Neblec'h : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Morphologie)
Ligne 20 : Ligne 20 :
  
 
On trouve localement des formes en ''nep lec'h'' sans le [[voisement]] de la coda de ''nep''.
 
On trouve localement des formes en ''nep lec'h'' sans le [[voisement]] de la coda de ''nep''.
 +
 +
En pays Glazik, la voyelle est /i/.
  
  
Ligne 32 : Ligne 34 :
 
|-
 
|-
 
||||||| colspan="10" | ''Cornouaille (Briec)'', [[Noyer (2019)|Noyer (2019]]:260)  
 
||||||| colspan="10" | ''Cornouaille (Briec)'', [[Noyer (2019)|Noyer (2019]]:260)  
 +
|}
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
|(3)|| '''Nimblec’h''' || ne || zeban || gwelloc’h || evit || ti || ma || nizez.
 +
|-
 +
||| [[neblec'h|nulle.part]] || [[ne]]<sup>[[1]]</sup> || [[debriñ|mange]] || [[gwell-|mieux]].[[-oc'h|plus]] || [[evit|que]] || [[ti|maison]] || [[POSS|mon]]<sup>[[1]]</sup> || [[nizez|nièce]]
 +
|-
 +
|||colspan="10" | 'Nulle part je ne mange mieux que chez ma nièce.'
 +
|-
 +
|||||colspan="10" | ''Cornouaillais (Locronan)'', [[A-M. Louboutin (10/2021)]]
 
|}
 
|}
  
Ligne 42 : Ligne 55 :
  
  
(3) <font color=green> /nim'blɛ:h/ </font color=green>, ''Plozévet'', [[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:124)
+
(4) <font color=green> /nim'blɛ:h/ </font color=green>, ''Plozévet'', [[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:124)
  
  
Ligne 48 : Ligne 61 :
  
 
Dans la [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-424.jpg carte 424] de l'[[ALBB]], on trouve partout les variantes de ''neblec'h'', avec aussi ''nep tu'' en [[vannetais]] et ''lec'h e(r)bet'' à Belle-Île-en-mer et en guérandais.
 
Dans la [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-424.jpg carte 424] de l'[[ALBB]], on trouve partout les variantes de ''neblec'h'', avec aussi ''nep tu'' en [[vannetais]] et ''lec'h e(r)bet'' à Belle-Île-en-mer et en guérandais.
 
  
 
== Syntaxe ==
 
== Syntaxe ==

Version du 30 novembre 2021 à 15:11

Neblec'h est un adverbe de lieu. C'est un quantifieur négatif à morphologie négative intégrée (nep + lec'h 'lieu').


(1) ... ne zeue mann eus neblec'h da Vatriona Vassilievna.
ne1 venait rien de nulle.lieu à1 Matriona Vassilievna
'...rien ne venait de nulle part à Matriona Vassilievna.'
Trégorrois (Kaouenneg), Ar Barzhig (1976:17)


Morphologie

variation dialectale

La carte 424 de l'ALBB documente la variation dialectale des traductions de nulle part.

On trouve localement des formes en nep lec'h sans le voisement de la coda de nep.

En pays Glazik, la voyelle est /i/.


(2) [neɲ no dʁwat dɔ᷉ n nɪpleχ bet]
Ni n’en doa droad dont neplec’h ebet.
nous ne.avait droit venir aucun lieu aucun
'Nous n'avions le droit d'aller nulle part.'
Cornouaille (Briec), Noyer (2019:260)


(3) Nimblec’h ne zeban gwelloc’h evit ti ma nizez.
nulle.part ne1 mange mieux.plus que maison mon1 nièce
'Nulle part je ne mange mieux que chez ma nièce.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (10/2021)


accentuation

Neblec'h est accentué sur sa dernière syllabe, ce qui reflète sa composition: le quantifieur négatif nep 'aucun' est inaccentué en isolation, alors que le nom monosyllabique lec'h 'lieu' porte l'accent.

Favereau (1993) donne une accentuation sur la finale, en Léon avec [ne'brɛX], ['bleaX]. Il donne aussi une variante avec la première syllabe nasalisée en finale [nembleX] en vannetais, et en haut cornouaillais [nim'bleX], confirmé en bas cornouaillais à Plozévet. Ces prononciations confirment la présence de la coda dans la partie négative du composé.


(4) /nim'blɛ:h/ , Plozévet, Goyat (2012:124)


répartition dialectale

Dans la carte 424 de l'ALBB, on trouve partout les variantes de neblec'h, avec aussi nep tu en vannetais et lec'h e(r)bet à Belle-Île-en-mer et en guérandais.

Syntaxe

Neblec'h peut être un déclencheur pour la négation explétive ne.


(4) E nebleh ne oe biskoaz en em gannet gant muioch a youl.
en neg.part ne était jamais se1 battre avec plus de1 énergie
'Nulle part jamais on ne s'était battu avec tant d'énergie.'
Léonard (Cléder), Seite (1998:68)


Expressions

E kerneblec'h

(5) E kernebleh e vez greet yod gant ur sklisenn grampouez.
à ker.nul.lieu R4 est fait bouillie avec un palette 1crêpes
'A Ker-nulle-part on tourne la bouillie avec la palette à crêpes.'
Trégorrois, Gros (1974:144)