Métathèse : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(liquide d'une syllabe à l'autre)
(gavrig, gravig)
Ligne 72 : Ligne 72 :
 
===== ''gavrig'', ''gravig'' =====
 
===== ''gavrig'', ''gravig'' =====
  
[[Sommerfelt (1921)|Sommerfelt (1921]]:142) donne en léonard à Saint-Pol-de-Léon les prononciations de ''gravig, graviged'', avec une [[métathèse]] par rapport à ''[[gavr]]'' 'chèvre' et le forme putative ''gavriged''.
+
[[Sommerfelt (1921)|Sommerfelt (1921]]:142) donne en léonard à Saint-Pol-de-Léon les prononciations de ''gravig, graviged'', avec une métathèse par rapport à ''[[gavr]]'' 'chèvre' et la forme putative ''gavriged''.
  
 
== Diachronie ==
 
== Diachronie ==

Version du 30 juillet 2021 à 23:08

On parle de métathèse lorsque deux formes concurrentes existent, en diachronie ou en synchronie, où l'ordre de phonèmes est inversés.

Un exemple impressionnant en breton est celui du nom alan ou anal, les deux formes dénotant l' 'haleine, souffle', où ce sont les syllabes entières qui changent d'ordre respectif. La carte 2 de l'ALBB montre que les différentes formes pour la traduction du nom haleine est alan /alãn/ ou anal /ãnal/ sur tout le territoire parlant. Les variations de alan apparaissent en léonard et trégorrois, et les variations de anal apparaissent en cornouaillais et vannetais.


Morphologie

variation dialectale

Delanoy (2010:&6) signale en haut vannetais la très courante métathèse des consonnes liquides dans la séquence / occlusive + r + V + occlusive /, qu'il illustre avec breton > berton ("quasiment b˳rtoñ"), brema > berma 'maintenant'. Ses autres exemples illustrent des métathèses différentes.


Inventaire

/ occlusive + r + V + occlusive / > / occlusive + V + r + occlusive /

breton, berton

Delanoy (2010:&6) donne sur le KLT breton le haut vannetais berton ("quasiment b˳rtoñ").


brema, berma

La variation de cette métathèse est documentée dans la carte 101 de l'ALBB qui documente la variation dialectale des traductions de maintenant.

Delanoy (2010:&6) donne sur le KLT brema le haut vannetais berma 'maintenant'.


brulu, burlu

Le nom brulu, ou burlu, est un nom collectif qui dénote des 'digitales'.


breugeus, beurk

Le nom 'renvoi, rot' a les formes beurleugeusenn, breugeus, breugeusenn en KLT mais beurk, beurkal ('rot, roter', Delanoy 2010) en haut-vannetais.

/ occlusive + V + l + occlusive / > / occlusive + l + V + occlusive /

kerkoulz, kerklous

La variation de cette métathèse est documentée dans la carte 376 de l'ALBB qui documente la variation dialectale des traductions de aussi bien.

koulm, kloum

Le nom koulm, ar goulm en standard dénote un 'pigeon'. Pour le haut-vannetais du XXI°, Delanoy (2010) donne klum f., 'pigeon', pl. klumed, klumi.

/ V + l + Ṽ + n / > / Ṽ + n + V + l /

alan, anal

La variation de cette métathèse est documentée dans la carte 002 de l'ALBB qui documente la variation dialectale des traductions de haleine.


balan, banal

La variation de cette métathèse est documentée dans la carte 24 de l'ALBB qui documente la variation dialectale des traductions de du genêt.


liquide d'une syllabe à l'autre

debriñ, drebiñ

La variation de cette métathèse est documentée dans la carte 105 de l'ALBB qui documente la variation dialectale des traductions de manger.


peulpli, pupli


gavrig, gravig

Sommerfelt (1921:142) donne en léonard à Saint-Pol-de-Léon les prononciations de gravig, graviged, avec une métathèse par rapport à gavr 'chèvre' et la forme putative gavriged.

Diachronie

Delanoy (2010:&6) considère la métathèse benal, bounal 'genêts' du haut vannetais sur le breton KLT balan comme "assez récente" car le gallo a emprunté la forme balan, balai. Cette argumentation fait l'impasse sur la zone de contact KLT-gallo et Delanoy (2010:&6) signale aussi des métathèses en gallo. Une étude de la variation dialectale des métathèses en gallo nous éclairerait sur les sources d'emprunts possibles, et sur la fiabilité d'utilisation des métathèses sur la datation des emprunts.