Différences entre les versions de « Paour »

De Arbres
(Remplacement de texte — « ||[[ » par « || [[ »)
(Remplacement de texte — « ||e » par « || e »)
Ligne 45 : Ligne 45 :


{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
|(4)|| er '''peur''' || ma || rein ||en alézon || dehon || e bédo || aveidomp.
|(4)|| er '''peur''' || ma || rein || en alézon || dehon || e bédo || aveidomp.
|-  
|-  
||| [[art|le]] pauvre || [[ma|que]]<sup>[[4]]</sup> || [[reiñ|donnerai]] || [[art|le]] [[aluzenn|aumône]] || [[da|à]].[[pronom incorporé|lui]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[pediñ|priera]] || [[evit|pour]].[[pronom incorporé|nous]]  
||| [[art|le]] pauvre || [[ma|que]]<sup>[[4]]</sup> || [[reiñ|donnerai]] || [[art|le]] [[aluzenn|aumône]] || [[da|à]].[[pronom incorporé|lui]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[pediñ|priera]] || [[evit|pour]].[[pronom incorporé|nous]]  

Version du 17 mars 2022 à 06:04

L'adjectif paour signifie 'pauvre'.


(1) An dud a oa paour hag a c'houlenne an aluzenn.
le 1gens R1 était pauvre et R1 demandait le aumône
'Les gens étaient pauvres et demandaient l'aumône.'
Trégorrois, Borsley & Stephens (1989:421)


Morphologie

variation dialectale

La variation dialectale de la traduction de pauvre est documentée dans la carte 510 de l'ALBB.


(2) [hɛ᷉ s gleske be ˈpawa]
Hennez gles ket bezañ paour.
celui.ci (ne)1 doit pas être pauvre
'Il doit pas être pauvre.'
Cornouaille (Briec), Noyer (2019:240)


(3) ar vagouez paoul, dre voneur e goa kazeliet betek ar be.
le 1femme pauvre par1 bonheur R était aissell.é jusqu'à le tombe
'La pauvre femme, heureusement qu'elle était soutenue pour aller jusqu'à la tombe.'
Sein, Fagon & Riou (2015:'boneur')


(4) er peur ma rein en alézon dehon e bédo aveidomp.
le pauvre que4 donnerai le aumône à.lui R1 priera pour.nous
'Le pauvre à qui je donnerai l'aumône priera pour nous.'
Vannetais standard, Cheveau (2017:§326)


Syntaxe

L'adjectif paour est en position de modifieur d'un adjectif dans paour-kaezh.

Sémantique

L'adjectif paour a une dimension hypocoristique dans paotr-paour 'pauvre garçon', merc'h-baour 'pauvre fille' ou paour-kaezh den 'pauvre homme'.

Le contraire de paour 'pauvre' est l'adjectif pinvidik 'riche', qui peut être laudatif mais n'a pas de dimension hypocoristique.