Pe- : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
 
(16 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Le [[préfixe]] ''pe-'' se trouve devant des racines nominales. Il sert à former du matériel grammatical qui nécessite une inconnue dans son calcul sémantique (les [[mots interrogatifs]], des [[pronoms relatifs]] et les [[indéfinis de choix libre]]. On le trouve aussi dans les [[exclamatifs]] dérivés des interrogatifs, et dans le [[complémenteur]] déclaratif ''[[penaos]]'', 'que'.  
+
Le [[préfixe]] ''pe-'' se trouve devant un ensemble de racines nominales.  
 +
 
 +
Ce préfixe sert à former du matériel grammatical qui nécessite une inconnue dans son calcul sémantique. C'est le cas des [[mots interrogatifs]], les [[pronoms relatifs]] et les [[indéfinis de choix libre]].  
 +
 
 +
 
 +
  ''[[pelec'h]]''?, ''[[peseurt]]''?, ''[[pegeit]]''?, ''[[pegement]]''?, ''[[petra]]''?, ''[[perak]]''?, ''[[penaos]]''?, ''[[pedavare]]''? ''[[peur]]''?, ''[[pegoulz]]''?
 +
  ''[[pehini]]'', ''[[pere]]'', ''[[peadra]]''
 +
  ''peanv'' 'quidam', ''[[peadra}]'' possession, ''peden'' 'quelque personne', ''pebarrez'' 'paroisse quelconque', ''pedeiz'' 'jour quelconque'
 +
 
 +
 
 +
Ces éléments à leur tour grammaticalisent en d'autres éléments où l'on retrouve donc ''pe-'', dans les [[exclamatifs]] dérivés des [[mots interrogatifs]], dans le [[complémenteur]] déclaratif ''[[penaos]]'' 'que', ou enfin dans dans des expressions complexes comme ''[[e-giz perann]]'' 'comme si' en cornouaillais.  
  
  
  ''[[pelec'h]]''?; ''[[peseurt]]''?; ''[[peur]]''?; ''[[pegoulz]]''?; ''[[pegeit]]''?; ''[[pegement]]''?; ''[[petra]]''?; ''[[perak]]''?; ''[[penaos]]''?; ''[[pedavare]]''?
 
  ''[[pehini]]''; ''[[pere]]''; ''[[peadra]]''
 
  ''peanv'', 'quidam'; ''peden'', 'quelque personne'; ''pebarrez'', 'une paroisse quelconque'; ''pedeiz'', 'un jour quelconque'
 
 
   ''[[pebezh]]'' ! ''[[pegen]]'' ! ''[[peseurt]]'' !
 
   ''[[pebezh]]'' ! ''[[pegen]]'' ! ''[[peseurt]]'' !
   ''[[penaos]]'', 'que'
+
   ''[[penaos]]'' le complémenteur déclaratif 'que'
 +
  ''[[e-giz perann]]'' 'comme si' (cornouaillais)
  
  
Ligne 13 : Ligne 21 :
 
=== accentuation ===
 
=== accentuation ===
  
Les mots bisyllabiques en ''[[pe-]]'' sont des composés transparents. Ils prennent l'[[accentuation]] sur la dernière syllabe.
+
Les mots bisyllabiques en ''pe-'' sont des composés transparents. Ils prennent l'[[accentuation]] sur la dernière [[syllabe]].
  
 
   
 
   
Ligne 22 : Ligne 30 :
  
  
On note cependant quelques exceptions, comme ''petra'' en pays bigouden avec les formes en ''pera'', ''per'', ''pere'', ''pira'', en pays glazik ou sur l'île de Sein, le sud du Léon (carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-525.jpg 525] de l'[[ALBB]]).
+
On note cependant quelques exceptions, comme ''[[petra]]'' en pays bigouden avec les formes en ''pera'', ''per'', ''pere'', ''pira'', en pays glazik ou sur l'île de Sein, le sud du Léon (carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-525.jpg 525] de l'[[ALBB]]). L'exclamatif ''[[pebezh]]'' fait aussi exception, avec une accentuation régulière sur la pénultième.
 +
 
  
 
=== composition ===
 
=== composition ===
  
Le préfixe ''pe-'' se retrouve dans la formation de noms dont l'identitification référentielle est dite incertaine, comme est formé e français ''(un) '''qui'''dam''.  
+
Le préfixe ''pe-'', comme ''qu-'' en français, se retrouve dans la formation de noms dont l'identification référentielle est dite incertaine, comme dans ''(un) '''qui'''dam''.  
 
[[Vallée (1980)|Vallée (1980]]:'quidam') donne '''''pe'''dén'', ''n'oun '''pe'''seurt den''. [[Ménard (2012)|Ménard (2012]]:'quelconque') donne 'un jour quelconque', ''ur '''pe'''deiz'' et 'une paroisse quelconque', ''ur '''be'''parrez ''.
 
