Maouez : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(nombre)
Ligne 3 : Ligne 3 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (1) || Ar '''vaouez''' || n'eo ket bet || gwelet || gant ar vugale.
+
|(1)|| Ar '''vaouez''' || n'eo ket bet || gwelet || gant ar vugale.
 
|-  
 
|-  
 
| || [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>femme || [[ne]]<sup>[[1]]</sup>'[[COP|est]] [[ket|pas]] [[bet|été]] || [[gwelout|vu]] || [[gant|avec]] [[art|le]]<sup>[[1]]</sup> [[bugel|enfants]]
 
| || [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>femme || [[ne]]<sup>[[1]]</sup>'[[COP|est]] [[ket|pas]] [[bet|été]] || [[gwelout|vu]] || [[gant|avec]] [[art|le]]<sup>[[1]]</sup> [[bugel|enfants]]
 
|-
 
|-
||| colspan="4" | 'La femme n'a pas été vue par les enfants.' ||||''Plougerneau'', [[M-L.B (10/2018)]]
+
||| colspan="10" | 'La femme n'a pas été vue par les enfants.' ||||''Plougerneau'', [[M-L.B (10/2018)]]
 
|}
 
|}
  
Ligne 16 : Ligne 16 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (2) || Ar '''vowes'''-te || oa (é) honid ||hi boued ||(e)n-ur welc'h ||an dilhad || e ti an dud.
+
|(2)|| Ar '''vowes'''-te || oa (é) honid ||hi boued ||(e)n-ur welc'h ||an dilhad || e ti an dud.
 
|-
 
|-
 
||| [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>femme-[[DEM|là]] || [[COP|était]] [[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> [[gounit|gagner]]|| [[POSS|son]]<sup>[[2]]</sup> [[boued|nourriture]] ||[[en ur|en]] <sup>[[1]]</sup>[[gwalc'hiñ|laver]] || [[art|le]] [[dilhad|habits]]|| [[P.e|en]] [[ti|maison]] [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[tud|gens]]
 
||| [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>femme-[[DEM|là]] || [[COP|était]] [[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> [[gounit|gagner]]|| [[POSS|son]]<sup>[[2]]</sup> [[boued|nourriture]] ||[[en ur|en]] <sup>[[1]]</sup>[[gwalc'hiñ|laver]] || [[art|le]] [[dilhad|habits]]|| [[P.e|en]] [[ti|maison]] [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[tud|gens]]
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'Cette femme-là gagnait sa croûte en lavant le linge à domicile.' |||| ''Haut-cornouaillais'', [[Lozac'h (2014)|Lozac'h (2014]]:'he')
+
|||colspan="10" | 'Cette femme-là gagnait sa croûte en lavant le linge à domicile.' |||| ''Haut-cornouaillais'', [[Lozac'h (2014)|Lozac'h (2014]]:'he')
 
|}
 
|}
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (3) || ar '''vagouez''' paoul, || dre voneur || e goa kazeliet || betek ar be.
+
|(3)|| ar '''vagouez''' || paoul, || dre voneur || e goa || kazeliet || betek ar be.
 
|-  
 
|-  
| || [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>femme [[paour|pauvre]] || [[dre|par]]<sup>[[1]]</sup> bonheur ||  [[R]] [[COP|était]] aisselle.é || [[betek|jusqu'à]] [[art|le]] [[bez, ar bez|tombe]]
+
||| [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>femme || [[paour|pauvre]] || [[dre|par]]<sup>[[1]]</sup> bonheur ||  [[R]] [[COP|était]] || aisselle.é || [[betek|jusqu'à]] [[art|le]] [[bez, ar bez|tombe]]
 
|-  
 
|-  
| ||colspan="4" | 'La pauvre femme, heureusement qu'elle était soutenue pour aller jusqu'à la tombe.'
+
|||colspan="10" | 'La pauvre femme, heureusement qu'elle était soutenue pour aller jusqu'à la tombe.'
 
|-  
 
|-  
| ||||||colspan="4" |''Sein'', [[Fagon & Riou (2015)|Fagon & Riou (2015]]:'boneur')
+
|||||||colspan="10" |''Sein'', [[Fagon & Riou (2015)|Fagon & Riou (2015]]:'boneur')
 
|}
 
|}
  
Ligne 44 : Ligne 44 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (4)||<font color=green>ër  mouéz'''i'''  ||<font color=green>a  gae  ||<font color=green>dë  ||<font color=green>chèrr  || bélurèd...  
+
|(4)||<font color=green>ër  mouéz'''i'''  ||<font color=green>a  gae  ||<font color=green>dë  ||<font color=green>chèrr  || bélurèd...  
 
