Différences entre les versions de « Pebezh »

De Arbres
m (Remplacement de texte — « colspan="10" » par « colspan="15" »)
 
(27 versions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
''Pebezh'', ''pezh'' 'quel' est un [[exclamatif]] qui apparaît devant un [[nom]].
{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
|(1)|| '''Pebezh'''|| amzer!
|(1)|| '''Pebezh''' || amzer !
|-
|-
|| ||quel || temps
||| quel || temps
|-
|||colspan="15" | 'Quel temps !'
|-  
|-  
| ||colspan="4" | 'Quel temps!' ||||||''Léon, Goëlo'', [[Le Dû (2001)|Le Dû (2001]]:carte 140)
|||||||colspan="15" | ''Léon, Goëlo'', [[Le Dû (2001)|Le Dû (2001]]:carte 140)
|}
|}


Ligne 12 : Ligne 17 :
=== accentuation ===
=== accentuation ===


[[Kervella (1947)|Kervella (1947]]:§411) note que contrairement aux autres mots en ''[[wh|pe]]-'', ''pebezh'' est accentué sur son premier [[morphème]].
[[Hemon (1975c)|Hemon (1975c]]:§273) avait noté l'interrogatif ''pebezh'' comme [[accentué]] sur la dernière [[syllabe]]. Bien que [[Kervella (1995)|Kervella (1995]]:§70) ait repris globalement la liste de Hemon des mots accentués en finale, il y a omis ''pebezh''. Plus loin, [[Kervella (1947)|Kervella (1947]]:§411) note que contrairement aux autres mots en ''[[pe-]]'' qui sont globalement inaccentués sur ''pe-'', ''pebezh'' est accentué sur son premier [[morphème]].


Cette différence tient à des dérivations étymologiques différentes. Le morphème [[interrogatif]] ''pezh''-, 'quoi?' du moyen breton ([[Hemon (2000)|Hemon 2000]]:§81) a évolué en ''pe''- dans les interrogatifs comme ''[[petra]]'', /quel chose/, 'quoi'. Dans ''pebezh'' au contraire, le morphème ''pezh'' est resté intact, mais il a été renforcé par un préfixe ''pe-''.
[[Favereau (1997)|Favereau (1997]]:§288) donne deux accentuations, en isolation <font color=green>['pebəs]</font color=green> "mais parfois", et en contexte devant un monosyllabique, <font color=green>[pe'bezrøs]</font color=green> ''pebezh reuz'' 'quel malheur'.  


On trouve encore des formes exclamatives en '''pezh'', c'est à dire sans [[préfixe]].   
La différence d'accentuation entre ''pebezh'' et les autres mots en ''[[pe-]]'' peut tenir à des dérivations étymologiques différentes. Le morphème [[interrogatif]] ''pezh'' 'quoi ?' du [[moyen breton]] ([[Hemon (2000)|Hemon 2000]]:§81) a évolué en ''pe-'' dans les interrogatifs comme ''[[petra]]'', /quel.chose/, 'quoi'. Dans ''pebezh'' au contraire, le [[morphème]] ''pezh'' est resté intact, mais il a été renforcé par un préfixe ''pe-''. On trouve encore des formes exclamatives en ''pezh'', c'est-à-dire sans [[préfixe]].   




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (2) ||''''Pezh''' koll-kalon || 'vit an intañv!
|(2)|| ''''Pezh''' || koll-kalon || 'vit || an intañv !
|-
|-
| || quel perte-cœur || [[evit|pour]] [[art|le]] veuf
||| quel || [[koll|perte]]-[[kalon|cœur]] || [[evit|pour]] || [[art|le]] [[intañv|veuf]]
|-
|||colspan="15" | 'Quel abattement pour le veuf !'
|-
|||||||colspan="15" | ''Le Scorff'', [[Ar Borgn (2011)|Ar Borgn (2011]]:7)
|}
 
 
=== variation dialectale ===
 
La carte 140 du [[NALBB]] documente la répartition dialectale des traductions de ''pebezh'' comme exclamatif prénominal.
En Trégorrois, [[Gros (1989)|Gros (1989]]:'karg') donne la forme ''pebeuz'' (''pebeuz karg-lann'' 'quelle grande charretée d'ajonc').
 
 
==== ''pezh'', ''pebezh'' ====
 
[[Guillevic & Le Goff (1986)|Guillevic & Le Goff (1986]]:79) semblent avoir alternativement les deux formes ''pezh'' (<font color=green>/peh/</font color=green>) et ''pebezh'' (<font color=green>/pebeh/</font color=green>).
 
