Noms de lieux

De Arbres
Révision datée du 21 août 2014 à 11:26 par Mjouitteau (discussion | contributions) (modification d'un nom de lieu)
Aller à : navigation, rechercher


Morphologie

composition

Les marques suffixales des noms de lieux sont:

-ed: elvoed, 'peupleraie', Ménard (2012)
-eg, -og: talieg, 'gisement de laminaires', Favereau (1997:§155)
-eris: loje(r)is, 'logement', Favereau (1997:§166)
-id: kistinid, 'châtaigneraie', Kervella (1947:§837)
-idi, -iri, -eri, -euri: ur gigeri, 'une boucherie', Favereau (1997:§179)
-lann: korflann, 'nécropole', Vallée (1980:XX)
-lec'h: marc'hadlec'h, 'place du marché'
-od
-va, -van, labourva, 'laboratoire'


diachronie

Les noms de lieux en -ed, -id et -od dérivent du latin *‑ētum qui forme des noms de plantations (Fleuriot 1964:358).

Selon Deshayes (2003:41), le suffixe -eg, -og des noms de lieux vient du vieux breton -oc.

dérivation

La suffixation du singulatif -enn sur un nom de lieu obtient un agent (féminin) de cette localité.

  • /ar 'ha:p/ ar Hap, 'le Cap Sizun' > /'kapɛn/ Kapenn, 'femme du Cap Sizun', Plozevet, Goyat (2012:318)

On obtient aussi un agent par la suffixation de -ad au féminin en -adez et au pluriel en -iz.


Syntaxe

modification d'un nom de lieu

La subordonnée dont la tête est un nom de lieu débute prototypiquement par le complémenteur ma.


(1) Setu an dorgenn ma savas-hi he zi warni.
voici le colline que monta-elle son maison sur.elle
'Voici la colline sur laquelle elle a construit sa maison.' Standard, Press (1986:236)

modification par un nom de lieu

L'utilisation adjectivale de noms de lieux se distingue de la structure possessive d'état construit uniquement par la mutation de cet adjectif (foar Plogonnec, 'la foire de Plogonnec').


(3) foar Blogonneg
foire Plogonnec
'la foire de Plogonnec (Plogonnecoise).' Cornouaillais (Le Juch), Hor Yezh (1983:22)