Nebeut

De Arbres
Révision datée du 13 octobre 2021 à 13:38 par Mjouitteau (discussion | contributions) (Syntaxe du quantifieur)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Nebeut est un indéfini. C'est un quantifieur positif existentiel. Il quantifie sur des expressions plurielles.


(1) Un nebeut notennoù diwar-benn Gwalarn.
un peu notes à.propos Gwalarn
'Quelques notes sur Gwalarn.'
Standard, titre d'article, Gerven (1978) dans Ar Falz 26


Morphologie

composition

En diachronie tout du moins, nebeut est décomposable en nep + paot 'répandu, abondant'.

Le premier élément de nebeut est le préfixe quantifieur négatif nep- /nɛp/, préfixe négatif équivalent à l'échelle du groupe nominal de la négation de phrase ne /ne/.

Le second élément est paot, qui réalise l'adjectif 'abondant' ou l'adverbe 'beaucoup'. Il a subi sur son initiale une lénition provoquée par le préfixe négatif.

L'hypothèse que nebeut contient l'élément négatif nep implique un changement de lieu d'articulation pour la voyelle dans le composé, /nɛp/ étant prononcé avec une voyelle plus centrale dans nebeut /nəbøt/ ou /nøbøt/.

accentuation

La composition diachronique a dû d'abord induire une accentuation sur la dernière syllabe, avec l'élément fonctionnel, le quantifieur négatif nep 'aucun' inaccentué en isolation et l'adjectif monosyllabique accentué, mais le composé a maintenant été réinterprété comme opaque. Favereau (1993) donne, en KLT moderne, une accentuation sur la pénultième, ['ne:bøt], ['nøbət].

Les composés en nep- sont normalement accentués sur leur finale. L'autre exception est nikun 'personne', lui aussi d'étymologie particulière.

dérivation

Nebeut se trouve dans le composé a-nebeudigoù 'peu à peu, petit à petit', avec un suffixe diminutif -ig et un suffixe pluriel -où, créant la finale -igoù.


(2) A-nebeudigoù e ta an deiz.
à-peu.DIM.PL R4 vient le jour
'Le jour vient peu à peu.'
Vannetais, Herrieu (1994:213)


(3) Un ivraign e goll é speret a nebedigueu, e uz é yéhæd.
un ivrogne R1 perd son1 esprit à peu.DIM.PL R1 use son1 santé
'Un ivrogne perd son esprit petit-à-petit, s'use la santé, (...).'
Vannetais (1830), IS., cité dans Louis (2015:209)


catégorie

La catégorie de nebeut est plutôt nominale. Cependant, il ne peut pas recevoir de dérivation plurielle en dehors de la préposition complexe a-nebeudoù 'peu à peu'.


Nebeut peut apparaître après un article et un ordinal.


(4) An eil nebeud a gresk egile.
le second peu R1 grandit autre
'Les petits ruisseaux font les grandes rivières.'
L'Hôpital-Camfrout, Le Gall (1958:'nebeud')


intensifieur

Le suffixe -kaer modifie en l'intensifiant le degré du quantifieur nebeut (nebeut-kaer 'fort peu', Favereau 1997:§232).

Syntaxe du quantifieur

nebeut (a)

Comme un quantifieur nominal, nebeut peut apparaître avant la préposition a1 (nebeut a X, 'peu de X').


(5) nœbed 1dra,

nebeut a dra
'peu de choses'
Trégorrois (Plougrescant), Le Dû (2012:46)


Nebeut peut aussi fonctionner sans la préposition a/eus1 (un nebeut X 'un peu (de) X'). Dans les dialectes où l'article ne se prononce que rarement, la préposition peut sembler totalement optionnelle.


(6) Neubeud tud ba kêr da zul ab'dae.
Nebeut a dud a vez e ker d'ar Sul abardaez. Équivalent standardisé
peu (de1) gens R est en ville à1 dimanche soir
'Il y a peu de monde en ville le dimanche après-midi.'
Cornouaillais (Riec), Bouzec & al. (2017:103)

Syntaxe de l'adverbe

Nebeut peut se trouver en situation de quantification verbale juste après le verbe tensé et avant son objet.


(1) Abaoe m'eo marv Marc'harid ar B. em eus nebeut darempredet an ti.
depuis que4 est mort Marguerite Le B. 1SG a peu fréquenté le maison
'J'ai peu fréquenté la maison depuis que Marguerite Le B. est décédée.'
Léon (Bodilis), Ar Floc'h (1985:136)


(2) Gwechall, e karemp hon amezeien, hirio avad e karomp nebeut anezho.
fois.autre R4 aimions notre voisins aujourd'hui cependant R4 aimons peu P.eux
'Autrefois nous aimions nos voisins mais aujourd'hui nous les aimons peu.'
Léon, Constantius (1900:147)


variation dialectale

En vannetais, on trouve dans le même sens l'usage du quantifieur bihan 'petit'.

Sémantique

La lecture nominale de nebeut diffère de sa lecture de quantifieur (nebeut a dud 'peu de gens' vs. un nebeud tud, 'quelques personnes', Kerrain 2001). La lecture nominale engage une attitude évaluative du locuteur. Pas la lecture du quantifieur.


Expressions

d'an nebeutañ, 'au moins'

L'expression d'an nebeutañ 'au moins', impose un focus contrastif, et une appréciation opérée par le locuteur.


(3) Ie (da nebeutañ), a zeu alies.
eux à peu.le.plus R1 vient souvent
'Eux (au moins), ils viennent souvent.'
Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016b)