Métathèse : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Page créée avec « On parle de ''métathèse'' lorsque deux formes concurrentes existent, en diachronie ou en synchronie, où les phonèmes sont inversés. Un exemple facile en breton est c... »)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
On parle de ''métathèse'' lorsque deux formes concurrentes existent, en diachronie ou en synchronie, où les phonèmes sont inversés.
+
On parle de ''métathèse'' lorsque deux formes concurrentes existent, en diachronie ou en synchronie, où les phonèmes sont inversés (''deb'''r'''iñ'' et ''d'''r'''ebiñ'' 'manger', cf. carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-105.jpg 105] de l'[[ALBB]]).
  
Un exemple facile en breton est celui de ''alan''/''anal'' 'haleine, souffle'.
+
 
 +
Un exemple impressionnant en breton est celui de ''alan'' et ''anal'', les deux formes dénotant l' 'haleine', le 'souffle'. Ce sont les syllabes entières qui changent d'ordre.
  
 
La carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-002.jpg 2] de l'[[ALBB]] montre que les différentes formes pour la traduction du nom ''haleine'' est ''alan'' <font color=green>/alãn/</font color=green> ou ''anal'' <font color=green>/ãnal/</font color=green> sur tout le territoire parlant. Les variations de ''alan'' apparaissent en léonard et trégorrois, et les variations de ''anal'' apparaissent en cornouaillais et vannetais.
 
La carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-002.jpg 2] de l'[[ALBB]] montre que les différentes formes pour la traduction du nom ''haleine'' est ''alan'' <font color=green>/alãn/</font color=green> ou ''anal'' <font color=green>/ãnal/</font color=green> sur tout le territoire parlant. Les variations de ''alan'' apparaissent en léonard et trégorrois, et les variations de ''anal'' apparaissent en cornouaillais et vannetais.

Version du 18 octobre 2019 à 18:36

On parle de métathèse lorsque deux formes concurrentes existent, en diachronie ou en synchronie, où les phonèmes sont inversés (debr et drebiñ 'manger', cf. carte 105 de l'ALBB).


Un exemple impressionnant en breton est celui de alan et anal, les deux formes dénotant l' 'haleine', le 'souffle'. Ce sont les syllabes entières qui changent d'ordre.

La carte 2 de l'ALBB montre que les différentes formes pour la traduction du nom haleine est alan /alãn/ ou anal /ãnal/ sur tout le territoire parlant. Les variations de alan apparaissent en léonard et trégorrois, et les variations de anal apparaissent en cornouaillais et vannetais.