Les-, lez- : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(les-' vs. mor-)
(Diachronie et horizons comparatifs)
Ligne 31 : Ligne 31 :
 
== Diachronie et horizons comparatifs ==
 
== Diachronie et horizons comparatifs ==
  
Selon [[Deshayes (2003)|Deshayes (2003]]:37), sa dérivation est :
+
Selon [[Deshayes (2003)|Deshayes (2003]]:37), la dérivation du préfixe ''les-'' est :
  
 
* celtique * ''lis-so-''
 
* celtique * ''lis-so-''
Ligne 39 : Ligne 39 :
 
: > vieil irlandais ''less-'' > irlandais ''leas-''
 
: > vieil irlandais ''less-'' > irlandais ''leas-''
 
: > écossais ''leas-''
 
: > écossais ''leas-''
 +
 +
[[Deshayes (2003)|Deshayes (2003]]:'diles') met en relation le [[préfixe]] ''les-'' avec la racine de l'adjectif ''di'''les''''' pour lequel il postule le sens ancien de 'sans reproche, sans objection', du [[vieux breton]] ''diles'' 'certain, digne de foi, sûr' puis 'authentique' en breton moderne. De là viendrait l'impact péjoratif du préfixe.
  
  

Version du 26 juin 2017 à 22:05

Le préfixe les-, lez- a parfois une valeur péjorative.


(1) daoust ha ma vezen lesanvet ganto "an debrer-gleskered".
bien que que4 étais surnommé avec.eux "le mangeur de grenouilles"
'bien qu'ils m'aient surnommé "le mangeur de grenouilles".' Trégorrois, Priel (1959)


On le retrouve dans lesanv, 'surnom', mais aussi dans lezc'hoar, lezvab, lezvreur, ,lezvamm, lezvugel, lezroue.


Sémantique

les- vs. mor-

On trouve aussi moranv, 'surnom', en distribution complémentaire du préfixe mor- avec le préfixe les-.


(2) Kavet a zo doc'htu ur moranv dezhoñ: Fil-de-fer!
trouvé R est immédiatement un sur.nom à.lui
'On lui trouve de suite un surnom:Fil-de-fer!' Vannetais, Herrieu (1994:104)

Diachronie et horizons comparatifs

Selon Deshayes (2003:37), la dérivation du préfixe les- est :

  • celtique * lis-so-
> breton les-
> cornique les-
> gallois llys-
> vieil irlandais less- > irlandais leas-
> écossais leas-

Deshayes (2003:'diles') met en relation le préfixe les- avec la racine de l'adjectif diles pour lequel il postule le sens ancien de 'sans reproche, sans objection', du vieux breton diles 'certain, digne de foi, sûr' puis 'authentique' en breton moderne. De là viendrait l'impact péjoratif du préfixe.


Pour lesanv, 'surnom', Favereau (1993:'les(h)anw') donne la correspondance cornique lashanu, galloise llysenw et irlandaise leasainm.