Différences entre les versions de « Loen »

De Arbres
m (Remplacement de texte — « ||  » par « ||  »)
 
(29 versions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 3 : Ligne 3 :


{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (1) || Al '''loen''' ||paour-mañ || n'eo ket druz e draou.
|(1)|| Al '''loen''' || paour-mañ || n'eo || ket || druz || e || draou.
|-  
|-  
| || [[art|le]] animal ||[[paour|pauvre]]-[[ads|ci]] || [[ne]]'[[COP|est]] [[ket|pas]] gras [[POSS|son]] [[traoù|choses]]  
||| [[art|le]] animal || [[paour|pauvre]]-[[ads|ci]] || [[ne]] [[COP|est]] || [[ket|pas]] || [[druz|gras]] || [[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> || [[traoù|choses]]  
|-  
|-  
| ||colspan="4" | 'Cette pauvre bête-ci n'a pas gras à manger.'|||||| [[Gros (1970b)|Gros (1970b:]]§'loen')  
|||colspan="15" | 'Cette pauvre bête-ci n'a pas gras à manger.'
|-
|||||||||||colspan="15" | [[Gros (1970b)|Gros (1970b:]]§'loen')  
|}
|}


Ligne 13 : Ligne 15 :
== Morphologie ==
== Morphologie ==


=== répartition dialectale ===
=== genre et composition ===
 
[[Le Gonidec (1850)|Le Gonidec (1850]]:20,21, n°7) donne ''lôen'' comme masculin, dérivé d'une suffixation en ''[[-en]]''.
 
=== variation et répartition dialectale ===
 
La [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-432.jpg carte 432] de l'[[ALBB]] documente la variation dialectale de la traduction de ''bête, des bêtes''. Le nom ''loen'' est majoritaire. On trouve le nom ''[[aneval]]'' en Léon et en guérandais.
 


La [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-432.jpg carte 432] de l'[[ALBB]] documente la variation dialectale de la traduction de ''bête, des bêtes''. Le nom ''loen'' est majoritaire. On trouve le nom ''aneval'' en Léon et en guérandais.
{| class="prettytable"
|(2)|| P'oa || deuet || er maez, || partiet || al || '''loan''' || kuit.
|-
||| [[pa|quand]]<sup>[[1]]</sup> [[COP|était]] || [[dont|ven]].[[-et (Adj.)|u]] || [[er-maez|dehors]] || [[partial|parti]] || [[art|le]] || bête || [[kuit|parti]]
|-
||| colspan="15" | 'Quand il est sorti, le cheval était parti.'
|-
|||||||||||||||colspan="15" | ''Léon'', [[Mellouet & Pennec (2004)|Mellouet & Pennec (2004]]:79).
|}




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (2)||Ma teue ||eun '''aneval''' ||da vankoud ||e ranked hebdale|| prena eun all.
|(3)||<font color=green>[ wahô ||<font color=green> (o) ||<font color=green> tròho ||<font color=green> mèls̈ən ||<font color=green> wit ||<font color=green>i ||<font color=green>'''lônəT'''.
|-
|-
| || [[ma|si]]<sup>[[4]]</sup> [[dont|venait]] || [[art|un]] animal|| [[da|à]]<sup>[[1]]</sup> [[mankout|manquer]] || [[R]]<sup>[[4]]</sup> [[rankout|devait]] [[hep|sans]].[[dale|retard]] || [[prenañ|acheter]] [[art|un]] [[all|autre]]
||| Oa-eñ || o || troc'hañ || melchon || evit || e || loened.
|-
|-
| || colspan="4" | 'Si un animal venait à manquer, on devait en acheter un autre sans retard.'   |||| ''Plouzane'', [[Briant-Cadiou (1998)|Briant-Cadiou(1998]]:7)
||| [[COP|était]]-[[écho|lui]] || [[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> || [[troc'hañ|couper]] || [[melchon|trèfle]] || [[evit|pour]] || [[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> || bête.[[-ed (PL.)|s]]
|-
|||colspan="15" | 'Il était en train de couper du trèfle pour ses bêtes.'
|-
|||||||colspan="15" | ''Cornouaillais de l'Est (Lanvenegen)'', [[Evenou (1987)|Evenou (1987]]:576)
|}
|}


Ligne 29 : Ligne 51 :


