Lanv : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Sémantique)
Ligne 41 : Ligne 41 :
 
|-  
 
|-  
 
| ||||||||colspan="4" |''Léon (Plougerneau)'', [[Elégoët (1982)|Elégoët (1982]]:42)
 
| ||||||||colspan="4" |''Léon (Plougerneau)'', [[Elégoët (1982)|Elégoët (1982]]:42)
 +
|}
 +
 +
 +
=== 'marée à l'étale' ===
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
| (4) || Chom a ra || un tachadig|| '''en darze''' || a-raok ma pign|| adarre en-dro.
 +
|-
 +
|||[[chom|rester]] [[R]] [[ober|fait]] || [[art|un]] [[tachad|moment]].[[DIM]] || [[P.e|dans]].[[art|le]] étale || [[a-raok|avant]] [[ma|que]]<sup>[[4]]</sup> [[pignat|monte]] ||[[adarre|encore]] [[en-dro|de.retour]]
 +
|-
 +
| ||colspan="4" |'Elle reste un moment à l'étale avant de remonter encore.'
 +
|-
 +
|||||||||colspan="4" |''Léon (Plougerneau)'', [[Elégoët (1982)|Elégoët (1982]]:22)
 
|}
 
|}
  

Version du 28 mai 2020 à 10:40

Le nom lanv dénote la 'marée'.


(1) D'an eur-mañ-'n-eur e vo lano.
à le heure-ci-le-heure R sera marée
'La mer commencera à monter à telle heure.' Trégorrois, Gros (1984:73)


Morphologie

dérivation

(2) Ar gourlan a ziskenn divreoc'h eget ma pign, sañset.
le haut.flux R1 descend vite.plus que que4 monte censé
'A l'étale de haute mer, la mer descend plus vite qu'ele n'a monté, censément.'
Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:22)


Sémantique

répartition dialectale

Le nom féminin mare fait concurrence.


(3) Nemet fall e vije an amzer, e pije meur a vare a-wechoù war al letoun.
sauf mauvais R serait le temps R aurait plus de1 marée à.fois sur le herbe
'Sauf quand le temps était mauvais, alors tu avais plusieurs marées des fois sur la dune.'
Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:42)


'marée à l'étale'

(4) Chom a ra un tachadig en darze a-raok ma pign adarre en-dro.
rester R fait un moment.DIM dans.le étale avant que4 monte encore de.retour
'Elle reste un moment à l'étale avant de remonter encore.'
Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:22)