Malañ : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Diachronie)
(Diachronie)
(2 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 3 : Ligne 3 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(1)||An hini ||'n-oa tamm milin || a gase ||sahadou || da '''vala'''.||||||''Ouessant'', [[Gouedig (1982)]]
+
|(1)||An hini ||'n-oa tamm ||milin || a gase ||sahadou || da '''vala'''.||||||''Ouessant'', [[Gouedig (1982)]]
 
|-
 
|-
| || [[art|le]] [[hini|celui]] ||[[kaout|avait]] [[tamm|morceau]] [[milin|moulin]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[kas|envoyait]]|| [[sac'h|sac]].[[-ad|ée]].[[-où (PL.)|s]] || [[da|pour]]<sup>[[1]]</sup> moudre
+
| || [[art|le]] [[hini|celui]] ||[[kaout|avait]] [[tamm|morceau]] || [[milin|moulin]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[kas|envoyait]]|| [[sac'h|sac]].[[-ad|ée]].[[-où (PL.)|s]] || [[da|pour]]<sup>[[1]]</sup> moudre
 
|-
 
|-
 
||| colspan="10" | 'Celui qui n'avait pas de moulin envoyait des sacs à moudre.'  
 
||| colspan="10" | 'Celui qui n'avait pas de moulin envoyait des sacs à moudre.'  
Ligne 13 : Ligne 13 :
 
== Diachronie ==
 
== Diachronie ==
  
Le verbe proto-indo-européen ''[[*]] melh<sub>2</sub>-'' 'moudre' ([[IEW]]:716) a donné, entre autres, le cognat latin ''molo'', lituanien ''málti'', et arménien ''malem''. Ce verbe a une descendance productive en celtique, où il donne le proto-celtique ''[[*]] mal-o-'', ''[[*]] mel-o-'' 'moudre', et le radical de plusieurs conjugaisons de ce verbe en vieil irlandais. Dans la branche brittonique, ''[[*]] mal-o-'', ''[[*]] mel-o-'' obtient le gallois ''malu'', le [[vieux breton]] ''maletic'' glosant le participe passé latin ''contritum'', le [[moyen breton]] ''malaff'' et le breton moderne ''malañ'' 'moudre' ([[Matasović (2009)]], citant [[KPV]] 470ff., [[GPC]] III: 2326f., [[Fleuriot (1964b)|Fleuriot (1964b]]:250, [[LIV]] 432f., [[Lewis & Pedersen (1937)|Lewis & Pedersen (1937]]:381), [[LEIA]] M-32, [[Schrijver (1995)|Schrijver 1995]]: 81f., [[Hamp (1973)|Hamp 1973]]:152).
+
Le verbe proto-indo-européen ''[[*]] melh<sub>2</sub>-'' 'moudre' ([[IEW]]:716) a donné, entre autres, le cognat latin ''molo'', lituanien ''málti'', et arménien ''malem''. Ce verbe a une descendance productive en celtique, où il donne le proto-celtique ''[[*]] mal-o-'', ''[[*]] mel-o-'' 'moudre', et le radical de plusieurs conjugaisons de ce verbe en vieil irlandais. Dans la branche brittonique, ''[[*]] mal-o-'', ''[[*]] mel-o-'' obtient le gallois ''malu'', le [[vieux breton]] ''maletic'' glosant le participe passé latin ''contritum'', le [[moyen breton]] ''malaff'' et le breton moderne ''malañ'' 'moudre' ([[Matasović (2009)|Matasović 2009]], citant [[KPV]] 470ff., [[GPC]] III: 2326f., [[Fleuriot (1964b)|Fleuriot 1964b]]:250, [[LIV]] 432f., [[Lewis & Pedersen (1937)|Lewis & Pedersen 1937]]:381, [[LEIA]] M-32, [[Schrijver (1995)|Schrijver 1995]]: 81f., [[Hamp (1973)|Hamp 1973]]:152).
 +
 
 +
Un dérivé de ce même verbe proto-celtique est aussi à l'origine du nom ''[[bleud]]'' 'farine'.
  
  
 
[[Category:articles|Categories]]
 
[[Category:articles|Categories]]
 
[[Category:verbes|Categories]]
 
[[Category:verbes|Categories]]

Version du 27 avril 2021 à 14:11

Le verbe malañ signifie 'moudre'.


(1) An hini 'n-oa tamm milin a gase sahadou da vala. Ouessant, Gouedig (1982)
le celui avait morceau moulin R1 envoyait sac.ée.s pour1 moudre
'Celui qui n'avait pas de moulin envoyait des sacs à moudre.'


Diachronie

Le verbe proto-indo-européen * melh2- 'moudre' (IEW:716) a donné, entre autres, le cognat latin molo, lituanien málti, et arménien malem. Ce verbe a une descendance productive en celtique, où il donne le proto-celtique * mal-o-, * mel-o- 'moudre', et le radical de plusieurs conjugaisons de ce verbe en vieil irlandais. Dans la branche brittonique, * mal-o-, * mel-o- obtient le gallois malu, le vieux breton maletic glosant le participe passé latin contritum, le moyen breton malaff et le breton moderne malañ 'moudre' (Matasović 2009, citant KPV 470ff., GPC III: 2326f., Fleuriot 1964b:250, LIV 432f., Lewis & Pedersen 1937:381, LEIA M-32, Schrijver 1995: 81f., Hamp 1973:152).

Un dérivé de ce même verbe proto-celtique est aussi à l'origine du nom bleud 'farine'.