|-
 
|-
| || Ar  maouez'''i'''  ||a  yae  ||da  ||serriñ  || pelured...
+
||| Ar  maouez'''i'''  ||a  yae  ||da  ||serriñ  || pelured...
 
|-
 
|-
| ||[[art|le]] femme[[-i (PL)|s]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[mont|allait]]|| [[da|pour]]<sup>[[1]]</sup>||[[serriñ|ramasser]] || palourdes
+
||| [[art|le]] femme[[-i (PL)|s]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[mont|allait]]|| [[da|pour]]<sup>[[1]]</sup>||[[serriñ|ramasser]] || palourdes
 
|-  
 
|-  
| || colspan="4" | 'Les femmes allaient ramasser des palourdes...' |||| ''Séné'', [[Le Ruyet (2012b)]]   
+
||| colspan="10" | 'Les femmes allaient ramasser des palourdes...' |||| ''Séné'', [[Le Ruyet (2012b)]]   
 
|}
 
|}
 +
  
 
== Sémantique ==
 
== Sémantique ==
Ligne 74 : Ligne 75 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(5)|| Hiziv || eh eus daet || ul lizher || d'ar c'hapiten, ||a-berzh '''maouez''' Couic [...].
+
|(5)|| Hiziv || eh eus || daet || ul lizher || d'ar c'hapiten, ||a-berzh || '''maouez''' Couic [...].
 
|-
 
|-
| || [[hiziv|aujourd'hui]]|| [[R]] [[E|y.a]] [[dont|venu]] || [[art|un]] [[lizher|lettre]] || [[da|à]]'[[art|le]] <sup>[[5]]</sup>capitaine || [[a-berzh|de-part]] femme Couic
+
| || [[hiziv|aujourd'hui]]|| [[R]] [[E|y.a]] || [[dont|venu]] || [[art|un]] [[lizher|lettre]] || [[da|à]]'[[art|le]] <sup>[[5]]</sup>capitaine || [[a-berzh|de-part]] || femme Couic
 
|-
 
|-
|||colspan="8" | 'Aujourd'hui est arrivée une lettre pour le capitaine, de la part de madame Couic [...].'
+
|||colspan="10" | 'Aujourd'hui est arrivée une lettre pour le capitaine, de la part de madame Couic [...].'
 
|-
 
|-
|||||||colspan="8" | ''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:45)
+
|||||||colspan="10" | ''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:45)
 
|}
 
|}
 +
  
 
== Diachronie ==
 
== Diachronie ==
Ligne 87 : Ligne 89 :
 
[[Pokorny (1959)|Pokorny (1959]]:696) donne le nom ''magu'', ''mogu'' 'jeune homme, serviteur' et adjectif 'jeune, vif, réjoui'. [[Fleuriot (1984a)|Fleuriot (1984a]]:235) cite ''Meu-dwy'' 'serviteur de Dieu, ermite...' en gallois, où ce nom n'a autrement pas survécu contrairement aux langues corniques et bretonnes, cf. le cornique ''maw'', le [[moyen breton]] ''mau'', le breton moderne /maw/ ''mao'' dans le sens de 'domestique, servante'.  
 
[[Pokorny (1959)|Pokorny (1959]]:696) donne le nom ''magu'', ''mogu'' 'jeune homme, serviteur' et adjectif 'jeune, vif, réjoui'. [[Fleuriot (1984a)|Fleuriot (1984a]]:235) cite ''Meu-dwy'' 'serviteur de Dieu, ermite...' en gallois, où ce nom n'a autrement pas survécu contrairement aux langues corniques et bretonnes, cf. le cornique ''maw'', le [[moyen breton]] ''mau'', le breton moderne /maw/ ''mao'' dans le sens de 'domestique, servante'.  
  
Selon [[Fleuriot (1984a)|Fleuriot (1984a]]:235), le nom cornique féminin ''mowes'' 'jeune femme' vient de ''[[*]] maguissā'' qui correspond au [[moyen breton]] ''moues'' qui dès lors dénote une 'femme', sens unique du breton moderne ''maouez''. Un dérivé ''[[*]] maguillos'' est à l’origine du breton ''meuel, [[mevel]]'' 'serviteur'', cf. gothique ''mawilō'' 'petite servante'.
+
Selon [[Fleuriot (1984a)|Fleuriot (1984a]]:235), le nom cornique féminin ''mowes'' 'jeune femme' vient de ''[[*]] maguissā'' qui correspond au [[moyen breton]] ''moues'' qui dès lors dénote une 'femme', sens unique du breton moderne ''maouez''. Un dérivé ''[[*]] maguillos'' est à l'origine du breton ''meuel, [[mevel]]'' 'serviteur'', cf. gothique ''mawilō'' 'petite servante'.
  
