Lec'h : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Morphologie)
 
(3 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 6 : Ligne 6 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(1)|| '''Lec'h''' || em oa ||da soñjal...||||''Léon (Bodilis)'', [[Ar Floc'h (1985)|Ar Floc'h (1985]]:117)
+
|(1)|| '''Lec'h''' || em oa || da || soñjal...
 
|-
 
|-
| || lieu || 1SG [[kaout|avait]] || [[da|à]]<sup>[[1]]</sup> [[soñjal|penser]]  
+
||| lieu || 1SG [[kaout|avait]] || [[da|à]]<sup>[[1]]</sup> || [[soñjal|penser]]  
 
|-
 
|-
|||colspan="4" |'... J'avais lieu de penser (que...).'
+
|||colspan="10" |'... J'avais lieu de penser (que...).'
 +
|-
 +
|||||||||colspan="10" |''Léon (Bodilis)'', [[Ar Floc'h (1985)|Ar Floc'h (1985]]:117)
 
|}
 
|}
  
  
''Lec'h'' est aussi le [[complémenteur]] des [[circonstancielles de lieu]].  
+
== Morphologie ==
 +
 
 +
=== variante dialectale ===
 +
 
 +
La carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-424.jpg 424] de l'[[ALBB]] documente la variation dialectale des traductions de ''nulle part''. On trouve des variantes de ''[[neblec'h]]'' et ''lec'h [[ebet|e(r)bet]]'' à Belle-Île-en-mer.
 +
 
 +
=== dérivation ===
 +
 
 +
Le nom ''lec'h'', avec la [[préposition]] d'inclusion ''[[P.e|e]]'', obtient ''[[e-lec'h]]'' '', le [[complémenteur]] des [[circonstancielles de lieu]]. Dans certains dialectes, la préposition n'est pas prononcée.
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(2)|| Ba n ||deun m prad || oa un takad || '''lerc'h''' 'oa ||ket 'mè' boull'nn. |||| ''Cornouaillais de l'est maritime''
+
|(2)|| Ba n ||deun || m prad || oa || un takad || '''lerc'h''' || 'oa ||ket || 'mè' || boull'nn.
 
|-
 
|-
| ||[[e-barzh|dans]] [[art|un]] ||[[don|fond]] [[art|le]] [[prad|champ]] || [[COP|était]] [[art|un]] [[takad|endroit]] || [[e-lec'h|où]] [[COP|était]] || [[ket|pas]] [[met|mais]] boue  
+
||| [[e-barzh|dans]] [[art|un]] || [[don|fond]] || [[art|le]] [[prad|champ]] || [[COP|était]] || [[art|un]] [[takad|endroit]] || [[e-lec'h|où]] || [[COP|était]] || [[ket|pas]] || [[met|mais]] || boue  
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'Dans le bas de la prairie, il y avait un endroit où il n'y avait que de la boue.' |||||| [[Bouzec & al. (2017)|Bouzec & al. (2017]]:205)
+
|||colspan="10" | 'Dans le bas de la prairie, il y avait un endroit où il n'y avait que de la boue.'
 +
|-
 +
|||||||||colspan="10" |''Cornouaillais de l'est maritime'', [[Bouzec & al. (2017)|Bouzec & al. (2017]]:205)
 
|}
 
|}
  
 
== Morphologie ==
 
 
=== variante dialectale ===
 
 
La carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-424.jpg 424] de l'[[ALBB]] documente la variation dialectale des traductions de ''nulle part''. On trouve des variantes de ''neblec'h'' et ''lec'h e(r)bet'' à Belle-Île-en-mer.
 
  
  
 
[[Category:articles|Categories]]
 
[[Category:articles|Categories]]
 
[[Category:noms|Categories]]
 
[[Category:noms|Categories]]

Version actuelle datée du 21 septembre 2021 à 11:01

Le nom lec'h 'lieu' est présent dans de nombreux composés comme l'interrogatif pelec'h? 'où?' ou le mot négatif neblec'h 'nulle part'.


On en trouve aussi des usages moins concrets.


(1) Lec'h em oa da soñjal...
lieu 1SG avait à1 penser
'... J'avais lieu de penser (que...).'
Léon (Bodilis), Ar Floc'h (1985:117)


Morphologie

variante dialectale

La carte 424 de l'ALBB documente la variation dialectale des traductions de nulle part. On trouve des variantes de neblec'h et lec'h e(r)bet à Belle-Île-en-mer.

dérivation

Le nom lec'h, avec la préposition d'inclusion e, obtient e-lec'h 'où', le complémenteur des circonstancielles de lieu. Dans certains dialectes, la préposition n'est pas prononcée.


(2) Ba n deun m prad oa un takad lerc'h 'oa ket 'mè' boull'nn.
dans un fond le champ était un endroit était pas mais boue
'Dans le bas de la prairie, il y avait un endroit où il n'y avait que de la boue.'
Cornouaillais de l'est maritime, Bouzec & al. (2017:205)