[[Vallée (1980)|Vallée (1980]]:'quidam') donne '''''pe'''dén'', ''n'oun '''pe'''seurt den''. [[Ménard (2012)|Ménard (2012]]:'quelconque') donne 'un jour quelconque', ''ur '''pe'''deiz'' et 'une paroisse quelconque', ''ur '''be'''parrez ''.
  
   
+
 
 +
=== nombre ===
 +
 
 +
Les prédicats ''pehini'', ''pere'', contrairement à la forme ''[[petra]]'', s'accordent en nombre avec leur sujet (''[[*]] Pehini eo ar re vrasañ?'' / ''[[*]] Petraoù eo ho tivizoù?'').
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
|(3)|| Pe'''re''' eo || ar re vrasañ? ||/|| Pe'''tra''' eo ||ho tivizoù?
 +
|-
 +
||| [[pere|quel.ceux]] [[COP|est]]|| [[art|le]] [[hini|ceux]] <sup>[[1]]</sup>[[bras|grand]].[[superlatif|le.plus]]||||[[petra|quoi]] [[COP|est]]|| [[POSS|vos]]<sup>[[3]]</sup> [[diviz|condition]].[[-où (PL.)|s]]
 +
|-
 +
|||colspan="10" | 'Quelles sont les plus grandes?'/ 'Quelles sont vos conditions?'
 +
|-
 +
|||||||colspan="10" | [[Ménard (2012)|Ménard (2012]]:'quel') 
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
=== préfixe ou morphème libre ===
 +
 
 +
Dans certaines variétés conservatrices, on trouve la trace de ''pe-'' se comportant en morpème libre. [[Seite & Stéphan (1957)|Seite & Stéphan (1957]]:73) donnent comme équivalents de [[mot interrogatif]] de [[but]] ''evit '''pe'''tra'' et '''''pe''' evit tra'' 'pourquoi faire?'.
 +
 
 +
 
 +
Il existe encore dans certains dialectes les formes ''pezh'', ''pe'' de l'interrogatif qui est ''[[peseurt]]''? 'quel?' en standard.
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
|(4)|| '''Pe''' || kalon ne ||darzho || get ||chif ||ha  get || glac'har!
 +
|-
 +
| || [[peseurt, pezh|quel]] || [[kalon|cœur]]  [[ne]]<sup>[[1]]</sup> ||[[tarzhañ|fendra]] || [[gant|avec]] ||affliction || [[&|et]] [[gant|avec]] ||  [[glac'har|chagrin]]
 +
|-
 +
|||colspan="10" | 'Quel cœur ne se fendra, de chagrin et d'affliction!'
 +
|-
 +
|||||||colspan="10" |''Le Scorff (cantique)'', [[Ar Borgn (2011)|Ar Borgn (2011]]:9)
 +
|}
 +
 
 +
 
 
== Sémantique ==
 
== Sémantique ==
  
 
Sémantiquement, ''pe-'' fournit une inconnue. C'est pourquoi on le retrouve dans les [[mots interrogatifs]], dans les [[pronoms relatifs]] et dans les nominalisations complexes des [[indéfinis de choix libre]].
 
Sémantiquement, ''pe-'' fournit une inconnue. C'est pourquoi on le retrouve dans les [[mots interrogatifs]], dans les [[pronoms relatifs]] et dans les nominalisations complexes des [[indéfinis de choix libre]].
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
|(5)|| Peseurt|| '''pe-anv''' ||eo hennez?
 +
|-
 +
||| [[peseurt|quel.sorte]]|| quel-[[anv|nom]] ||[[COP|est]] [[DEM|celui.ci]]
 +
|-
 +
|||colspan="10" | 'Qui-est-ce?'|| [[Merser (2009)|Merser (2009]]:'quidam')
 +
|}
 +
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (3) || Peseurt|| '''pe-anv''' ||eo hennez?
+
|(6)|| Ranna ||en deus || graet || e || '''beadra''' ||ganeomp.
 
|-
 
|-
||| [[peseurt|quel.sorte]]|| [[pe|quel]]-nom ||[[COP|est]] [[DEM|celui.ci]]
+
| || [[rannañ|partager]] || [[R]].3SG [[kaout|a]] || [[ober|fait]] || [[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> || [[peadra|possession]]||  [[gant|avec]].[[pronom incorporé|nous]]  
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'Qui-est-ce?',|| [[Merser (2009)|Merser (2009]]:'quidam')
+
|||colspan="10" | 'Il a partagé ce qu'il avait avec nous.'
 +
|-
 +
|||||||colspan="10" |''Cornouaille (Pleyben)'', [[Ar Floc'h (1950)|Ar Floc’h (1950]]:117)
 
|}
 
|}
 +
 +
 +
== A ne pas confondre ==
 +
 +
''Pe'' le [[mot interrogatif]] [[allomorphe]] de ''[[peseurt]]'', [[morphème]] libre ou [[préfixe]], est à distinguer de la disjonction ''[[pe]]'' 'ou bien'. Les deux ont en commun de fournir sémantiquement une alternative. 
  
