Différences entre les versions de « Le nombre »

De Arbres
m (Remplacement de texte — « ’ » par « ' »)
 
(76 versions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
La langue bretonne a des morphèmes différents dédiés au '''nombre''': le [[singulatif]], le [[duel]] et le(s) [[pluriel]](s).
Le système du '''nombre''' est tripartite en breton. Il comprend le singulier, le [[duel]] et le [[pluriel]].


Comme dans les autres langues humaines, les traits grammaticaux ne correspondent pas toujours à l'interprétation sémantique d'un élément. Des singuliers peuvent être interprétés comme pluriels, et inversement.


* ''ul lagad, '''daou'''lagad, lagad'''où'''''
: 'un oeil, deux yeux, des yeux'


== Clashs entre morphologie et interprétation ==


=== singulier interprété comme pluriel ===
== Morphologie ==


Les [[quantifieurs]] comme ''bern'', 'tas', sélectionnent un objet syntaxiquement pluriel. Lorsqu'un singulier syntaxique est sélectionné, il peut alors être repris par une anaphore plurielle (cf. ''? Ce tas de pommes sont tombées depuis hier dans la sciure!'')
La racine d'un nom peut être plurielle ([[nom collectif]]) ou singulier ([[nom massique]], [[nom comptable]]).
 
Les [[dérivations]] morphologiques du nombre peuvent utiliser des [[morphèmes]] assez variés: un préfixe [[duel]], des suffixes [[singulatifs]] comme ''[[-enn]]'', et différents [[pluriels]] (pluriels réguliers, pluriels irréguliers, [[pluriels internes]], [[doubles pluriels]]...).
 
 
== Sémantique ==
 
Comme dans les autres langues humaines, les [[traits grammaticaux]] ne correspondent pas toujours à l'interprétation sémantique d'un élément. Des singuliers peuvent être interprétés comme pluriels, et inversement.
 
 
=== décalages entre morphologie du nombre et interprétation ===
 
==== singulier interprété comme pluriel ====
 
Les [[quantifieurs]] comme ''[[bern]]'' 'tas' [[sélectionnent]] un [[objet]] syntaxiquement pluriel (''ur bern traoù'' 'un tas de choses'). Lorsqu'un singulier syntaxique est sélectionné, il peut cependant être repris par une [[anaphore]] plurielle.
 
En (2), la traduction littérale serait ''... pour les faire''.




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (2) || <font color=green>E '''bèrn labour'''-zé ||<font color=green>zó ém tut ||<font color=green> t'ober '''nê'''.
|(2)||<font color=green> E '''bèrn''' ||<font color=green> '''labour'''-zé ||<font color=green>zó ||<font color=green> ém ||<font color=green> tut ||<font color=green> t'ober ||<font color=green>'''nê'''.
|-
|-
||| [[art|le]] [[bern|tas]] travail-[[DEM|là]]|| [[zo|est]] [[ezhomm|besoin]] gens ||[[da|pour]] [[ober|faire]] [[a|P]].[[pronom incorporé|eux]]
||| Ar bern || labour-se || zo || ezhomm || tud || d'ober || anezhe. || ''Équivalent standardisé''
|-
|-
|||colspan="4" | 'Ce tas de travail, il y a besoin de personnel pour le (litt. les) faire.' ||||||||''Trégorrois (Plougrescant)'', [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:41)
||| [[art|le]] [[bern|tas]] || [[labour|travail]]-[[DEM|là]] || [[zo|est]] || [[ezhomm|besoin]] || [[tud|gens]] || [[da|pour]] [[ober|faire]] || [[a|P]].[[pronom incorporé|eux]]
|-
|||colspan="15" | 'Ce tas de travail, il y a besoin de personnel pour le faire.'  
|-
|||||||||||colspan="15" | ''Trégorrois (Plougrescant)'', [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:41)
|}
|}




=== pluriel interprété comme singulier ===
Ce n'est pas le cas en français.
 
* ''[[*]] Ce tas de pommes '''sont''' tombées depuis hier dans la sciure !''
* ''?/[[*]] Ce tas de pommes, je vais '''les''' faire en compote.''
* ''?/[[*]] Ce tas de pommes, j'ai besoin d''''elles''' pour la compote.''
 
==== pas de pluriel interprété comme singulier ====
 
[[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:42) signale en trégorrois plusieurs cas de pluriels syntaxiques interprétés comme des singuliers. En fait, le pluriel y est bien interprété comme un pluriel, mais c'est le pluriel du possesseur, et non du possédé. Il pourrait s'agir dans ce dialecte d'un système d'accord sur le nom avec son possesseur.


[[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:42) signale en trégorrois plusieurs cas de pluriels syntaxiques interprétés comme des singuliers.


"On entendra donc presque toujours, en parlant d'un groupe de frères et sœurs :"


"On entendra donc presque toujours, en parlant d'un groupe de frères et sœurs:"


{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (4) ||<font color=green> maró ê ||<font color=green> '''ó zadó'''.
|(3)||<font color=green> maró ||<font color=green> ê ||<font color=green> '''ó''' ||<font color=green> '''zadó'''.
|-
||| Marv || eo || o || zadoù. || ''Graphie peurunvan''
|-
|-
|||Marv eo || o zadoù. || ''Orthographe standard''
||| [[marv|mort]] || [[COP|est]] || [[POSS|leurs]]<sup>[[2]]</sup> || [[tad|père]].[[-où (PL.)|s]]
|-
|-
||| mort [[COP|est]] ||[[POSS|leurs]] pères
|||colspan="15" | 'Leur père est mort.' (littéralement leurs pères)
|-
|-
|||colspan="4" | 'Leur père est mort (litt. leurs pères).' ||||||||''Trégorrois (Plougrescant)'', [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:42)
|||||||colspan="15" | ''Trégorrois (Plougrescant)'', [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:42)
|}
|}




