Lecture d'espèce : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 1 : Ligne 1 :
La lecture d'espèce est une lecture particulière sur les groupes nominaux [[définis]].  
+
La lecture d'espèce est une lecture qui dénote une espèce en son entier, et non pas certains individus de cette espèce. C'est visible en (1), où le pluriel obtient tous les animaux de l'espèce, y compris les mâles qui ne donnent pas de lait.  
  
En (1), dans la description du marché noir en temps de guerre, le groupe nominal défini ''ar soudard'', 'le soldat', ne réfère pas à un soldat ''x'' identifié dans le contexte, mais à tout individu soldat. C'est ce qu'on appelle une '''lecture d'espèce'''.
+
 
 +
{| class="prettytable"
 +
|(1)|| Al lêz-'''kezeg''' || a zo kalz gwelloh || evit al lêz-'''saout'''.
 +
|-
 +
| || [[art|le]] lait-[[kezeg|chevaux]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[zo|est]] [[kalz|beaucoup]] [[-oc'h|mieux]] || [[evit|que]] [[art|le]] lait-[[saout|vaches]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'Le lait de jument est bien meilleur que le lait de vache.'
 +
|-
 +
|||||||||colspan="4" | ''Trégorrois'',  [[Gros (1989)|Gros (1989]]:'gwelloh')
 +
|}
 +
 +
 
 +
== Lecture d'espèce sur les singuliers ==
 +
 
 +
La lecture despèce peut aussi être obtenue sur des noms singuliers.
 +
 
 +
En (2), dans la description du marché noir en temps de guerre, le groupe nominal défini ''ar soudard'', 'le soldat', ne réfère pas à un soldat ''x'' identifié dans le contexte, mais à tout individu soldat. C'est ce qu'on appelle une '''lecture d'espèce'''.
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(1)|| Holl an dudigoù-mañ || a vev || diàr goust || '''ar soudard'''.
+
|(2)|| Holl an dudigoù-mañ || a vev || diàr goust || '''ar soudard'''.
 
|-
 
|-
 
| || [[holl|tout]] [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[tud|gens]].[[DIM]].PL-[[DEM|ci]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[bevañ|vit]] ||[[diwar|de]] coût ||[[art|le]] soldat
 
| || [[holl|tout]] [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[tud|gens]].[[DIM]].PL-[[DEM|ci]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[bevañ|vit]] ||[[diwar|de]] coût ||[[art|le]] soldat
Ligne 13 : Ligne 29 :
  
  
C'est cette propriété qui a facilité la [[grammaticalisation]] de ''an den'' 'l'homme, la personne' en un pronom [[impersonnel]].
+
La disponibilité de la lecture despèce sur les noms singuliers a facilité la [[grammaticalisation]] de ''an den'' 'l'homme, la personne' en un pronom [[impersonnel]]. C'est aussi le cas pour le pronom impersonnel français ''on'', qui vient d'une grammaticalisation du nom ''homme''.
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(2)|| Er grip ||e lak || '''en dén''' || klan bras.
+
|(3)|| Er grip ||e lak || '''en dén''' || klan bras.
 
|-
 
|-
 
| ||  [[art|le]] grippe || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[lakaat|met]] ||[[IMP]] || [[klañv|malade]] [[bras|grand]]
 
| ||  [[art|le]] grippe || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[lakaat|met]] ||[[IMP]] || [[klañv|malade]] [[bras|grand]]
Ligne 23 : Ligne 39 :
 
|||colspan="4" | 'La grippe rend les gens très malades.' |||| ||||||||''Vannetais (lettres Herrieu)'',  [[Louis (2015)| Louis (2015]]:261)
 
|||colspan="4" | 'La grippe rend les gens très malades.' |||| ||||||||''Vannetais (lettres Herrieu)'',  [[Louis (2015)| Louis (2015]]:261)
 
|}
 
|}
 
  
  

Version du 26 février 2019 à 11:17

La lecture d'espèce est une lecture qui dénote une espèce en son entier, et non pas certains individus de cette espèce. C'est visible en (1), où le pluriel obtient tous les animaux de l'espèce, y compris les mâles qui ne donnent pas de lait.


(1) Al lêz-kezeg a zo kalz gwelloh evit al lêz-saout.
le lait-chevaux R1 est beaucoup mieux que le lait-vaches
'Le lait de jument est bien meilleur que le lait de vache.'
Trégorrois, Gros (1989:'gwelloh')


Lecture d'espèce sur les singuliers

La lecture despèce peut aussi être obtenue sur des noms singuliers.

En (2), dans la description du marché noir en temps de guerre, le groupe nominal défini ar soudard, 'le soldat', ne réfère pas à un soldat x identifié dans le contexte, mais à tout individu soldat. C'est ce qu'on appelle une lecture d'espèce.


(2) Holl an dudigoù-mañ a vev diàr goust ar soudard.
tout le 1gens.DIM.PL-ci R1 vit de coût le soldat
'Toutes ces petites gens vivent sur le compte du soldat.' Vannetais, Herrieu (1994:86)


La disponibilité de la lecture despèce sur les noms singuliers a facilité la grammaticalisation de an den 'l'homme, la personne' en un pronom impersonnel. C'est aussi le cas pour le pronom impersonnel français on, qui vient d'une grammaticalisation du nom homme.


(3) Er grip e lak en dén klan bras.
le grippe R1 met IMP malade grand
'La grippe rend les gens très malades.' Vannetais (lettres Herrieu), Louis (2015:261)


Terminologie

En anglais, le terme est kind reading.