Lec'h

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher

Le nom lec'h 'lieu' est présent dans de nombreux composés comme l'interrogatif pelec'h? 'où?' ou le mot négatif neblec'h 'nulle part'.


On en trouve aussi des usages moins concrets.


(1) Lec'h em oa da soñjal...
lieu 1SG avait à1 penser
'... J'avais lieu de penser (que...).'
Léon (Bodilis), Ar Floc'h (1985:117)


Morphologie

variante dialectale

La carte 424 de l'ALBB documente la variation dialectale des traductions de nulle part. On trouve des variantes de neblec'h et lec'h e(r)bet à Belle-Île-en-mer.


(2) Hei e zaùas doh i lih hag i ya betag-zon.
elle R1 leva de son lieu et R va jusqu'à.lui
'Elle se leva de sa cachette et alla vers lui.'
Vannetais, An Diberder (2000:104)


dérivation

Le nom lec'h, avec la préposition d'inclusion e, obtient e-lec'h 'où', le complémenteur des circonstancielles de lieu. Dans certains dialectes, la préposition n'est pas prononcée.


(3) Ba n deun m prad oa un takad lerc'h 'oa ket 'mè' boull'nn.
dans un fond le champ était un endroit était pas mais boue
'Dans le bas de la prairie, il y avait un endroit où il n'y avait que de la boue.'
Cornouaillais de l'est maritime, Bouzec & al. (2017:205)


(4) An daol lec'h meus losket an alc’hioù a zo e-barzh ar chapel.
le 1table lieu ai laissé le clef.s R est dans le chapelle
'La table sur laquelle j’ai laissé les clefs est dans la chapelle.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (10/2021)