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (5) || <font color=green>bé dœŋ||<font color=green> ɑrhɑ̃n ||<font color=green>gɑ̃ '''ó mɑ̃mó'''.
|(4)||<font color=green> bé ||<font color=green> dœŋ ||<font color=green> ɑrhɑ̃n ||<font color=green> gɑ̃ ||<font color=green> '''ó''' ||<font color=green> '''mɑ̃mó'''.
|-
||| Bez || o doa || arc'hant || gant || o || mammoù. || ''Graphie peurunvan''
|-
|-
|||Bez o doa || arc'hant || gant o mammoù. || ''Orthographe standard''
||| [[bezañ préverbal|être]] || [[kaout|avaient]] || [[arc'hant|argent]] || [[gant|avec]] || [[POSS|leurs]]<sup>[[2]]</sup> || [[mamm|mère]].[[-où (PL.)|s]]
|-
|-
||| [[Bezañ préverbal|expl]] [[kaout|avaient]]|| argent || [[gant|avec]] [[POSS|leurs]] mères
|||colspan="15" | 'Leur mère leur a donné de l'argent.' (litt. leurs mères)
|-
|-
|||colspan="4" | 'Leur mère leur a donné de l'argent (litt. leurs mères).' ||||||||''Trégorrois (Plougrescant)'', [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:42)
|||||||colspan="15" | ''Trégorrois (Plougrescant)'', [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:42)
|}
|}




   [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:42):
   [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:42):
   "Dans un cas, nous avons relevé un pluriel d'accord différent du pluriel habituel:  
   "Dans un cas, nous avons relevé un pluriel d'accord différent du pluriel habituel :  
    
    
   ''êdd ê zow t' '''ó hrowó'''.''
   ''êdd ê zow t' '''ó hrowó'''.''
Ligne 58 : Ligne 89 :




==== expressions contenant des possessifs ====
===== expressions contenant des possessifs =====
 


Dans certaines expressions contenant des [[possessifs]] [[co-référents]] sur le [[sujet]], en trégorrois, un sujet pluriel déclenche un possessif pluriel sans que la sémantique fonde ce choix.   
Dans certaines expressions contenant des [[possessifs]] [[co-référents]] sur le [[sujet]], en trégorrois, un sujet pluriel déclenche un possessif pluriel sans que la sémantique fonde ce choix.   
Ligne 65 : Ligne 95 :


{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (1) || <font color=green>n '''i za'''||<font color=green> mɑ̃ ||''vs''. ||<font color=green> n '''ó zayó''' ||<font color=green> mɑ̃n.
|(1)||<font color=green> n ||<font color=green> '''i za''' ||<font color=green> mɑ̃ || ''vs''. ||<font color=green> n ||<font color=green>'''ó''' ||<font color=green> '''zayó''' ||<font color=green> mɑ̃n.
|-
|-
||| [[P.e|dans]] [[POSS|son]] debout|| [[eman|est]] |||| [[P.e|dans]] [[POSS|leurs]] debouts|| [[eman|sont]]
||| [[P.e|en]] || [[POSS|son]] debout || [[emañ|est]] |||| [[P.e|en]] || [[POSS|leurs]] || [[sav|debout]].[[-où (PL.)|s]] || [[eman|sont]]
|-
|-
|||colspan="4" | 'Il est debout ''vs''. ils sont debout.' ||||||||''Trégorrois (Plougrescant)'', [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:42)
|||colspan="15" | 'Il est debout.' ''vs''. 'Ils sont debout.'  
|-
|||||||colspan="15" | ''Trégorrois (Plougrescant)'', [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:42)
|}
|}




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (2) || <font color=green>kêd n '''ó kwazé'''|| ''vs''. ||<font color=green> kêd n '''ó kwazéyó''' .
|(2)||<font color=green> kêd ||<font color=green>n ||<font color=green> '''ó''' ||<font color=green> '''kwazé''' || ''vs''. ||<font color=green> kêd ||<font color=green> n ||<font color=green> '''ó''' ||<font color=green> '''kwazéyó'''.
|-
||| [[mont|allez]] || [[P.e|en]] || [[POSS|votre]]<sup>[[3]]</sup> || [[koazez|assis]] || || [[mont|allez]] || [[P.e|en]] || [[POSS|votre]]<sup>[[3]]</sup> || [[koazez|assise]].[[-où (PL.)|s]]
|-
|-
||| allez [[P.e|dans]] [[POSS|votre]] assis||  ||allez [[P.e|dans]] [[POSS|vos]] assises
|||colspan="15" | 'Asseyez-vous.' (à une personne vs. plusieurs)
|-
|-
|||colspan="4" | 'Asseyez-vous (à une personne vs. plusieurs personnes).' ||||||||''Trégorrois (Plougrescant)'', [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:42)
|||||||colspan="15" | ''Trégorrois (Plougrescant)'', [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:42)
|}
|}