  
 
[[Category:articles|Categories]]
 
[[Category:articles|Categories]]
 
[[Category:préfixes|Categories]]
 
[[Category:préfixes|Categories]]

Version actuelle datée du 30 mai 2021 à 08:49

Le préfixe pe- se trouve devant un ensemble de racines nominales.

Ce préfixe sert à former du matériel grammatical qui nécessite une inconnue dans son calcul sémantique. C'est le cas des mots interrogatifs, les pronoms relatifs et les indéfinis de choix libre.


 pelec'h?, peseurt?, pegeit?, pegement?, petra?, perak?, penaos?, pedavare? peur?, pegoulz?
 pehini, pere, peadra
 peanv 'quidam', [[peadra}] possession, peden 'quelque personne', pebarrez 'paroisse quelconque', pedeiz 'jour quelconque'


Ces éléments à leur tour grammaticalisent en d'autres éléments où l'on retrouve donc pe-, dans les exclamatifs dérivés des mots interrogatifs, dans le complémenteur déclaratif penaos 'que', ou enfin dans dans des expressions complexes comme e-giz perann 'comme si' en cornouaillais.


 pebezh ! pegen ! peseurt !
 penaos le complémenteur déclaratif 'que'
 e-giz perann 'comme si' (cornouaillais)


Morphologie

accentuation

Les mots bisyllabiques en pe- sont des composés transparents. Ils prennent l'accentuation sur la dernière syllabe.


(1) peTRA, peSEURT, peLEH, peGOULZ, peGEIT, peNAOZ...

Léon (Cléder), Fave (1998:117)

(2) /pe'ɡɛjd/ , Plozévet, Goyat (2012:124)


On note cependant quelques exceptions, comme petra en pays bigouden avec les formes en pera, per, pere, pira, en pays glazik ou sur l'île de Sein, le sud du Léon (carte 525 de l'ALBB). L'exclamatif pebezh fait aussi exception, avec une accentuation régulière sur la pénultième.


composition

Le préfixe pe-, comme qu- en français, se retrouve dans la formation de noms dont l'identification référentielle est dite incertaine, comme dans (un) quidam. Vallée (1980:'quidam') donne pedén, n'oun peseurt den. Ménard (2012:'quelconque') donne 'un jour quelconque', ur pedeiz et 'une paroisse quelconque', ur beparrez .


nombre

Les prédicats pehini, pere, contrairement à la forme petra, s'accordent en nombre avec leur sujet (* Pehini eo ar re vrasañ? / * Petraoù eo ho tivizoù?).


(3) Pere eo ar re vrasañ? / Petra eo ho tivizoù?
quel.ceux est le ceux 1grand.le.plus quoi est vos3 condition.s
'Quelles sont les plus grandes?'/ 'Quelles sont vos conditions?'
Ménard (2012:'quel')


préfixe ou morphème libre

Dans certaines variétés conservatrices, on trouve la trace de pe- se comportant en morpème libre. Seite & Stéphan (1957:73) donnent comme équivalents de mot interrogatif de but evit petra et pe evit tra 'pourquoi faire?'.


Il existe encore dans certains dialectes les formes pezh, pe de l'interrogatif qui est peseurt? 'quel?' en standard.


(4) Pe kalon ne darzho get chif ha get glac'har!
quel cœur ne1 fendra avec affliction et avec chagrin
'Quel cœur ne se fendra, de chagrin et d'affliction!'
Le Scorff (cantique), Ar Borgn (2011:9)


Sémantique

Sémantiquement, pe- fournit une inconnue. C'est pourquoi on le retrouve dans les mots interrogatifs, dans les pronoms relatifs et dans les nominalisations complexes des indéfinis de choix libre.


(5) Peseurt pe-anv eo hennez?
quel.sorte quel-nom est celui.ci
'Qui-est-ce?' Merser (2009:'quidam')


(6) Ranna en deus graet e beadra ganeomp.
partager R.3SG a fait son1 possession avec.nous
'Il a partagé ce qu'il avait avec nous.'
Cornouaille (Pleyben), Ar Floc’h (1950:117)


A ne pas confondre

Pe le mot interrogatif allomorphe de peseurt, morphème libre ou préfixe, est à distinguer de la disjonction pe 'ou bien'. Les deux ont en commun de fournir sémantiquement une alternative.