Na bout zo Doue

De Arbres

Le complémenteur complexe nabochdou, en cornouaillais de l'est maritime, réalise la conjonction d'opposition qui signifie même si, bien que. C'est une variante de Na bout (voir aussi A-bosubl, ha posubl, posupl, poch).


(1) Na boût 'zo Doue 'oa flaer gantañ, ne oa ket dav larout lar 'oa flaer.
C.être.y.a.Dieu y.avait puanteur avec.lui ne1 était pas fallu dire que était puant
'Même si il puait, il n'aurait pas fallu le dire.'
Cornouaillais (Riec), Bouzeg (1986:III)


Morphologie

évitements tabous

La morphologie de ce complémenteur complexe est obscurcie par des évitements tabous de prononciation du nom de Dieu. On a ainsi A-bosubl, ha posubl, posupl, poch...


(2) Na boj dou' / Na poch tou' / Pochub rafe forc'hiou houarn.
Na Posupl Doue / Posupl rafe forc'hioù houarn. Équivalent standardisé
C.être.y.a.Dieu possible ferait fourches fer
'Même s'il devait tomber des cordes ... '
Cornouaillais (Riec), Bouzec & al. (2017:48)


(3) Posupl ' id, ' trèt't.
Na posupl e vez ed, e vez tretet. Équivalent standardisé
C possible R est blé R est traité
'Même si c'est du blé, ils le traitent.'
Cornouaillais de l'Est, Bouzec & al. (2017:259)

Syntaxe

Après nabochdou, on peut trouver les temps imparfait comme futur et le conditionnel realis.


(4) Na boût 'zo Doue 'oa rial eñ 'gase istr da Gemperle.
C.être.y.a.Dieu y.avait verglas lui 1envoyait huîtres à1 Kemperle
'Même s'il y avait du verglas, il emmenait des huîtres à Quimperlé.'
Cornouaillais (Riec), Bouzeg (1986:35)


(5) Na boût 'zo Doue 'mefe sec'hed, ne evfen ket gwin.
C.être.y.a.Dieu aurais soif ne1 boirais pas vin
'Même si j'avais soif, je ne boirais pas de vin.'
Cornouaillais (Riec), Bouzeg (1986:35)


(6) Na boût 'zo Doue 'vo glav 'ni yelo da vale.
C.être.y.a.Dieu y.aura pluie nous ira à1 marcher
'Même s'il pleut, nous irons nous promener.'
Cornouaillais (Riec), Bouzeg (1986:35)