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (3)||<i><font color=green>1SG</font></i> |||| me<sup>[[2]]</sup> gourvé || me<sup>[[2]]</sup> hwazé || me<sup>[[2]]</sup> za
|(3)||<i><font color=green>1SG</font></i> |||| me<sup>[[2]]</sup> gourvé || me<sup>[[2]]</sup> hwazé || me<sup>[[2]]</sup> za
|-
|-
| ||<i><font color=green>2SG</font></i> ||||de<sup>[[1]]</sup> hourvé, nes kourvé || de<sup>[[2]]</sup> gwazé, nes kwazé || nes<sup>[[2]]</sup> sa
| ||<i><font color=green>2SG</font></i> |||| de<sup>[[1]]</sup> hourvé, nes kourvé || de<sup>[[2]]</sup> gwazé, nes kwazé || nes<sup>[[2]]</sup> sa
|-
|-
| ||<i><font color=green>3SGM</font></i> ||||[[P.e|n]] i<sup>[[1]]</sup> gourvé || [[P.e|n]] i<sup>[[2]]</sup> gwazé || [[P.e|n]] i<sup>[[2]]</sup> za
| ||<i><font color=green>3SGM</font></i> |||| [[P.e|n]] i<sup>[[1]]</sup> gourvé || [[P.e|n]] i<sup>[[2]]</sup> gwazé || [[P.e|n]] i<sup>[[2]]</sup> za
|-
|-
| ||<i><font color=green>3SGF</font></i> ||||[[P.e|n]] i<sup>[[2]]</sup> gourvé || [[P.e|n]] i<sup>[[2]]</sup> hwazé || [[P.e|n]] i<sup>[[2]]</sup> za
| ||<i><font color=green>3SGF</font></i> |||| [[P.e|n]] i<sup>[[2]]</sup> gourvé || [[P.e|n]] i<sup>[[2]]</sup> hwazé || [[P.e|n]] i<sup>[[2]]</sup> za
|-
|-
| ||<i><font color=green>1PL</font></i> ||||[[P.e|n]] õm<sup>[[2]]</sup> gourv'''êyó''' || [[P.e|n]] õm<sup>[[2]]</sup> hwazé'''yó''' || [[P.e|n]] õm<sup>[[2]]</sup> za'''yó'''
| ||<i><font color=green>1PL</font></i> |||| [[P.e|n]] õm<sup>[[2]]</sup> gourv'''êyó''' || [[P.e|n]] õm<sup>[[2]]</sup> hwazé'''yó''' || [[P.e|n]] õm<sup>[[2]]</sup> za'''yó'''
|-
|-
| ||<i><font color=green>2PL</font></i> ||||[[P.e|n]] ó<sup>[[3]]</sup> kourv'''êyó''' || [[P.e|n]] ó<sup>[[2]]</sup> kwazé('''yó''') || [[P.e|n]] ó<sup>[[2]]</sup> sa'''yó'''
| ||<i><font color=green>2PL</font></i> |||| [[P.e|n]] ó<sup>[[3]]</sup> kourv'''êyó''' || [[P.e|n]] ó<sup>[[2]]</sup> kwazé('''yó''') || [[P.e|n]] ó<sup>[[2]]</sup> sa'''yó'''
|-
|-
| ||<i><font color=green>3PL</font></i> ||||[[P.e|n]] ó<sup>[[2]]</sup> gourv'''êyó''' || [[P.e|n]] ó<sup>[[2]]</sup> hwazé'''yó''' || [[P.e|n]] ó<sup>[[2]]</sup> za'''yó'''
| ||<i><font color=green>3PL</font></i> |||| [[P.e|n]] ó<sup>[[2]]</sup> gourv'''êyó''' || [[P.e|n]] ó<sup>[[2]]</sup> hwazé'''yó''' || [[P.e|n]] ó<sup>[[2]]</sup> za'''yó'''
|-
|-
| |||||||| ||''Trégorrois (Plougrescant)'', [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:49); 'couché, assis, debout'
|||||||colspan="15" | ''Trégorrois (Plougrescant)'', [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:49); 'couché, assis, debout'
|}
|}


Ligne 105 : Ligne 139 :


{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (4)||<i><font color=green>3SGM</font></i> |||| n i vésk ||'mêlé à lui'  
|(4)||<i><font color=green>3SGM</font></i> |||| n i vésk || 'mêlé à lui'
|-
|||<i><font color=green>3SGF</font></i> |||| n i mésk || 'mêlé à elle'
|-
|-
| ||<i><font color=green>3SGF</font></i> |||| n i mésk ||'mêlé à elle'
|||<i><font color=green>1PL</font></i> |||| n õm mésk'''ó''' || 'mêlé à nous'  
|-
|-
| ||<i><font color=green>1PL</font></i> |||| n õm mésk'''ó''' ||'mêlé à nous'  
|||<i><font color=green>2PL</font></i> |||| n ó mésk'''ó''' || 'mêlé à vous'
|-
|-
| ||<i><font color=green>2PL</font></i> |||| n ó mésk'''ó''' ||'mêlé à vous'
|||<i><font color=green>3PL</font></i> |||| n ó mésk'''ó''' || 'mêlé à eux, d'elles'  
|-
|-
| ||<i><font color=green>3PL</font></i> |||| n ó mésk'''ó''' ||'mêlé à eux, d'elles' ||''Trégorrois (Plougrescant)'', [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:69)
|||||||colspan="15" | ''Trégorrois (Plougrescant)'', [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:69)
|}
|}




Parfois, le pluriel est juste optionnel, comme dans le paradigme de ''[[e-kichen]]'', 'près de', en parallèle au français ''à vos côtés''/''à votre côté'' (cf. aussi ''e plas u.b.'', 'à la place de qq.', [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:68).
Parfois, le pluriel est juste optionnel, comme dans le paradigme de ''[[e-kichen]]'' 'près de' en parallèle au français ''à vos côtés''/''à votre côté'' (cf. aussi ''e plas u.b.'', 'à la place de qq.', [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:68).




