Livañ : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
 
Ligne 21 : Ligne 21 :
 
| (2)|| Hennez || a oar ||'''pentañ''' lern.
 
| (2)|| Hennez || a oar ||'''pentañ''' lern.
 
|-
 
|-
|  || [[DEM|celui.là]]|| [[R]] [[gouzout|sait]]  ||  peindre renard
+
|  || [[DEM|celui.là]]|| [[R]] [[gouzout|sait]]  ||  peindre [[louarn|renards]]
 
|-
 
|-
 
| ||colspan="4" | 'Il sait peindre (parer) des renards (mentir)' |||||| ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|(Gros 1984]]:153)
 
| ||colspan="4" | 'Il sait peindre (parer) des renards (mentir)' |||||| ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|(Gros 1984]]:153)

Version actuelle datée du 29 novembre 2019 à 17:28

Le verbe livañ 'peindre' est construit sur le nom liv 'couleur'.


(1) Ar plah a yeas livet fall Trégorrois (Tréguier), Ar Moal (1902:12)
le femme R1 alla peinte mauvais
'La femme changea de couleur.'


Morphologie

répartition dialectale

Le verbe livañ a les faveurs du standard. On lui trouve en concurrence les formes peñturiñ (Plougerneau, M-L. B. (05/2016)) ou pentañ.


(2) Hennez a oar pentañ lern.
celui.là R sait peindre renards
'Il sait peindre (parer) des renards (mentir)' Trégorrois, (Gros 1984:153)


Expressions

Le verbe livañ apparaît dans livañ gevier 'dire des mensonges'.