Labour

De Arbres
Révision datée du 16 septembre 2021 à 15:09 par Mjouitteau (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Le nom labour dénote le 'travail'.


(1) [gɐl ˈlɐːbɐ nøs ˈkaɛt, ne ke be guɛs de zɔ᷉ n de bʁeiz]
Gant al labour (e) neus kavet, n’eo ket bet gouest da zoñt da Breizh.
avec le travail (R) a trouver ne1' est pas été capable de1 venir à Bretagne
'A cause du job qu'elle a trouvé, elle n'a pas pu venir en Bretagne.'
Cornouaille (Briec), Noyer (2019:246)


Morphologie

Le nom labour n'est pas un nom déverbal du verbe labourat. Au contraire, c'est le nom sur lequel est suffixé le verbe léger -at.


dérivation

Le verbe transitif 'travailler' s'obtient avec la suffixation du verbe léger -at, ce qui obtient labourat.

Le verbe labourat suffixé par -eg des noms de lieux obtient labouradeg 'lieu du travail, usine'. Une analyse alternative serait avec un suffixe -ad sur le nom labour, mais Irslinger (2014:97) note justement que les seules finales en -adeg qui dénotent des noms de lieux viennent de verbes qui ont leur infinitif en -at ou en -aat.


(2) Sellout a ran dre ar prenestr a sko war-eeun el labouradeg.
regarder R1 fais par le fenêtre R1 frappe directement dans.le usine
'Je regarde par la fenêtre qui donne directement sur l'usine.'
Morlaix, Herri (1982:51)


mots composés

L'activité 'agriculture' est obtenue avec le composé transparent labour-douar, littéralement 'travail de la terre'.


Syntaxe

structure argumentale

L'argument du nom déverbal labour peut être inanimé (à comparer avec le français #un outil sans travail, mais le bois travaille par temps humide).


(3) ... ar mergl a zebr eur benveg houarn dilabour.
le rouille R1 mange le outil fer dé-.travail
'...la rouille mange un outil de fer inutilisé.'
Cornouaillais / Léon, Croq (1908:27)