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (4)||<i><font color=green>1SG</font></i> |||| me hichenn ||'près de moi'
|(5)||<i><font color=green>1SG</font></i> |||| me hichenn || 'près de moi'
|-
| ||<i><font color=green>2SG</font></i> |||| de gichenn, nes kichenn || 'près de toi'
|-
|-
| ||<i><font color=green>2SG</font></i> |||| de gichenn, nes kichenn ||'près de toi'
| ||<i><font color=green>3SGM</font></i> |||| n'i gichenn || 'près de lui'  
|-
|-
| ||<i><font color=green>3SGM</font></i> |||| n'i gichenn ||'près de lui'  
| ||<i><font color=green>3SGF</font></i> |||| n'i hichenn || 'près d'elle'
|-
|-
| ||<i><font color=green>3SGF</font></i> |||| n'i hichenn ||'près d'elle'
| ||<i><font color=green>1PL</font></i> |||| (n)'õm hichenn, (n)'õm hichenn'''ó''' || 'près de nous'  
|-
|-
| ||<i><font color=green>1PL</font></i> |||| (n)'õm hichenn, (n)'õm hichenn'''ó''' ||'près de nous'  
| ||<i><font color=green>2PL</font></i> |||| n'ó kichenn, n'ó kichenn'''ó''' || 'près de vous'
|-
|-
| ||<i><font color=green>2PL</font></i> |||| n'ó kichenn, n'ó kichenn'''ó''' ||'près de vous'
| ||<i><font color=green>3PL</font></i> |||| n'ó hichenn, n'ó hichenn'''ó''' || 'près d'eux, d'elles'  
|-
|-
| ||<i><font color=green>3PL</font></i> |||| n'ó hichenn, n'ó hichenn'''ó''' ||'près d'eux, d'elles' ||''Trégorrois (Plougrescant)'', [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:67)
|||||||colspan="15" | ''Trégorrois (Plougrescant)'', [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:67)
|}
|}


=== décalages entre des marques morphologiques co-référentes ===


== Clashs entre des marques morphologiques coréférentes ==
Dans les aires dialectales où on observe une conflation des marques de seconde personne (perte de la distinction entre [[tutoiement et vouvoiement]]), un pronom anciennement singulier et un autre anciennement pluriel peuvent maintenant [[co-référer]]. À Plozévet par exemple, le nombre abstrait a entièrement disparu des pronoms de seconde personne ([[pronoms incorporés]], [[pronoms forts indépendants]], et [[déterminants possessifs]]).
 
 
Dans les aires dialectales où on observe une conflation des marques de seconde personne (perte du [[tutoiement]]), un pronom anciennement singulier et un autre anciennement pluriel peuvent maitenant [[coréférer]]. Il semble qu'à Plozévet, le nombre ait entièrement disparu des pronoms ([[pronoms incorporés]], [[pronoms forts indépendants]], et [[déterminants possessifs]])
    
    


{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (1) ||<font color=green>/'klẽ:vɛr || ||<font color=green>ˌr'''ah''' ma || <font color=green>ˌʒom'''ɛz''' 'mɛ:z /
|(1)||<font color=green>/'klẽ:vɛr || ||<font color=green>ˌr'''ah''' ma ||<font color=green>ˌʒom'''ɛz''' 'mɛ:z /
|-
|-
| || Kleñvel ||a || re'''oh''' ma || jom'''ez''' er-mêz.
||| Kleñvel || a || re'''oh''' ma || jom'''ez''' er-mêz.
|-
|-
|||devenir.malade ||[[R]]<sup>[[1]]</sup> || [[ober|ferez]] [[ma|si]] ||[[chom|restes]] [[er-maez|dehors]]
||| devenir.malade || [[R]]<sup>[[1]]</sup> || [[ober|ferez]] [[ma(r)|si]] || [[chom|restes]] [[er-maez|dehors]]
|-
|||colspan="15" | 'Tu vas te rendre malade si tu restes dehors.', ou bien
|-  
|-  
| ||colspan="4" | 'Tu vas te rendre malade si tu restes dehors.' , ou bien
|||colspan="15" | 'Vous allez vous rendre malades si vous restez dehors.'
|-  
|-  
| ||colspan="4" | 'Vous allez vous rendre malades si vous restez dehors.' ||||''Plozévet'', [[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:306)
|||||||||||colspan="15" | ''Plozévet'', [[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:306)
|}
|}




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (2) ||||<font color=green>/r'''ez''' 'ki:n ||||<font color=green>pez ||<font color=green>'''oh''' ɡwez|| <font color=green>'do:bɛr /
|(2)|| ||<font color=green>/r'''ez''' 'ki:n ||||<font color=green>pez ||<font color=green>'''oh''' ɡwez ||<font color=green>'do:bɛr /
|-
|-
| || (Na) || r'''ez''' ken || ar || pez ||'''oh''' gouest ||d’ober.
||| (Na) || r'''ez''' ken || ar || pez || '''oh''' gouest || d'ober.
|-
|-
||| ([[ne]]<sup>[[1]]</sup>) ||[[ober|fais]]  [[ken|seulement]] ||[[art|le]]|| [[pezh|que]] ||[[COP|êtes]] capable || [[da|de]]<sup>[[1]]</sup>'[[ober|faire]]
||| ([[ne]]<sup>[[1]]</sup>) || [[ober|fais]]  [[ken|seulement]] || [[art|le]] || [[pezh|que]] || [[COP|êtes]] capable || [[da|de]]<sup>[[1]]</sup> [[ober|faire]]
|-
|||colspan="15" | 'Ne fais que ce dont tu es capable.', ou bien
|-  
|-  
| ||colspan="4" | 'Ne fais que ce dont tu es capable.', ou bien
|||colspan="15" | 'Ne faites que ce dont vous êtes capables.'  
|-  
|-  
| ||colspan="4" | 'Ne faites que ce dont vous êtes capables.' ||||''Plozévet'', [[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:306)
|||||||||||colspan="15" | ''Plozévet'', [[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:306)
|}
|}