{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (3) ||Eur houblad euz an oll '''loened''' || a zo ||anezo.||||||||''Léon, (Cléder)'',|| [[Fave (1998)|Fave (1998]]:136)
|(4)|| Eur || houblad || euz || an oll || '''loened''' || a zo || anezo.
|-
|-
| ||[[art|un]] <sup>[[5]]</sup>couple [[eus|de]] [[art|le]] [[holl|tous]] animaux ||[[R]] [[COP|est]] || [[a|P]].[[pronom incorporé|eux]]
||| [[art|un]] || <sup>[[5]]</sup>coupl.[[-ad|ée]] || [[eus|de]] || [[art|le]] [[holl|tous]] || animal.[[-ed (PL.)|x]] || [[R]] [[COP|est]] || [[a|P]].[[pronom incorporé|eux]]
|-
|-
|||colspan="4" | 'Ils sont un couple de tous les animaux (chaque animal).'  
|||colspan="15" | 'Ils sont un couple de chaque animal.'
|-
|||||||colspan="15" | ''Léon, (Cléder)'', [[Fave (1998)|Fave (1998]]:136)
|}
|}




== Syntaxe ==
== Syntaxe ==
=== singulatif des collectifs ===


Le nom ''loen'' peut [[grammaticaliser]] en [[singulatif]] pour les [[noms collectifs]].
Le nom ''loen'' peut [[grammaticaliser]] en [[singulatif]] pour les [[noms collectifs]].
Ligne 43 : Ligne 69 :


{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
|(4)|| Ped || '''loen'''-kezeg || ho-peus?  
|(5)|| Ped || '''loen'''-kezeg || ho-peus ?  
|-
|-
| || [[wh|combien]] || animal-[[kazeg|chevaux]] || 2PL-[[kaout|a]]
||| [[wh|combien]] || animal-[[kazeg|chevaux]] || 2PL [[kaout|a]]
|-
|-
|||colspan="4" | 'Combien de chevaux avez-vous ?'||||||||||''Trégorrois'', [[Gros (1984)|Gros (1984]]:182)   
|||colspan="15" | 'Combien de chevaux avez-vous ?'
|-
|||||||colspan="15" | ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|Gros (1984]]:182)   
|}
|}
== Sémantique ==
=== 'cheval' ===
La carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-443.jpg 443] de l'[[ALBB]] documente la [[variation dialectale]] de la traduction de 'cheval, des chevaux'. On trouve au singulier ''[[jav]]'', ''[[marc'h]]'', ''pennkezeg'', mais aussi ''loen'' et ''[[aneval]]''.
À Plougerneau, ''loan'' dénote un 'cheval' ([[M-L.B (10/2018)]]).




[[Category:articles|Categories]]
[[Category:articles|Categories]]
[[Category:noms|Categories]]
[[Category:noms|Categories]]

Version actuelle datée du 18 juillet 2022 à 23:07

Le nom loen dénote un 'animal'.


(1) Al loen paour-mañ n'eo ket druz e draou.
le animal pauvre-ci ne est pas gras son1 choses
'Cette pauvre bête-ci n'a pas gras à manger.'
Gros (1970b:§'loen')


Morphologie

genre et composition

Le Gonidec (1850:20,21, n°7) donne lôen comme masculin, dérivé d'une suffixation en -en.


variation et répartition dialectale

La carte 432 de l'ALBB documente la variation dialectale de la traduction de bête, des bêtes. Le nom loen est majoritaire. On trouve le nom aneval en Léon et en guérandais.


(2) P'oa deuet er maez, partiet al loan kuit.
quand1 était ven.u dehors parti le bête parti
'Quand il est sorti, le cheval était parti.'
Léon, Mellouet & Pennec (2004:79).


(3) [ wahô (o) tròho mèls̈ən wit i lônəT. ]
Oa-eñ o troc'hañ melchon evit e loened.
était-lui à4 couper trèfle pour son1 bête.s
'Il était en train de couper du trèfle pour ses bêtes.'
Cornouaillais de l'Est (Lanvenegen), Evenou (1987:576)

nombre

(4) Eur houblad euz an oll loened a zo anezo.
un 5coupl.ée de le tous animal.x R est P.eux
'Ils sont un couple de chaque animal.'
Léon, (Cléder), Fave (1998:136)


Syntaxe

singulatif des collectifs

Le nom loen peut grammaticaliser en singulatif pour les noms collectifs.


(5) Ped loen-kezeg ho-peus ?
combien animal-chevaux 2PL a
'Combien de chevaux avez-vous ?'
Trégorrois, Gros (1984:182)


Sémantique

'cheval'

La carte 443 de l'ALBB documente la variation dialectale de la traduction de 'cheval, des chevaux'. On trouve au singulier jav, marc'h, pennkezeg, mais aussi loen et aneval. À Plougerneau, loan dénote un 'cheval' (M-L.B (10/2018)).