Différences entre les versions de « Maen, mein »

De Arbres
(Page créée avec « == Morphologie == === variation dialectale === A Plozevet, le mot masculin singulier ''mein'' 'pierre', reçoit une lénition au pluriel. {| class="prettytabl... »)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
Le nom ''maen, mein'' dénote 'la pierre, la roche, les pierres'. En breton standard, c'est un nom comptable dont ''maen'' est le singulier et ''mein'' est le pluriel.




Ligne 5 : Ligne 6 :
=== variation dialectale ===
=== variation dialectale ===


A Plozevet, le mot masculin singulier ''[[mein]]'' 'pierre', reçoit une [[lénition]] au pluriel.
A Plozevet, le mot masculin singulier ''[[mein]]'' 'pierre' reçoit une [[lénition]] au pluriel.


{| class="prettytable"
{| class="prettytable"

Version du 27 juin 2018 à 10:26

Le nom maen, mein dénote 'la pierre, la roche, les pierres'. En breton standard, c'est un nom comptable dont maen est le singulier et mein est le pluriel.


Morphologie

variation dialectale

A Plozevet, le mot masculin singulier mein 'pierre' reçoit une lénition au pluriel.

(2) [ar mɛjn],[ar vɛjn] 'la pierre, les pierres', Plozévet, Goyat (2012:134)


J. Jade (05/2014), à Mahalon, a l'opposition maen SG vs. mein PL. En Léon, M. Lincoln (05/2014) a aussi cette opposition, mais celle-ci est instable, probabement entre deux variétés.


Diachronie

Mein est apparenté au français mine, minerai. Selon Kalygin (2006:66), la forme gauloise reconstruite à partir des langues romanes est * meina, qui correspond au vieil irlandais méin 'minerai, métal brut' et au gallois mwyn.


Bibliographie

  • Kalygin, Viktor. 2006. 'The Celts and the Slavs: On K. H. Schmidt’s Hypothesis on the Eastern Origins of the Celts', Séamus Mac Mathúna & Maxim Fomin (éds.), Parallels between Celtic and Slavic, Studia Celto-Slavica 1, 63-70.