  

Version du 19 juillet 2021 à 09:21

Le nom maouez dénote une 'femme'. Le nom maouez peut aussi être un titre ('Madame') ou un nom de parenté ('femme (de)').


(1) Ar vaouez n'eo ket bet gwelet gant ar vugale.
le 1femme ne1'est pas été vu avec le1 enfants
'La femme n'a pas été vue par les enfants.' Plougerneau, M-L.B (10/2018)


Morphologie

variation dialectale

(2) Ar vowes-te oa (é) honid hi boued (e)n-ur welc'h an dilhad e ti an dud.
le 1femme- était à4 gagner son2 nourriture en 1laver le habits en maison le 1gens
'Cette femme-là gagnait sa croûte en lavant le linge à domicile.' Haut-cornouaillais, Lozac'h (2014:'he')


(3) ar vagouez paoul, dre voneur e goa kazeliet betek ar be.
le 1femme pauvre par1 bonheur R était aisselle.é jusqu'à le tombe
'La pauvre femme, heureusement qu'elle était soutenue pour aller jusqu'à la tombe.'
Sein, Fagon & Riou (2015:'boneur')


Les formes de maouez apparaîssent dans les dialectes du Sud dans la carte 282 de l'ALBB.


nombre

Le nom maouez a un pluriel en -ed, ar maouezed. On peut aussi trouver un pluriel en -i.


(4) ër mouézi a gae chèrr bélurèd...
Ar maouezi a yae da serriñ pelured...
le femmes R1 allait pour1 ramasser palourdes
'Les femmes allaient ramasser des palourdes...' Séné, Le Ruyet (2012b)


Sémantique

'une femme'

Le nom maouez '(une) femme' est concurrencé en trégorrois et en breton central par le nom plac'h (carte 569 dans Le Dû 2001).


nom de parenté, 'femme de'

La carte 282 de l'ALBB montre la répartition dialectale de la traduction de (C'est ma) femme, des femmes (mariées). Avec ou sans le possessif, on relève partout les formes gwreg et maouez. La forme gwreg se trouve surtout au Nord, et la forme maouez surtout au Sud, mais les deux formes sont relevées sur une aire maximale. Sporadiquement, on trouve aussi hini gozh. A l'Ouest, le pluriel merc'hed se trouve en plusieurs points. Comme en français, le même terme lexical est utilisé pour une 'femme mariée (à quelqu'un)' que pour une 'femme mariée à soi'.

Selon Kergoat (1976:59), à Plogonnec en Cornouaille, le nom maouez dénote spécifiquement une femme qui a passé le début de sa vingtaine. Merc'h est utilisable indépendamment de l'âge. Le nom modifié plac'h yaouank dénote une femme autour de ses vingt ans.


titre

Le nom maouez peut aussi concurrencer itron, intron comme titre.


(5) Hiziv eh eus daet ul lizher d'ar c'hapiten, a-berzh maouez Couic [...].
aujourd'hui R y.a venu un lettre à'le 5capitaine de-part femme Couic
'Aujourd'hui est arrivée une lettre pour le capitaine, de la part de madame Couic [...].'
Vannetais, Herrieu (1994:45)


Diachronie

Pokorny (1959:696) donne le nom magu, mogu 'jeune homme, serviteur' et adjectif 'jeune, vif, réjoui'. Fleuriot (1984a:235) cite Meu-dwy 'serviteur de Dieu, ermite...' en gallois, où ce nom n'a autrement pas survécu contrairement aux langues corniques et bretonnes, cf. le cornique maw, le moyen breton mau, le breton moderne /maw/ mao dans le sens de 'domestique, servante'.

Selon Fleuriot (1984a:235), le nom cornique féminin mowes 'jeune femme' vient de * maguissā qui correspond au moyen breton moues qui dès lors dénote une 'femme', sens unique du breton moderne maouez. Un dérivé * maguillos est à l'origine du breton meuel, mevel 'serviteur, cf. gothique mawilō 'petite servante'.