Mont

De Arbres
Révision datée du 12 avril 2012 à 14:11 par Mjouitteau (discussion | contributions) (Morphologie)
Aller à : navigation, rechercher

Morphologie

Le verbe mont est morphologiquement irrégulier.

Il prend une base en [ja] lorsqu'il est fléchi, et une base en [a] pour son participe.


(1)a. An hini a yaje a-benn dezañ e hallfes lavared hardiz e oa maro.
le celui R irait à.tête à.lui R pourrais dire sans.crainte R était mort
'Celui qui l'aurait affronté, tu pourrais dire sans crainte qu'il était (qu'il serait) mort.' Trégorrois, Gros (1970:27)


(1)b. Va mab-me a zo aet gantañ.
mon fils-moi R est allé avec.lui
'Mon fils à moi est parti avec lui.' Cornouaille (Pleiben), Ar Floc'h (1950:157)


En haut-cornouaillais, le paradigme du verbe mont comprend une forme d'habitude.


(2) [ hjize ndyd dǝ-dal ǝ Stê:r ]
ec'h yaje an dud da-dal ar stêr.
R allait.HAB le gens vers le rivière
'Les gens allaient à la rivière.' Haut-cornouaillais (Lanvenegen), Evenou (1987:627)

Syntaxe

Le verbe mont, 'aller', fait partie des rares verbes qui peuvent se retrouver conjugués à l'initiale de phrase.

mont da, 'aller pour'

La construction mont da, mot-à-mot 'aller pour', déborde sa compositionnalité lexicale. Elle réalise parfois un futur proche.


(1) evit d'ar merlused mont d'en em grougañ 'barzh enno.
pour à le merlus aller à se pendre dans dans.eux
'Pour que les merlus viennent s'y pendre.' Cornouaille (Bigouden), Bijer (2007:274)


Dans d'autres cas, il est moins facile de cerner l'apport sémantique de cette construction.


(2) Ha ni ouie mont d'ober van da gas boued.
et nous savait.AUX aller à'faire semblant de envoyer nourriture
'Et nous faisions semblant d'amener de la nourriture.'
Bas-cornouaillais (Le Juch), Hor Yezh (1983:5)

mont gant, 'aller avec'

(x) An daou du d'an hent 'yae gantañ.
le 2 côté de le route R allait avec.lui
'Il était ivre.'
litt 'Il prenait toute la route, allait d'un bord à l'autre.' Haut-cornouaillais (Rieg), Bouzeg (1986:27)