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (3) ||<font color=green>/'kɛr'''z''' d'''u''' ||<font color=green>ˌkɥe:le/  
|(3)||<font color=green>/'kɛr'''z''' d'''u''' ||<font color=green>ˌkɥe:le/  
|-
|-
| || Kerz d’ho || kwele !
||| Ker'''z''' d' '''ho''' || kwele !
|-
|-
||| va [[da|à]]'[[POSS|votre]]<sup>[[3]]</sup> ||lit
||| va [[da|à]] [[POSS|votre]]<sup>[[3]]</sup> || [[gwele|lit]]
|-
|||colspan="15" | 'Va te coucher / Allez vous coucher !'
|-  
|-  
| ||colspan="4" | 'Va te coucher / Allez vous coucher !' ||||''Plozévet'', [[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:306)
|||||||||||colspan="15" | ''Plozévet'', [[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:306)
|}
|}




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (4) ||<font color=green>/'''fi''' ||<font color=green>'brɛʃ'''ɛs''' ked ||<font color=green> doˌxõne/  
|(4)||<font color=green>/'''fi''' ||<font color=green>'brɛʃ'''ɛs''' ked ||<font color=green> doˌxõne/  
|-
|-
| || '''C’hwi''' ne || brech'''ez''' ket ||doh honnez
||| '''C'hwi''' ne || brech'''ez''' ket || doh honnez.
|-
|-
|||[[pfi|vous]] [[ne]]<sup>[[1]]</sup> ||parles [[ket|pas]] || [[doc'h|à]] [[DEM|celle.ci]]
||| [[pfi|vous]] [[ne]]<sup>[[1]]</sup> || [[prech|parles]] [[ket|pas]] || [[doc'h|à]] [[DEM|celle.ci]]
|-
|||colspan="15" | 'Tu ne lui parles pas.', ou bien
|-  
|-  
| ||colspan="4" | 'Tu ne lui parles pas.', ou bien
|||colspan="15" | 'Vous ne lui parlez pas.'  
|-  
|-  
| ||colspan="4" | 'Vous ne lui parlez pas.' ||||''Plozévet'', [[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:306)
|||||||||||colspan="15" | ''Plozévet'', [[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:306)
|}
|}


== Exceptions lexicales aux pluriels dérivés ==
=== exceptions lexicales aux pluriels dérivés ===
 
En haut-cornouaillais, le singulier de ''bugale'', 'enfants' est ''krouadur'' ([[Bouzeg (1986)|Bouzeg 1986]]:28).
En [[breton standard]], le singulier de ''bugale'' 'enfants' est ''[[bugel]]''. En cornouaillais de l'Est, le singulier ''bugel'' n'existe pas, et on a ''bugale'' 'enfants' mais ''[[krouadur]]'' 'enfant' ([[Bouzeg (1986)|Bouzeg 1986]]:28). On dit alors que le système du nombre est supplétif.




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (1) ||pevar c'hrouadur, ||he c'hrouadur, ||ho pugale
|(5)|| pevar || c'hrouadur, || he || c'hrouadur, || ho || pugale
|-
||| [[les numéraux cardinaux|quatre]]<sup>[[2]]</sup> || [[krouadur|enfant]] || [[POSS|son]]<sup>[[2]]</sup> || [[krouadur|enfant]] || [[POSS|votre]]<sup>[[5]]</sup> || [[bugel|enfant]].[[pluriel interne|s]]
|-
|-
||| [[les numéraux cardinaux|quatre]]<sup>[[2]]</sup> enfant ||[[POSS|son]]<sup>[[2]]</sup> enfant|| [[POSS|votre]]<sup>[[5]]</sup> enfants
|||colspan="15" | 'quatre enfants, son enfant, vos enfants'
|-
|-
|||colspan="4" | 'quatre enfants, son enfant, vos enfants' ||||||||''Haut-cornouaillais (Rieg)'', [[Bouzeg (1986)|Bouzeg (1986]]:28)
|||||||colspan="15" | ''Cornouaillais (Riec)'', [[Bouzeg (1986)|Bouzeg (1986]]:28)
|}
|}
 
=== transnumériques: racine dénotant une entité unique ou plurielle ===
 
Quelques mots non-dérivés ont un emploi dénotant, selon le contexte, une entité unique ou plusieurs de ces entités. Ces noms sont dits transnumériques.
 
 
== Terminologie ==
 
[[Kervella (1947)]] utilise les termes bretons de ''niver'' 'nombre', ''niver-unanenn', ''unander'', ''unanderenn'' 'singulier', ''[[niver daou]]'' 'duel' et ''liester'' 'pluriel'.
 
[[Kervella (1947)|Kervella (1947]]:§304) compte comme nombre les notions de ''[[strollder]]'' (qui caractérise les [[noms collectifs) opposée à ''[[hollder]]'' (qui caractérise les [[noms massiques]]). Les [[noms collectifs]] sont pluriels et les [[noms massiques]] sont singuliers, ce qui montre qu'ils ne constituent pas une catégorie indépendante du nombre.
 
 
== Bibliographie ==
 
* [[Acquaviva (2008)|Acquaviva, P. 2008]]. ''Lexical plurals, A morphosemantic Approach'', Oxford University Press. [http://www.oup.com/us/catalog/general/subject/Linguistics/SemanticsPragmaticsPhilosophyofL/?view=usa&ci=9780199534210[summary]]
 
* Anderson, S. R. 1986. 'Disjunctive Ordering in Disjunctive Morphology', ''Natural Language and Linguistic Theory'' 4 :1-31.
 
