Muioc'h

De Arbres
Révision datée du 12 mars 2013 à 16:58 par Mjouitteau (discussion | contributions) (complémenteur associé)
Aller à : navigation, rechercher

Muioc'h, 'p)lus', est un quantifieur. C'est le comparatif de supériorité de kalz, 'beaucoup'. Il est reconnaissable à son suffixe -oc'h.


(1) Amañ er vro e oa sañset unan hag a lakae muioc'h a ludu evit ar re all..."
ici dans.le pays R était censé un C R mettait adv.plus de cendre que le celui autre
'Ici, dans le coin, il y avait un gars, je crois, qui mettait plus d'engrais que les autres...'
Léon, Mellouet & Pennec (2004:92).


Syntaxe

Muioc'h peut quantifier sur un ensemble d'entités ou sur un évènement.


(2) A pa oa predet, holl an dud o doa em stardet muioc'h c'hoazh trema an oaled...
et quand était dîné tout le gens avaient se rapproché plus encore vers le foyer
'Après le repas, tout le monde se rapprocha encore plus du foyer...'
Vannetais, Ar Meliner (2009:135)


complémenteur associé

Suivant les dialectes, le complémenteur associé sera eget, comme en standard, ou evit.


(2) Setu un oberenn a blij din muioc'h eget nep hini all.
voici un œuvre R plait à.moi plus que aucun N autre
'Voici une œuvre qui me plait plus qu'aucune autre.' Standard, Chalm (2008:R.2.4)


(3) Goest omp d'ober muioc'h a vad eget ne zonjomp.
capable sommes de faire plus P1 bien que ne pensons
'Nous sommes capables de faire plus de bien que nous (ne) le pensons.' Buhez ar Zent, p.236


(3) Bet 'neus bet muioc'h e'idin.
eu a.3SGM eu plus que.moi
'Il a eu davantage que moi.' Le Scorff, Ar Borgn (2011:31)


(4) [ i vrør myɔh a dawl awɛtõ ]
E vreur 'deus muioc'h a daol evitoñ.
son frère a plus de coup que.lui
'Son frère travaille mieux que lui (il a plus le coup pour travailler).'
Bas-vannetais, Nicolas (2005:18)