Manuscrit de Leyde : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Bibliographie)
 
(4 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
* ''Manuscrit de Leyde''
 
* ''Manuscrit de Leyde''
 +
 +
 +
: Le [[vieux brittonique]] n'y est écrit que sur une page. Ce serait du vieux cornique du début du X°.
 +
 +
 +
=== langue, datation ===
 +
 +
: compte rendu de Herve [http://bcd.bzh/becedia/fr/le-manuscrit-de-leyde Bihan (2016)] sur becedia: "Récemment, un travail pluridisciplinaire a montré que le manuscrit de Leyde (Leiden, University Library, Cod. Voss. lat. F 96 A) n’est sans doute pas d’origine bretonne, mais d’origine cornique. De plus, il ne daterait pas de la fin du VIIIe siècle, comme on le pensait jusque-là, mais plutôt de la première moitié du Xe siècle ([[Falileyev & Owen (2005)|Falileyev & alii, 2005]], contribution de H. McKee, 88sq). Les arguments portent sur des faits tant culturels que linguistiques. Linguistiquement les interprétations sont pourtant plus proches du breton, ce qui montre assez que le cornique et le breton, et aussi le gallois, font partie d’une seule et même langue brittonique, et ce, jusqu’à une date assez avancée."
  
  
 
=== histoire éditoriale ===
 
=== histoire éditoriale ===
  
* Stokes, Whitley. 1897. 'A Celtic leechbook', ''Zeitschrift für celtische Philologie'' 1, 17–25.  
+
* [[Stokes (1897)|Stokes, Whitley. 1897]]. 'A Celtic leechbook', ''Zeitschrift für celtische Philologie'' 1, 17–25, [https://archive.org/details/zeitschriftfrce00unkngoog/page/n6 texte].
 +
: retranscription du manuscrit (p. 18-21) avec un glossaire (p. 21-25)
  
* Falileyev, Alexander, & Morfydd E. Owen 2005. 'The Leiden leechbook. A study of the earliest Neo-Brittonic medical compilation', Innsbrucker Beiträge zur Kulturwissenschaft, ''Sonderheft'' 122, Innsbruck: Institut für Sprachen und Literaturen der Universität Innsbruck.
 
  
: compte rendu de Herve [http://bcd.bzh/becedia/fr/le-manuscrit-de-leyde Bihan (2016)] sur becedia: "Récemment, un travail pluridisciplinaire a montré que le manuscrit de Leyde (Leiden, University Library, Cod. Voss. lat. F 96 A) n’est sans doute pas d’origine bretonne, mais d’origine cornique. De plus, il ne daterait pas de la fin du VIIIe siècle, comme on le pensait jusque-là, mais plutôt de la première moitié du Xe siècle (Falileyev & alii, 2005, contribution de H. McKee, 88sq). Les arguments portent sur des faits tant culturels que linguistiques. Linguistiquement les interprétations sont pourtant plus proches du breton, ce qui montre assez que le cornique et le breton, et aussi le gallois, font partie d’une seule et même langue brittonique, et ce, jusqu’à une date assez avancée."
+
== Bibliographie ==
  
 +
* [[Falileyev & al. (2005)|Falileyev, Alexander, & Morfydd E. Owen & Helen MaKee. 2005]]. 'The Leiden leechbook. A study of the earliest Neo-Brittonic medical compilation', Innsbrucker Beiträge zur Kulturwissenschaft, Sonderheft 122, Innsbruck: Institut für Sprachen und Literaturen der Universität Innsbruck.
  
=== à propos ===
+
* [[Lambert (1986a)|Lambert, P.Y. 1986a]]. 'Le fragment médical latin et vieux-breton du manuscrit de Leyde', Vossianus lat. fo 96A, ''Bulletin de la Société archéologique de Finistère'' 65, 315-327.
  
* Pierre-Yves Lambert, 1986. 'Le fragment médical latin et vieux-breton du manuscrit de Leyde, Vossianus lat. f°96 A', ''Bulletin de la Société archéologique de Finistère'' 65,‎ 315-327.
 
  
  

Version actuelle datée du 4 avril 2020 à 10:33

  • Manuscrit de Leyde


Le vieux brittonique n'y est écrit que sur une page. Ce serait du vieux cornique du début du X°.


langue, datation

compte rendu de Herve Bihan (2016) sur becedia: "Récemment, un travail pluridisciplinaire a montré que le manuscrit de Leyde (Leiden, University Library, Cod. Voss. lat. F 96 A) n’est sans doute pas d’origine bretonne, mais d’origine cornique. De plus, il ne daterait pas de la fin du VIIIe siècle, comme on le pensait jusque-là, mais plutôt de la première moitié du Xe siècle (Falileyev & alii, 2005, contribution de H. McKee, 88sq). Les arguments portent sur des faits tant culturels que linguistiques. Linguistiquement les interprétations sont pourtant plus proches du breton, ce qui montre assez que le cornique et le breton, et aussi le gallois, font partie d’une seule et même langue brittonique, et ce, jusqu’à une date assez avancée."


histoire éditoriale

retranscription du manuscrit (p. 18-21) avec un glossaire (p. 21-25)


Bibliographie

  • Lambert, P.Y. 1986a. 'Le fragment médical latin et vieux-breton du manuscrit de Leyde', Vossianus lat. fo 96A, Bulletin de la Société archéologique de Finistère 65, 315-327.



voir la liste complète des corpus anciens et gloses