Pasemant

De Arbres
Révision datée du 22 avril 2023 à 09:02 par Mjouitteau (discussion | contributions) (Remplacement de texte — « " | ''Cléguérec'', » par « " | ''Vannetais pré-moderne (Cléguérec)'', »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

La préposition pasemant signifie 'non seulement, sans compter, en plus de, outre, nonobstant' (Thibault 1914:190,437). Pasemant ma est aussi un complémenteur d'oppositive de type 'bien que'.


(1) pasemant te me fwoen.
pas.seulement de1 mon2 peine
'en plus de ma peine, nonobstant mon mal'
Vannetais pré-moderne (Cléguérec), Thibault (1914:190)


Morphologie

composition

Le groupe adverbial français pas seulement a été emprunté en bloc, morphologiquement fondu puis réduit à la négation bretonne pas suivi d'une finale adverbiale commune -emant (qui n'a rien à voir avec le suffixe -(a)mant qui forme des noms abstraits, si ce n'est une commune origine romane).


répartition dialectale

Cette préposition n'a pas été accueillie en breton standard. Elle est rapportée à la fin du breton vannetais pré-moderne à Cléguérec par Thibault (1914:190,437).


grammaticalisation, 'non seulement, mais de plus' > 'bien que'

Selon Thibault (1914:191), "/pasemãt mi/ arrive au même sens de bien que en passant par l'intermédiaire 'non seulement, mais encore'".


(2) / pasemãt mi ma miew, i ma fal eẅe / .
pas.seulement que4 est saoûl est mauvais aussi
'Non seulement il est ivre, mais de plus il est méchant.'
Vannetais pré-moderne (Cléguérec), Thibault (1914:191)


Le sens aurait glissé en (3) de 'Non seulement je suis malade mais (en plus) il me faut travailler', qui marque une progression de l'une à l'autre proposition, à une opposition de sens entre les deux propositions: 'bien que je sois malade, il me faut encore travailler.'


(3) Pasemant mi hon klañv i ma tein labourat.
pas.seulement que4 +Csuis malade est de.moi travailler
'Bien que je sois malade, il me faut encore travailler.'
Vannetais pré-moderne (Cléguérec), Thibault (1914:191)