Neblec'h : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
 
(6 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
''Neblec'h'' est un [[adverbe]] de lieu. C'est un [[quantifieur négatif]] à morphologie négative intégrée (''[[nep X|nep]]'' + ''[[lec'h]]'' 'lieu').
+
''Neblec'h'' 'nul lieu, nulle part' est un [[adverbe]] de lieu. C'est un [[quantifieur négatif]] à morphologie négative intégrée (''[[nep X|nep]]'' + ''[[lec'h]]'' 'lieu').
  
  
Ligne 5 : Ligne 5 :
 
|(1) ...|| ne zeue || mann || eus || '''neblec'h''' || da || Vatriona || Vassilievna.
 
|(1) ...|| ne zeue || mann || eus || '''neblec'h''' || da || Vatriona || Vassilievna.
 
|-
 
|-
||| [[ne]]<sup>[[1]]</sup> [[dont|venait]] || [[mann|rien]] || [[eus|de]] || [[nep-|nulle]].[[lec'h|lieu]] || [[da|à]]<sup>[[1]]</sup> || Matriona || Vassilievna
+
||| [[ne]]<sup>[[1]]</sup> [[dont|venait]] || [[mann|rien]] || [[eus|de]] || [[nep-|nul]].[[lec'h|lieu]] || [[da|à]]<sup>[[1]]</sup> || Matriona || Vassilievna
 
|-  
 
|-  
 
|||colspan="10" |'...rien ne venait de nulle part à Matriona Vassilievna.'  
 
|||colspan="10" |'...rien ne venait de nulle part à Matriona Vassilievna.'  
Ligne 19 : Ligne 19 :
 
La [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-424.jpg carte 424] de l'[[ALBB]] documente la variation dialectale des traductions de ''nulle part''.  
 
La [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-424.jpg carte 424] de l'[[ALBB]] documente la variation dialectale des traductions de ''nulle part''.  
  
On trouve localement des formes en ''nep lec'h'' sans le [[voisement]] de la coda de ''nep''.
+
En pays Glazik, la voyelle est /i/. On trouve localement des formes en ''nep lec'h'' sans le [[voisement]] de la coda de ''nep''.
  
  
Ligne 32 : Ligne 32 :
 
|-
 
|-
 
||||||| colspan="10" | ''Cornouaille (Briec)'', [[Noyer (2019)|Noyer (2019]]:260)  
 
||||||| colspan="10" | ''Cornouaille (Briec)'', [[Noyer (2019)|Noyer (2019]]:260)  
 +
|}
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
|(3)|| '''Nimblec’h''' || ne || zeban || gwelloc’h || evit || ti || ma || nizez.
 +
|-
 +
||| nul.[[lec'h|lieu]] || [[ne]]<sup>[[1]]</sup> || [[debriñ|mange]] || [[gwell-|mieux]].[[-oc'h|plus]] || [[evit|que]] || [[ti|maison]] || [[POSS|mon]]<sup>[[1]]</sup> || [[nizez|nièce]]
 +
|-
 +
|||colspan="10" | 'Nulle part je ne mange mieux que chez ma nièce.'
 +
|-
 +
|||||colspan="10" | ''Cornouaillais (Locronan)'', [[A-M. Louboutin (10/2021)]]
 
|}
 
|}
  
Ligne 42 : Ligne 53 :
  
  
(3) <font color=green> /nim'blɛ:h/ </font color=green>, ''Plozévet'', [[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:124)
+
(4) <font color=green> /nim'blɛ:h/ </font color=green>, ''Plozévet'', [[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:124)
  
  
Ligne 48 : Ligne 59 :
  
 
Dans la [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-424.jpg carte 424] de l'[[ALBB]], on trouve partout les variantes de ''neblec'h'', avec aussi ''nep tu'' en [[vannetais]] et ''lec'h e(r)bet'' à Belle-Île-en-mer et en guérandais.
 
Dans la [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-424.jpg carte 424] de l'[[ALBB]], on trouve partout les variantes de ''neblec'h'', avec aussi ''nep tu'' en [[vannetais]] et ''lec'h e(r)bet'' à Belle-Île-en-mer et en guérandais.
 
  
 
== Syntaxe ==
 
== Syntaxe ==
Ligne 56 : Ligne 66 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(4)||E || '''nebleh''' || '''ne''' || oe || biskoaz || en em || gannet || gant || muioch || a youl.
+
|(5)||E || '''nebleh''' || '''ne''' || oe || biskoaz || en em || gannet || gant || muioch || a youl.
 
