Mous-

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher

Le préfixe mous- peut avoir un effet atténuateur sur un verbe ou un nom.


(1) mousc’hoarzhin, 'sourire'.


Kervella (1947:§885) donne mouskomz, mousklemm.

Le Besco (2005:170) donne, pour Belle-Île-en-Mer, mouskoulein 'travailler mal'.

Chalm (2008:w-218) donne mouskanañ 'fredonner' et le nom mousfent 'humour'


Morphologie

mutations

Chalm (2008:w-218) signale que mous- ne provoque pas de mutation.


Sémantique

Favereau (1993) traduit mouskomz par 'parler à demi-mots, à mots couverts', et son nom déverbal mouskomz par 'litote'. Menard & Kadored (2001) traduisent mouskomz par 'parler à voix basse'.

L'atténuation peut donc être sémantiquement de différentes sortes.


mous-, vs. gou-

Les préfixes mous- et gou- peuvent être en concurrence: gougomz et mouskomz, 'parler à voix basse', sont donnés comme synonymes dans Menard & Kadored (2001).


mous-, vs. min-

Les préfixes mous- et min- peuvent être en concurrence: minc'hoarzhin et mousc’hoarzhin 'sourire' sont donnés comme synonymes dans Merser (2009:483).

Helias (1986:15) note que si mous- ne déclenche pas de mutation, minhoarzin porte la trace d'une lénition.


A ne pas confondre

Le préfixe mous- est homophone du nom mous, n. m. ; pl. : -ed, -idi, qui peut entrer en composition comme dans mous-saout 'clôture électrique' (L'Hôpital-Camfrout, Le Gall 1958:'mous').