Pebezh : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Syntaxe)
 
(8 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
''Pebezh'', ''pezh'', 'quel', est un [[exclamatif]] qui apparaît devant un nom.
+
''Pebezh'', ''pezh'' 'quel' est un [[exclamatif]] qui apparaît devant un [[nom]].
  
  
Ligne 5 : Ligne 5 :
 
|(1)|| '''Pebezh'''|| amzer!
 
|(1)|| '''Pebezh'''|| amzer!
 
|-
 
|-
|| ||quel || temps
+
||| quel || temps
 
|-  
 
|-  
| ||colspan="4" | 'Quel temps!' ||||||''Léon, Goëlo'', [[Le Dû (2001)|Le Dû (2001]]:carte 140)
+
|||colspan="10" | 'Quel temps!'  
 +
|-
 +
|||||||colspan="10" |''Léon, Goëlo'', [[Le Dû (2001)|Le Dû (2001]]:carte 140)
 
|}
 
|}
  
Ligne 15 : Ligne 17 :
 
=== accentuation ===
 
=== accentuation ===
  
[[Kervella (1947)|Kervella (1947]]:§411) note que contrairement aux autres mots en ''[[wh|pe]]-'' qui sont globalement inaccentués sur ''pe-'', ''pebezh'' est accentué sur son premier [[morphème]].
+
[[Hemon (1975c)|Hemon (1975c]]:§273) avait noté l'interrogatif ''pebezh'' comme [[accentué]] sur la dernière [[syllabe]]. Bien que [[Kervella (1995)|Kervella (1995]]:§70) ait repris globalement la liste de Hemon des mots accentués en finale, il y a omis ''pebezh''. Plus loin, [[Kervella (1947)|Kervella (1947]]:§411) note que contrairement aux autres mots en ''[[pe-]]'' qui sont globalement inaccentués sur ''pe-'', ''pebezh'' est accentué sur son premier [[morphème]].
  
Cette différence tient à des dérivations étymologiques différentes. Le morphème [[interrogatif]] ''pezh''-, 'quoi?' du [[moyen breton]] ([[Hemon (2000)|Hemon 2000]]:§81) a évolué en ''pe''- dans les interrogatifs comme ''[[petra]]'', /quel.chose/, 'quoi'. Dans ''pebezh'' au contraire, le morphème ''pezh'' est resté intact, mais il a été renforcé par un préfixe ''pe-''.
+
[[Favereau (1997)|Favereau (1997]]:§288) donne deux accentuations, en isolation <font color=green>['pebəs]</font color=green> "mais parfois", et en contexte devant un monosyllabique, <font color=green>[pe'bezrøs]</font color=green> ''pebezh reuz'' 'quel malheur'.  
  
On trouve encore des formes exclamatives en ''pezh'', c'est à dire sans [[préfixe]].   
+
La différence d'accentuation entre ''pebezh'' et les autres mots en ''[[pe-]]'' peut tenir à des dérivations étymologiques différentes. Le morphème [[interrogatif]] ''pezh'' 'quoi?' du [[moyen breton]] ([[Hemon (2000)|Hemon 2000]]:§81) a évolué en ''pe-'' dans les interrogatifs comme ''[[petra]]'', /quel.chose/, 'quoi'. Dans ''pebezh'' au contraire, le [[morphème]] ''pezh'' est resté intact, mais il a été renforcé par un préfixe ''pe-''. On trouve encore des formes exclamatives en ''pezh'', c'est à dire sans [[préfixe]].   
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (2) ||''''Pezh''' koll-kalon || 'vit an intañv!
+
|(2)||''''Pezh''' || koll-kalon || 'vit || an intañv!
 
|-
 
|-
| || quel perte-cœur ||  [[evit|pour]] [[art|le]] veuf
+
||| quel || [[koll|perte]]-[[kalon|cœur]] ||  [[evit|pour]] || [[art|le]] [[intañv|veuf]]
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'Quel abattement pour le veuf!' ||||||''Le Scorff'', [[Ar Borgn (2011)|Ar Borgn (2011]]:7)
+
|||colspan="10" | 'Quel abattement pour le veuf!'
 +
|-
 +
|||||||colspan="10" |''Le Scorff'', [[Ar Borgn (2011)|Ar Borgn (2011]]:7)
 
|}
 
|}
  
  
=== variations dialectales ===
+
=== variation dialectale ===
  
 
La carte 140 du [[NALBB]] documente la répartition dialectale des traductions de ''pebezh'' comme exclamatif prénominal.  
 
La carte 140 du [[NALBB]] documente la répartition dialectale des traductions de ''pebezh'' comme exclamatif prénominal.  
 +
En Trégorrois, [[Gros (1989)|Gros (1989]]:'karg') donne la forme ''pebeuz'' (''pebeuz karg-lann'' 'quelle grande charretée d'ajonc').
 +
 +
 +
==== ''pezh'', ''pebezh'' ====
  
 
[[Guillevic & Le Goff (1986)|Guillevic & Le Goff (1986]]:79) semblent avoir alternativement les deux formes ''pezh'' (<font color=green>/peh/</font color=green>) et ''pebezh'' (<font color=green>/pebeh/</font color=green>).
 