|-
 
|-
 
||| [[P.e|en]] || neg.[[lec'h|part]] ||[[ne]] ||[[COP|était]] ||[[biskoazh|jamais]] || [[en em|se]]<sup>[[1]]</sup> || [[kannañ|battre]] ||[[gant|avec]] || [[-oc'h|plus]] ||[[a|de]]<sup>[[1]]</sup> [[youl|énergie]]
 
||| [[P.e|en]] || neg.[[lec'h|part]] ||[[ne]] ||[[COP|était]] ||[[biskoazh|jamais]] || [[en em|se]]<sup>[[1]]</sup> || [[kannañ|battre]] ||[[gant|avec]] || [[-oc'h|plus]] ||[[a|de]]<sup>[[1]]</sup> [[youl|énergie]]
Ligne 64 : Ligne 74 :
 
|||||||colspan="10" |''Léonard (Cléder)'', [[Seite (1998)|Seite (1998]]:68)
 
|||||||colspan="10" |''Léonard (Cléder)'', [[Seite (1998)|Seite (1998]]:68)
 
|}
 
|}
 
  
 
== Expressions ==
 
== Expressions ==
Ligne 72 : Ligne 81 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(5)|| E ||'''kernebleh''' || e vez || greet || yod || gant || ur sklisenn || grampouez.
+
|(6)|| E ||'''kernebleh''' || e vez || greet || yod || gant || ur sklisenn || grampouez.
 
|-
 
|-
||| [[P.e|à]] ||[[kêr|ker]].[[nep-|nulle]].[[lec'h|lieu]]|| [[R]]<sup>[[4]]</sup> [[vez|est]] || [[ober|fait]] || [[yod|bouillie]] ||  [[gant|avec]] || [[art|un]] palette ||<sup>[[1]]</sup>[[krampouezh|crêpes]]
+
||| [[P.e|à]] ||[[kêr|ker]].[[nep-|nul]].[[lec'h|lieu]]|| [[R]]<sup>[[4]]</sup> [[vez|est]] || [[ober|fait]] || [[yod|bouillie]] ||  [[gant|avec]] || [[art|un]] palette ||<sup>[[1]]</sup>[[krampouezh|crêpes]]
 
|-  
 
|-  
 
|||colspan="10" |'A Ker-nulle-part on tourne la bouillie avec la palette à crêpes.'
 
|||colspan="10" |'A Ker-nulle-part on tourne la bouillie avec la palette à crêpes.'

Version actuelle datée du 30 novembre 2021 à 15:30

Neblec'h 'nul lieu, nulle part' est un adverbe de lieu. C'est un quantifieur négatif à morphologie négative intégrée (nep + lec'h 'lieu').


(1) ... ne zeue mann eus neblec'h da Vatriona Vassilievna.
ne1 venait rien de nul.lieu à1 Matriona Vassilievna
'...rien ne venait de nulle part à Matriona Vassilievna.'
Trégorrois (Kaouenneg), Ar Barzhig (1976:17)


Morphologie

variation dialectale

La carte 424 de l'ALBB documente la variation dialectale des traductions de nulle part.

En pays Glazik, la voyelle est /i/. On trouve localement des formes en nep lec'h sans le voisement de la coda de nep.


(2) [neɲ no dʁwat dɔ᷉ n nɪpleχ bet]
Ni n’en doa droad dont neplec’h ebet.
nous ne.avait droit venir aucun lieu aucun
'Nous n'avions le droit d'aller nulle part.'
Cornouaille (Briec), Noyer (2019:260)


(3) Nimblec’h ne zeban gwelloc’h evit ti ma nizez.
nul.lieu ne1 mange mieux.plus que maison mon1 nièce
'Nulle part je ne mange mieux que chez ma nièce.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (10/2021)


accentuation

Neblec'h est accentué sur sa dernière syllabe, ce qui reflète sa composition: le quantifieur négatif nep 'aucun' est inaccentué en isolation, alors que le nom monosyllabique lec'h 'lieu' porte l'accent.

Favereau (1993) donne une accentuation sur la finale, en Léon avec [ne'brɛX], ['bleaX]. Il donne aussi une variante avec la première syllabe nasalisée en finale [nembleX] en vannetais, et en haut cornouaillais [nim'bleX], confirmé en bas cornouaillais à Plozévet. Ces prononciations confirment la présence de la coda dans la partie négative du composé.


(4) /nim'blɛ:h/ , Plozévet, Goyat (2012:124)


répartition dialectale

Dans la carte 424 de l'ALBB, on trouve partout les variantes de neblec'h, avec aussi nep tu en vannetais et lec'h e(r)bet à Belle-Île-en-mer et en guérandais.

Syntaxe

Neblec'h peut être un déclencheur pour la négation explétive ne.


(5) E nebleh ne oe biskoaz en em gannet gant muioch a youl.
en neg.part ne était jamais se1 battre avec plus de1 énergie
'Nulle part jamais on ne s'était battu avec tant d'énergie.'
Léonard (Cléder), Seite (1998:68)

Expressions

E kerneblec'h

(6) E kernebleh e vez greet yod gant ur sklisenn grampouez.
à ker.nul.lieu R4 est fait bouillie avec un palette 1crêpes
'A Ker-nulle-part on tourne la bouillie avec la palette à crêpes.'
Trégorrois, Gros (1974:144)