 
{| class="prettytable"
|(3)|| '''pebéh''' || hardéhted !
|-
|-
|||colspan="4" | 'Quel abattement pour le veuf!' ||||||''Le Scorff'', [[Ar Borgn (2011)|Ar Borgn (2011]]:7)
||| quel || [[kaer|beau]].[[-der|té]].[[-ded|té]]
|-
|||colspan="15" | 'Quelle beauté !'
|-
|||||||colspan="15" | ''Vannetais'', [[Guillevic & Le Goff (1986)|Guillevic & Le Goff (1986]]:79)
|}
|}


=== variations dialectales ===


La carte 140 du [[NALBB]] documente la répartition dialectale des traductions de ''pebezh'' comme exclamatif prénominal.
=== répartition dialectale ===


[[Heusaff (1996)]] considère que ''pebezh'' n'est pas utilisé à Saint-Yvi. [[Noyer (2019)]] signale que ''pebezh'' n'est pas utilisé en pays Glazik à Briec, au profit de l'expression ''(da) pegem''.


== Syntaxe ==
=== avec ou sans article ===
On trouve en vannetais une forme avec l'article [[indéfini]] en ''pezh un'', ''pebezh un''.
{| class="prettytable"
|(4)|| Péh || '''un''' || iliz !
|-
||| quel || [[art|un]] || [[iliz|église]]
|-
|||colspan="15" | 'Quelle église !'
|-
|||||||colspan="15" | ''Vannetais'', [[Guillevic & Le Goff (1986)|Guillevic & Le Goff (1986]]:79)
|}




[[Category:articles|Categories]]
[[Category:articles|Categories]]
[[Category:exclamatifs|Categories]]
[[Category:exclamatifs|Categories]]

Version actuelle datée du 24 juin 2022 à 11:10

Pebezh, pezh 'quel' est un exclamatif qui apparaît devant un nom.


(1) Pebezh amzer !
quel temps
'Quel temps !'
Léon, Goëlo, Le Dû (2001:carte 140)


Morphologie

accentuation

Hemon (1975c:§273) avait noté l'interrogatif pebezh comme accentué sur la dernière syllabe. Bien que Kervella (1995:§70) ait repris globalement la liste de Hemon des mots accentués en finale, il y a omis pebezh. Plus loin, Kervella (1947:§411) note que contrairement aux autres mots en pe- qui sont globalement inaccentués sur pe-, pebezh est accentué sur son premier morphème.

Favereau (1997:§288) donne deux accentuations, en isolation ['pebəs] "mais parfois", et en contexte devant un monosyllabique, [pe'bezrøs] pebezh reuz 'quel malheur'.

La différence d'accentuation entre pebezh et les autres mots en pe- peut tenir à des dérivations étymologiques différentes. Le morphème interrogatif pezh 'quoi ?' du moyen breton (Hemon 2000:§81) a évolué en pe- dans les interrogatifs comme petra, /quel.chose/, 'quoi'. Dans pebezh au contraire, le morphème pezh est resté intact, mais il a été renforcé par un préfixe pe-. On trouve encore des formes exclamatives en pezh, c'est-à-dire sans préfixe.


(2) 'Pezh koll-kalon 'vit an intañv !
quel perte-cœur pour le veuf
'Quel abattement pour le veuf !'
Le Scorff, Ar Borgn (2011:7)


variation dialectale

La carte 140 du NALBB documente la répartition dialectale des traductions de pebezh comme exclamatif prénominal. En Trégorrois, Gros (1989:'karg') donne la forme pebeuz (pebeuz karg-lann 'quelle grande charretée d'ajonc').


pezh, pebezh

Guillevic & Le Goff (1986:79) semblent avoir alternativement les deux formes pezh (/peh/) et pebezh (/pebeh/).


(3) pebéh hardéhted !
quel beau..
'Quelle beauté !'
Vannetais, Guillevic & Le Goff (1986:79)


répartition dialectale

Heusaff (1996) considère que pebezh n'est pas utilisé à Saint-Yvi. Noyer (2019) signale que pebezh n'est pas utilisé en pays Glazik à Briec, au profit de l'expression (da) pegem.

Syntaxe

avec ou sans article

On trouve en vannetais une forme avec l'article indéfini en pezh un, pebezh un.


(4) Péh un iliz !
quel un église
'Quelle église !'
Vannetais, Guillevic & Le Goff (1986:79)