[[Guillevic & Le Goff (1986)|Guillevic & Le Goff (1986]]:79) semblent avoir alternativement les deux formes ''pezh'' (<font color=green>/peh/</font color=green>) et ''pebezh'' (<font color=green>/pebeh/</font color=green>).
Ligne 39 : Ligne 47 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (3) || '''pebéh''' || hardéhted!
+
|(3)|| '''pebéh''' || hardéhted !
 
|-
 
|-
||| quel || beauté  
+
||| quel || [[kaer|beau]].[[-der|té]].[[-ded|té]]
 +
|-
 +
|||colspan="10" |'Quelle beauté!'
 
|-  
 
|-  
| ||colspan="4" |'Quelle beauté!'||||''Vannetais'',  [[Guillevic & Le Goff (1986)|Guillevic & Le Goff (1986]]:79)
+
|||||||colspan="10" |''Vannetais'',  [[Guillevic & Le Goff (1986)|Guillevic & Le Goff (1986]]:79)
 
|}
 
|}
  
  
En Trégorrois, [[Gros (1989)|Gros (1989]]:'karg') donne la forme ''pebeuz'' (''pebeuz karg-lann'', 'quelle grande charettée d'ajonc').
+
=== répartition dialectale ===
 +
 
 +
[[Heusaff (1996)]] considère que ''pebezh'' n'est pas utilisé à Saint-Yvi. [[Noyer (2019)]] signale que ''pebezh'' n'est pas utilisé en pays Glazik à Briec, au profit de l'expression ''(da) pegem''.
  
 
== Syntaxe ==
 
== Syntaxe ==
  
On trouve en vannetais une forme avec l'article [[indéfini]]; en ''pezh un'', ''pebezh un''.
+
=== avec ou sans article ===
 +
 
 +
On trouve en vannetais une forme avec l'article [[indéfini]] en ''pezh un'', ''pebezh un''.
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (4) || Péh || '''un''' iliz!
+
|(4)|| Péh || '''un''' || iliz!
 
|-
 
|-
||| quel || [[art|un]] église  
+
||| quel || [[art|un]] || [[iliz|église]]
 +
|-
 +
|||colspan="10" |'Quelle église!'
 
|-  
 
|-  
| ||colspan="4" |'Quelle église!'||||''Vannetais'',  [[Guillevic & Le Goff (1986)|Guillevic & Le Goff (1986]]:79)
+
|||||||colspan="10" |''Vannetais'',  [[Guillevic & Le Goff (1986)|Guillevic & Le Goff (1986]]:79)
 
|}
 
|}
  

Version actuelle datée du 22 novembre 2021 à 19:44

Pebezh, pezh 'quel' est un exclamatif qui apparaît devant un nom.


(1) Pebezh amzer!
quel temps
'Quel temps!'
Léon, Goëlo, Le Dû (2001:carte 140)


Morphologie

accentuation

Hemon (1975c:§273) avait noté l'interrogatif pebezh comme accentué sur la dernière syllabe. Bien que Kervella (1995:§70) ait repris globalement la liste de Hemon des mots accentués en finale, il y a omis pebezh. Plus loin, Kervella (1947:§411) note que contrairement aux autres mots en pe- qui sont globalement inaccentués sur pe-, pebezh est accentué sur son premier morphème.

Favereau (1997:§288) donne deux accentuations, en isolation ['pebəs] "mais parfois", et en contexte devant un monosyllabique, [pe'bezrøs] pebezh reuz 'quel malheur'.

La différence d'accentuation entre pebezh et les autres mots en pe- peut tenir à des dérivations étymologiques différentes. Le morphème interrogatif pezh 'quoi?' du moyen breton (Hemon 2000:§81) a évolué en pe- dans les interrogatifs comme petra, /quel.chose/, 'quoi'. Dans pebezh au contraire, le morphème pezh est resté intact, mais il a été renforcé par un préfixe pe-. On trouve encore des formes exclamatives en pezh, c'est à dire sans préfixe.


(2) 'Pezh koll-kalon 'vit an intañv!
quel perte-cœur pour le veuf
'Quel abattement pour le veuf!'
Le Scorff, Ar Borgn (2011:7)


variation dialectale

La carte 140 du NALBB documente la répartition dialectale des traductions de pebezh comme exclamatif prénominal. En Trégorrois, Gros (1989:'karg') donne la forme pebeuz (pebeuz karg-lann 'quelle grande charretée d'ajonc').


pezh, pebezh

Guillevic & Le Goff (1986:79) semblent avoir alternativement les deux formes pezh (/peh/) et pebezh (/pebeh/).


(3) pebéh hardéhted !
quel beau..
'Quelle beauté!'
Vannetais, Guillevic & Le Goff (1986:79)


répartition dialectale

Heusaff (1996) considère que pebezh n'est pas utilisé à Saint-Yvi. Noyer (2019) signale que pebezh n'est pas utilisé en pays Glazik à Briec, au profit de l'expression (da) pegem.

Syntaxe

avec ou sans article

On trouve en vannetais une forme avec l'article indéfini en pezh un, pebezh un.


(4) Péh un iliz!
quel un église
'Quelle église!'
Vannetais, Guillevic & Le Goff (1986:79)