Lanv : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Sémantique)
(Sémantique)
Ligne 34 : Ligne 34 :
 
|||||||||||colspan="10" |  ''Léonard'', [[Abeozen (1942)|Abeozen (1942]]:364)
 
|||||||||||colspan="10" |  ''Léonard'', [[Abeozen (1942)|Abeozen (1942]]:364)
 
|-
 
|-
|(1)|| Ur strollad || listri || a c'hortoz || al lanv || da dostaat || ouz an aod.
+
|(1)|| Ur strollad || listri || a c'hortoz || al '''lanv''' || da dostaat || ouz an aod.
 
|-
 
|-
| || [[art|un]] [[strollad|groupe]] || [[lestr|vaisseau]].[[-i (PL.)|x]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[gortoz|attend]] || [[art|le]] [[lanv|marée]] || [[da|pour]]<sup>[[1]]</sup> [[tost|proch]].[[-aat|er]] || [[ouzh|de]] [[art|le]] [[aod|côte]]
+
| || [[art|un]] [[strollad|groupe]] || [[lestr|vaisseau]].[[-i (PL.)|x]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[gortoz|attend]] || [[art|le]] marée || [[da|pour]]<sup>[[1]]</sup> [[tost|proch]].[[-aat|er]] || [[ouzh|de]] [[art|le]] [[aod|côte]]
 
|-
 
|-
 
|||colspan="10" | 'Un groupe de bateaux attend la marée pour s'approcher de la côte.'
 
|||colspan="10" | 'Un groupe de bateaux attend la marée pour s'approcher de la côte.'

Version du 8 mai 2021 à 13:57

Le nom lanv dénote la 'marée'.


(1) D'an eur-mañ-'n-eur e vo lano.
à le heure-ci-le-heure R sera marée
'La mer commencera à monter à telle heure.' Trégorrois, Gros (1984:73)


Morphologie

dérivation

(2) Ar gourlan a ziskenn divreoc'h eget ma pign, sañset.
le haut.flux R1 descend vite.plus que que4 monte censé
'A l'étale de haute mer, la mer descend plus vite qu'ele n'a monté, censément.'
Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:22)


Sémantique

répartition dialectale

Léonard, Abeozen (1942:364)
(1) Ur strollad listri a c'hortoz al lanv da dostaat ouz an aod.
un groupe vaisseau.x R1 attend le marée pour1 proch.er de le côte
'Un groupe de bateaux attend la marée pour s'approcher de la côte.'


Le nom féminin mare fait concurrence.


(2) Nemet fall e vije an amzer, e pije meur a vare a-wechoù war al letoun.
sauf mauvais R serait le temps R aurait plus de1 marée à.fois sur le herbe
'Sauf quand le temps était mauvais, alors tu avais plusieurs marées des fois sur la dune.'
Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:42)


  • / mare'jaɥ bi'jã /
mareioù bihan
'de petites marées', Haut-vannetais (Plouhinec), Le Bozec (2018)


'marée basse'

(3) / pəd ə ər ‘mu:r də’rjɑ:s /
pad eo ar mor dariaz...
quand est le mer à'le bas
'quand la mer est basse...' Haut-vannetais (Plouhinec), Le Bozec (2018)


'marée montante'

(4) Pa deu ar mor war-laez, a-forzh da bignat, e veze truiet an div enez.
quand1 vient le mer sur-haut à-force de1 monter R est guéé le deux île
'Quand la marée montait, à force de monter, elle créait un gué entre les deux îles.'
Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:14)


'marée haute'

(5) / pəd ə ər ‘mu:r də’rɥi / , /pəd ə i’ɥi:l ər ‘mu:r /
pad eo ar mor darwez... Pad eo uhel ar mor...
quand est le mer haut quand est haut le mer
'quand la mer est haute...' Haut-vannetais (Plouhinec), Le Bozec (2018)


'marée à l'étale'

(6) Chom a ra un tachadig en darze a-raok ma pign adarre en-dro.
rester R fait un moment.DIM dans.le étale avant que4 monte encore de.retour
'Elle reste un moment à l'étale avant de remonter encore.'
Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:22)


'marée de mortes-eaux', 'grande marée'

(7) pa veze marvor.
quand1 était mort1.mer
'lors des marées de mortes-eaux' Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:23)


(8) Miz mae ha miz Even, ral ma vez reverdioù bras kement. Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:23)
mois mai et mois juin rare si est marées grand autant
'En mai et juin, il n'y a pas souvent de grandes marées.'


(9) / pəd ə mɑ:re 'brɑ:s /
pad eo mare braz.
quand1 est marée grand
'quand il y a [une] grande marée.' Haut-vannetais (Plouhinec), Le Bozec (2018)