* Anderson, S. 1982. 'Where's morphology?', ''Linguistic Inquiry'', 13:571-612. [http://books.google.fr/books?id=QBsKpjIh3J8C&pg=PA235&dq=brezhoneg&lr=&hl=en&sig=ACfU3U2U1rNE1F3XIx2RXJZ1duS8DI_AQQ#PPA228,M1 Preview]
 
* Ar Porzh, R. 'An dibenn "ioù" el liesteriou hag en anviou divoutin', , ''[[Hor Yezh]]'' 171-172: 103.
 
* Ernault, E. 1897. 'Les pluriels bretons en -''er''', ''[[ZCP|Zeitschrift für Celtische Philologie]]'' 1, 232-244.
 
* Hemon, R. 1975b [1984]. ''A Historical Morphology and Syntax of Breton'', Dublin Institute for Advanced Studies. (''p.29–45'')
 
* Humphreys, H.L. 1995. ''Phonologie et morphosyntaxe du parler breton de Bothoa'', Brest, Emglev Breizh.
 
* Jouitteau, Mélanie & Milan Rezac. (accepté). 'Fourteen tests for Breton collectives, an inquiry on number an numerotisity', Mélanges en l'honneur de Xarles Videgain. Lapurdum. ISSN 1273-3830.
 
* Jouitteau, Mélanie & Milan Rezac. (sous presse). 'Tester les noms collectifs en Breton, enquête sur le nombre et la numérosité', Jean-René Le Quéau (ed.),  Mélanges en l'honneur de Francis Favereau, Skol Vreizh.
 
* Kersulec, P-Y. 2011. 'Les noms en ''–erezh'' à référence collective : esquisse de classement', Nelly Blanchard, Ronan Calvez, Yves Le Berre, Daniel Le Bris, Jean Le Dû, Mannaig Thomas (dir.), ''La Bretagne Linguistique '' 15, CRBC.
 
* [[Kervella (1947)|Kervella, F. 1995 [1947]]. ''Yezhadur bras ar brezhoneg'', 1947 edition Skridoù Breizh, La Baule ; 1995 edition Al Liamm.
 
* Levin, Magnus. 2001. 'Agreement with Collective Nouns in English', ''Lund Studies in English'' 103. Stockholm: Almqvist & Wiksell.
 
* Stephens, J. 1993. 'The Syntax of Noun Phrases in Breton', ''[[Journal of Celtic Linguistics]]'', 129-150. (''p.365–8'')
 
* [[Stump (1989a)|Stump, G. T. 1989a]]. 'A note on Breton pluralization and the Elsewhere Condition', ''Natural Language and Linguistic Theory'', 7:261-273.
 
* Stump, G. T. 1990a. 'Breton inflection and the split morphology hypothesis', Hendrick (éd.), ''The Syntax of the Modern Celtic Languages'', 97-119.
 
* Stump, G. T. 1990b. 'La morphologie bretonne et la frontière entre la flexion et la dérivation', La Bretagne Linguistique, 6:185-237.
 
* Ternes, E. 1992. 'The Breton language', MacAulay, ''The Celtic Languages'', Donald Ed., Cambridge Engand, Cambridge University Press, 371-452.
 
* [[Trépos (2001)|Trépos, P. 2001]] [1968, 1980, 1996], ''Grammaire bretonne'', 1968 edition Simon, Rennes.- 1980 edition Ouest France, Rennes; 1996, 2001 edition Brud Nevez, Brest. (''p.68–77'')
 
* Trépos, P. 1982 [1957]. ''Le pluriel breton'', édition Brest: Emgleo Breiz.
 
* Trépos, P. 1956. 'Le Pluriel breton', ''Les annales de Bretagne'' 63, 2, 181-304.
 
* [[Wmffre (1998)|Wmffre, I. 1998]]. ''Central Breton''. [= Languages of the World Materials 152] Unterschleißheim: Lincom Europa.
 
 
=== horizons comparatifs ===
 
* [[Awbery (2009)|Awbery, G. M. 2009]]. 'Pluralization in Welsh, and the Need for Phonologically Null Suffixes', ''[[Journal of Celtic Linguistics]]'' 13:1, University of Wales Press, 1-20.
 
* Corbett, Greville G., 2000. ''Number''. Cambridge: University Press.
 
* [[Nurmio (2017)|Nurmio, Silva. 2017]]. 'Collective Nouns in Welsh: A Noun Category or a Plural Allomorph ?', ''Transactions of the Philological Society'', Volume 115:1, 58–78, [http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/1467-968X.12086/full texte].
 
* [[Nurmio (2015)|Nurmio, Silva. 2015]]. ''Studies in grammatical number in Old and Middle Welsh'', Cambridge: University of Cambridge, PhD Dissertation.




[[Category:fiches|Categories]]
[[Category:fiches|Categories]]
[[Category:articles|Categories]]
[[Category:articles|Categories]]
[[Category:nombre|Categories]]

Version actuelle datée du 2 juillet 2022 à 13:23

Le système du nombre est tripartite en breton. Il comprend le singulier, le duel et le pluriel.


  • ul lagad, daoulagad, lagad
'un oeil, deux yeux, des yeux'


Morphologie

La racine d'un nom peut être plurielle (nom collectif) ou singulier (nom massique, nom comptable).

Les dérivations morphologiques du nombre peuvent utiliser des morphèmes assez variés: un préfixe duel, des suffixes singulatifs comme -enn, et différents pluriels (pluriels réguliers, pluriels irréguliers, pluriels internes, doubles pluriels...).


