Lacune : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
m
 
(Une révision intermédiaire par un autre utilisateur non affichée)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
Le terme de '''lacune''' est plus intuitif que technique.  
 
Le terme de '''lacune''' est plus intuitif que technique.  
  
Il s'agit d'un espace vide dans la phrase où une position est interprétée, sans que cet élément syntaxique apparaisse dans cette position.
+
Il s'agit d'un espace vide dans la phrase où une position est interprétée, sans que cet élément syntaxique n'apparaisse dans cette position.
 
L'élément syntaxique en question peut apparaître ailleurs dans la phrase ou ne pas apparaître du tout.
 
L'élément syntaxique en question peut apparaître ailleurs dans la phrase ou ne pas apparaître du tout.
  
Ligne 8 : Ligne 8 :
  
  
On peut effectuer différents tests pour deviner l'identité syntaxique de cette lacune. Il peut s'agir d'une [[ellipse]], d'une [[trace]] de [[mouvement A]], d'une [[trace]] de [[mouvement A-bar]], d'un [[pronom vide]], etc.
+
On peut effectuer différents tests pour deviner l'identité syntaxique de cette lacune. Il peut s'agir d'une [[ellipse]], d'une [[trace]] de [[mouvement A]], d'une [[trace]] de [[mouvement A-barre]], d'un [[pronom vide]], etc.
 
   
 
   
 
On peut par exemple observer les relations que la lacune entretient avec son [[antécédent]].
 
On peut par exemple observer les relations que la lacune entretient avec son [[antécédent]].

Version actuelle datée du 3 décembre 2013 à 13:09

Le terme de lacune est plus intuitif que technique.

Il s'agit d'un espace vide dans la phrase où une position est interprétée, sans que cet élément syntaxique n'apparaisse dans cette position. L'élément syntaxique en question peut apparaître ailleurs dans la phrase ou ne pas apparaître du tout.


Il est tout à fait possible d'étudier syntaxiquement un élément que l'on n'entend pas, étant donné que nous avons à notre disposition la structure de la phrase et son interprétation.


On peut effectuer différents tests pour deviner l'identité syntaxique de cette lacune. Il peut s'agir d'une ellipse, d'une trace de mouvement A, d'une trace de mouvement A-barre, d'un pronom vide, etc.

On peut par exemple observer les relations que la lacune entretient avec son antécédent. Le pronom relatif inanimé pezh lie en (1) une lacune du sujet dans l'enchâssée.


(1) Morse n'e-noa bet disklêriet an den-ze ar pezh a oa erruet _[ø]_ ganin.
jamais ne R-avait été dit le homme- le N R était arrivé à.moi
'Jamais cet homme n'a raconté ce qui m'était arrivé.'
Uhelgoat, Skragn (2002:21)