptables]] au singulier. [[Seite & Stéphan (1957)|Seite & Stéphan (1957]]:76) donnent ainsi ''''eur penn-yar'' 'une poule'. [[Hemon (1975a)|Hemon (1975a]]:§25,4) trouvait aussi ''pen-iar'' 'une poule' dans [[Le Pelletier (1752)]], ainsi que ''pen-eaüg'' 'un saumon', ''pen-oën'' 'un agneau', ''pen-goasic'' 'une jeune oie'. [[Hemon (1975a)|Hemon (1975a]]:§25,4) relève aussi ''penn-danvad'' 'un mouton' [[EMG.]]:8, et ''penn-maout'' 'un bélier' dans [[Troude (1876)|Troude (1876]]:605).
  
 
== Sémantique ==
 
== Sémantique ==
Ligne 36 : Ligne 52 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (2) ||E Chin, ||ar gouel '''penn''' kentañ ar bloaz ||a ioa ||ar zuzun paset.   
+
| (1) ||E Chin, ||ar gouel '''penn''' kentañ ar bloaz ||a ioa ||ar zuzun paset.   
 
|-
 
|-
 
| ||[[P.e|dans]] Chine ||[[art|le]] fête tête [[kentañ|premier]] [[art|le]] an || [[R]] [[COP|était]] || [[art|le]] [[sizhun|semaine]] passé
 
| ||[[P.e|dans]] Chine ||[[art|le]] fête tête [[kentañ|premier]] [[art|le]] an || [[R]] [[COP|était]] || [[art|le]] [[sizhun|semaine]] passé
Ligne 45 : Ligne 61 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (3) || Ar paotr bihan|| o kouezhañ|| en devoa || dirusket || penn e c'hlin.|||||| ''Trégorrois'', ''haut-cornouaillais'', [[Konan (2017)|Konan (2017]]:'diruskañ')  
+
| (2) || Ar paotr bihan|| o kouezhañ|| en devoa || dirusket || penn e c'hlin.|||||| ''Trégorrois'', ''haut-cornouaillais'', [[Konan (2017)|Konan (2017]]:'diruskañ')  
 
|-  
 
|-  
 
| || [[art|le]] [[paotr|gars]] [[bihan|petit]] || [[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> [[kouezhañ|tombé]] || [[R]].3SG ||[[kaout|avait]]  || éraflé| tête [[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> [[glin|genou]]
 
| || [[art|le]] [[paotr|gars]] [[bihan|petit]] || [[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> [[kouezhañ|tombé]] || [[R]].3SG ||[[kaout|avait]]  || éraflé| tête [[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> [[glin|genou]]
Ligne 57 : Ligne 73 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (4) ||caved ||en deus ||ar '''penn'''.
+
| (3) ||caved ||en deus ||ar '''penn'''.
 
|-
 
|-
 
| || [[kavout|trouvé]] || 3SGM [[kaout|a]] || [[art|le]] moyen
 
| || [[kavout|trouvé]] || 3SGM [[kaout|a]] || [[art|le]] moyen

Version actuelle datée du 7 mai 2020 à 14:27

Le nom penn dénote 'la tête', et par extention 'le bout, l'extrémité'. Il apparaît dans de nombreuses expressions et composés.


(1) Setu-me ruz penn-kil-ha-troad... Léon (Bodilis), Ar Floc'h (1985:22)
voici moi rouge tête-N-et-pied
'Me voila rouge de la tête aux pieds...'


Morphologie

grammaticalisations

Le nom penn grammaticalise très aisément en breton. Il donne le préfixe penn-, on le retrouve en composé dans les prépositions ouzhpenn, diwar-benn, l'adverbe penn-da-benn...


dérivation

Le préfixe di- obitent dibenn 'fin'.


(2) Roll ar c'helaouennoù brezhonek adalek dibenn an eil brezel-bed 'Raoul, titre d'article', Hor Yezh (1996).
liste le5 journaux breton depuis fin le second guerre-monde
'liste des journaux bretons depuis la fin de la seconde guerre mondiale'


Le suffixe -ad, avec une dérivation compositionnelle, donnerait pennad 'contenu de la tête'. Cependant, le nom pennad donne 'moment, intervalle de temps'.

Syntaxe

singulatif

Penn est utilisé comme une stratégie de singulatif sur des noms collectifs et d'autres pluriels. Un exemple typique est penn chatal 'tête de bétail', où on voit que le nom penn obtient sémantiquement un individuation sur le nom collectif chatal. Cette stratégie est lexicalement restreinte et sujette à varition dialectale, en concurrence avec le suffixe singulatif -enn et les autres singulatifs. Pour 'blé, farine', A-M. Louboutin (09/2015a) donne gwinizh, qui a pour singulatif ur blantenn gwinizh ou ur penn gwinizh, et non pas * gwinizhenn, * gwinizhennoù.

On trouve en breton moderne l'usage singulatif de penn devant des noms pluriels de larges animaux d'élevage: les noms collectifs moc'h 'cochon' (pemoc'h), chatal 'bétail', saout 'vaches', ainsi que les noms comptables pluriels kezeg 'chevaux', deñved 'moutons'. On trouve aussi des noms de plantes cultivées; ognon, gwinizh, ed...

Il existe souvent des équivalents français (une tête de bétail, une tête d'oignon, une tête de blé) et une longue histoire d'emploi. Hemon (1975a:§25,4) relevait en moyen breton pen-ed 'tête de blé', penn-oügnoun 'un oignon'.


Le nom penn apparaît aussi au delà d'un usage de singulatif sémantique; sur des noms massiques et dans quelques cas des noms comptables au singulier. Seite & Stéphan (1957:76) donnent ainsi ''eur penn-yar 'une poule'. Hemon (1975a:§25,4) trouvait aussi pen-iar 'une poule' dans Le Pelletier (1752), ainsi que pen-eaüg 'un saumon', pen-oën 'un agneau', pen-goasic 'une jeune oie'. Hemon (1975a:§25,4) relève aussi penn-danvad 'un mouton' EMG.:8, et penn-maout 'un bélier' dans Troude (1876:605).

Sémantique

'bout, extrémité'

(1) E Chin, ar gouel penn kentañ ar bloaz a ioa ar zuzun paset.
dans Chine le fête tête premier le an R était le semaine passé
'En Chine, on a célébré le premier de l'an la semaine dernière.' Léon (Plougerneau), M-L. B. (04/2016)


(2) Ar paotr bihan o kouezhañ en devoa dirusket penn e c'hlin. Trégorrois, haut-cornouaillais, Konan (2017:'diruskañ')
le gars petit à4 tombé R.3SG avait tête son1 genou
'Le petit garçon s'est écorché le genou en tombant.'


'moyen'

(3) caved en deus ar penn.
trouvé 3SGM a le moyen
'Il a trouvé le moyen.' Breton pré-moderne, Roudaut (1872:'moyen')