Sémantique

Comme dans les autres langues humaines, les traits grammaticaux ne correspondent pas toujours à l'interprétation sémantique d'un élément. Des singuliers peuvent être interprétés comme pluriels, et inversement.


décalages entre morphologie du nombre et interprétation

singulier interprété comme pluriel

Les quantifieurs comme bern 'tas' sélectionnent un objet syntaxiquement pluriel (ur bern traoù 'un tas de choses'). Lorsqu'un singulier syntaxique est sélectionné, il peut cependant être repris par une anaphore plurielle.

En (2), la traduction littérale serait ... pour les faire.


(2) E bèrn labour-zé ém tut t'ober .
Ar bern labour-se zo ezhomm tud d'ober anezhe. Équivalent standardisé
le tas travail- est besoin gens pour faire P.eux
'Ce tas de travail, il y a besoin de personnel pour le faire.'
Trégorrois (Plougrescant), Le Dû (2012:41)


Ce n'est pas le cas en français.

  • * Ce tas de pommes sont tombées depuis hier dans la sciure !
  • ?/* Ce tas de pommes, je vais les faire en compote.
  • ?/* Ce tas de pommes, j'ai besoin d'elles pour la compote.

pas de pluriel interprété comme singulier

Le Dû (2012:42) signale en trégorrois plusieurs cas de pluriels syntaxiques interprétés comme des singuliers. En fait, le pluriel y est bien interprété comme un pluriel, mais c'est le pluriel du possesseur, et non du possédé. Il pourrait s'agir dans ce dialecte d'un système d'accord sur le nom avec son possesseur.


"On entendra donc presque toujours, en parlant d'un groupe de frères et sœurs :"


(3) maró ê ó zadó.
Marv eo o zadoù. Graphie peurunvan
mort est leurs2 père.s
'Leur père est mort.' (littéralement leurs pères)
Trégorrois (Plougrescant), Le Dû (2012:42)


(4) dœŋ ɑrhɑ̃n gɑ̃ ó mɑ̃mó.
Bez o doa arc'hant gant o mammoù. Graphie peurunvan
être avaient argent avec leurs2 mère.s
'Leur mère leur a donné de l'argent.' (litt. leurs mères)
Trégorrois (Plougrescant), Le Dû (2012:42)


 Le Dû (2012:42):
 "Dans un cas, nous avons relevé un pluriel d'accord différent du pluriel habituel : 
 
 êdd ê zow t' ó hrowó.
 'Les vaches sont allées dans leur étable (litt. leurs étables, alors qu'il n'y en a qu'une).'
 
 mais krèwyer 'des étables' est le pluriel normal."


expressions contenant des possessifs

Dans certaines expressions contenant des possessifs co-référents sur le sujet, en trégorrois, un sujet pluriel déclenche un possessif pluriel sans que la sémantique fonde ce choix.


(1) n i za mɑ̃ vs. n ó zayó mɑ̃n.
en son debout est en leurs debout.s sont
'Il est debout.' vs. 'Ils sont debout.'
Trégorrois (Plougrescant), Le Dû (2012:42)


(2) kêd n ó kwazé vs. kêd n ó kwazéyó.
allez en votre3 assis allez en votre3 assise.s
'Asseyez-vous.' (à une personne vs. plusieurs)
Trégorrois (Plougrescant), Le Dû (2012:42)


(3) 1SG me2 gourvé me2 hwazé me2 za
2SG de1 hourvé, nes kourvé de2 gwazé, nes kwazé nes2 sa
3SGM n i1 gourvé n i2 gwazé n i2 za
3SGF n i2 gourvé n i2 hwazé n i2 za
1PL n õm2 gourvêyó n õm2 hwazé n õm2 za
2PL n ó3 kourvêyó n ó2 kwazé() n ó2 sa
3PL n ó2 gourvêyó n ó2 hwazé n ó2 za
Trégorrois (Plougrescant), Le Dû (2012:49); 'couché, assis, debout'


Ce phénomène dépasse les expressions d'attitude corporelle, comme illustré avec la préposition e-mesk.


(4) 3SGM n i vésk 'mêlé à lui'
3SGF n i mésk 'mêlé à elle'
1PL n õm méskó 'mêlé à nous'
2PL n ó méskó 'mêlé à vous'
3PL n ó méskó 'mêlé à eux, d'elles'
Trégorrois (Plougrescant), Le Dû (2012:69)


Parfois, le pluriel est juste optionnel, comme dans le paradigme de e-kichen 'près de' en parallèle au français à vos côtés/à votre côté (cf. aussi e plas u.b., 'à la place de qq.', Le Dû (2012:68).


(5) 1SG me hichenn 'près de moi'
2SG de gichenn, nes kichenn 'près de toi'
3SGM n'i gichenn 'près de lui'
3SGF n'i hichenn 'près d'elle'
1PL (n)'õm hichenn, (n)'õm hichennó 'près de nous'
2PL n'ó kichenn, n'ó kichennó 'près de vous'
3PL n'ó hichenn, n'ó hichennó 'près d'eux, d'elles'
Trégorrois (Plougrescant), Le Dû (2012:67)

décalages entre des marques morphologiques co-référentes

Dans les aires dialectales où on observe une conflation des marques de seconde personne (perte de la distinction entre tutoiement et vouvoiement), un pronom anciennement singulier et un autre anciennement pluriel peuvent maintenant co-référer. À Plozévet par exemple, le nombre abstrait a entièrement disparu des pronoms de seconde personne (pronoms incorporés, pronoms forts indépendants, et déterminants possessifs).


(1) /'klẽ:vɛr ˌrah ma ˌʒomɛz 'mɛ:z /
Kleñvel a reoh ma jomez er-mêz.
devenir.malade R1 ferez si restes dehors
'Tu vas te rendre malade si tu restes dehors.', ou bien
'Vous allez vous rendre malades si vous restez dehors.'
Plozévet, Goyat (2012:306)


(2) /rez 'ki:n pez oh ɡwez 'do:bɛr /
(Na) rez ken ar pez oh gouest d'ober.
(ne1) fais seulement le que êtes capable de1 faire
'Ne fais que ce dont tu es capable.', ou bien
'Ne faites que ce dont vous êtes capables.'
Plozévet, Goyat (2012:306)


(3) /'kɛrz du ˌkɥe:le/
Kerz d' ho kwele !
va à votre3 lit
'Va te coucher / Allez vous coucher !'
Plozévet, Goyat (2012:306)


(4) /fi 'brɛʃɛs ked doˌxõne/
C'hwi ne brechez ket doh honnez.
vous ne1 parles pas à celle.ci
'Tu ne lui parles pas.', ou bien
'Vous ne lui parlez pas.'
Plozévet, Goyat (2012:306)

exceptions lexicales aux pluriels dérivés

En breton standard, le singulier de bugale 'enfants' est bugel. En cornouaillais de l'Est, le singulier bugel n'existe pas, et on a bugale 'enfants' mais krouadur 'enfant' (Bouzeg 1986:28). On dit alors que le système du nombre est supplétif.


(5) pevar c'hrouadur, he c'hrouadur, ho pugale
quatre2 enfant son2 enfant votre5 enfant.s
'quatre enfants, son enfant, vos enfants'
Cornouaillais (Riec), Bouzeg (1986:28)

transnumériques: racine dénotant une entité unique ou plurielle

Quelques mots non-dérivés ont un emploi dénotant, selon le contexte, une entité unique ou plusieurs de ces entités. Ces noms sont dits transnumériques.


Terminologie

Kervella (1947) utilise les termes bretons de niver 'nombre', niver-unanenn', unander, unanderenn 'singulier', niver daou 'duel' et liester 'pluriel'.

Kervella (1947:§304) compte comme nombre les notions de strollder (qui caractérise les [[noms collectifs) opposée à hollder (qui caractérise les noms massiques). Les noms collectifs sont pluriels et les noms massiques sont singuliers, ce qui montre qu'ils ne constituent pas une catégorie indépendante du nombre.


Bibliographie

  • Anderson, S. R. 1986. 'Disjunctive Ordering in Disjunctive Morphology', Natural Language and Linguistic Theory 4 :1-31.
  • Anderson, S. 1982. 'Where's morphology?', Linguistic Inquiry, 13:571-612. Preview
  • Ar Porzh, R. 'An dibenn "ioù" el liesteriou hag en anviou divoutin', , Hor Yezh 171-172: 103.
  • Hemon, R. 1975b [1984]. A Historical Morphology and Syntax of Breton, Dublin Institute for Advanced Studies. (p.29–45)
  • Humphreys, H.L. 1995. Phonologie et morphosyntaxe du parler breton de Bothoa, Brest, Emglev Breizh.
  • Jouitteau, Mélanie & Milan Rezac. (accepté). 'Fourteen tests for Breton collectives, an inquiry on number an numerotisity', Mélanges en l'honneur de Xarles Videgain. Lapurdum. ISSN 1273-3830.
  • Jouitteau, Mélanie & Milan Rezac. (sous presse). 'Tester les noms collectifs en Breton, enquête sur le nombre et la numérosité', Jean-René Le Quéau (ed.), Mélanges en l'honneur de Francis Favereau, Skol Vreizh.
  • Kersulec, P-Y. 2011. 'Les noms en –erezh à référence collective : esquisse de classement', Nelly Blanchard, Ronan Calvez, Yves Le Berre, Daniel Le Bris, Jean Le Dû, Mannaig Thomas (dir.), La Bretagne Linguistique 15, CRBC.
  • Kervella, F. 1995 [1947. Yezhadur bras ar brezhoneg, 1947 edition Skridoù Breizh, La Baule ; 1995 edition Al Liamm.
  • Levin, Magnus. 2001. 'Agreement with Collective Nouns in English', Lund Studies in English 103. Stockholm: Almqvist & Wiksell.
  • Stump, G. T. 1989a. 'A note on Breton pluralization and the Elsewhere Condition', Natural Language and Linguistic Theory, 7:261-273.
  • Stump, G. T. 1990a. 'Breton inflection and the split morphology hypothesis', Hendrick (éd.), The Syntax of the Modern Celtic Languages, 97-119.
  • Stump, G. T. 1990b. 'La morphologie bretonne et la frontière entre la flexion et la dérivation', La Bretagne Linguistique, 6:185-237.
  • Ternes, E. 1992. 'The Breton language', MacAulay, The Celtic Languages, Donald Ed., Cambridge Engand, Cambridge University Press, 371-452.
  • Trépos, P. 2001 [1968, 1980, 1996], Grammaire bretonne, 1968 edition Simon, Rennes.- 1980 edition Ouest France, Rennes; 1996, 2001 edition Brud Nevez, Brest. (p.68–77)
  • Trépos, P. 1982 [1957]. Le pluriel breton, édition Brest: Emgleo Breiz.
  • Trépos, P. 1956. 'Le Pluriel breton', Les annales de Bretagne 63, 2, 181-304.
  • Wmffre, I. 1998. Central Breton. [= Languages of the World Materials 152] Unterschleißheim: Lincom Europa.


horizons comparatifs

  • Corbett, Greville G., 2000. Number. Cambridge: University Press.
  • Nurmio, Silva. 2017. 'Collective Nouns in Welsh: A Noun Category or a Plural Allomorph ?', Transactions of the Philological Society, Volume 115:1, 58–78, texte.
  • Nurmio, Silva. 2015. Studies in grammatical number in Old and Middle Welsh, Cambridge: University of Cambridge, PhD Dissertation.