Labour : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 1 : Ligne 1 :
Le nom ''labour'' dénote le 'travail'.
+
Le [[nom]] ''labour'' dénote le 'travail'.
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (1) ||<font color=green> [gɐl ||<font color=green> ˈ'''lɐːbɐ''' ||<font color=green>nøs ˈkaɛt,||<font color=green> ne ke be guɛs ||<font color=green>de zɔ᷉ n de bʁeiz]  ||||| ''Cornouaille (Briec)'', [[Noyer (2019)|Noyer (2019]]:246)  
+
|(1)||<font color=green> [gɐl ||<font color=green> ˈ'''lɐːbɐ''' ||<font color=green>nøs ˈkaɛt,||<font color=green> ne ke be guɛs ||<font color=green>de zɔ᷉ n de bʁeiz]  ||||| ''Cornouaille (Briec)'', [[Noyer (2019)|Noyer (2019]]:246)  
 
|-  
 
|-  
| ||Gant al ||'''labour''' ||(e) neus kavet,|| n’eo ket bet gouest ||da zoñt da Breizh.
+
||| Gant al ||'''labour''' ||(e) neus kavet,|| n’eo ket bet gouest ||da zoñt da Breizh.
 
|-  
 
|-  
| ||[[gant|avec]] [[art|le]]|| travail || ([[R]]) [[kaout|a]] [[kavout|trouver]] || [[ne]]<sup>[[1]]</sup>' [[COP|est]] [[ket|pas]] [[bet|été]] [[gouest|capable]] || [[da|de]]<sup>[[1]]</sup> [[dont|venir]] [[da|à]] [[Breizh|Bretagne]]
+
|||[[gant|avec]] [[art|le]]|| travail || ([[R]]) [[kaout|a]] [[kavout|trouver]] || [[ne]]<sup>[[1]]</sup>' [[COP|est]] [[ket|pas]] [[bet|été]] [[gouest|capable]] || [[da|de]]<sup>[[1]]</sup> [[dont|venir]] [[da|à]] [[Breizh|Bretagne]]
 
|-
 
|-
 
||| colspan="10" | 'A cause du job qu'elle a trouvé, elle n'a pas pu venir en Bretagne.'  
 
||| colspan="10" | 'A cause du job qu'elle a trouvé, elle n'a pas pu venir en Bretagne.'  
Ligne 22 : Ligne 22 :
 
Le verbe [[transitif]] 'travailler' s'obtient avec la suffixation du [[verbe léger]] ''[[-at (V.)|-at]]'', ce qui obtient ''[[labourat]]''.
 
Le verbe [[transitif]] 'travailler' s'obtient avec la suffixation du [[verbe léger]] ''[[-at (V.)|-at]]'', ce qui obtient ''[[labourat]]''.
  
Le verbe ''[[labourat]]'' suffixé par ''[[-eg, -og (N.)|-eg]]'' des [[noms de lieux]] obtient ''labouradeg'' 'lieu du travail, usine'. Une analyse alternative serait avec un suffixe ''[[-ad]]'' sur le nom ''labour'', mais [[Irslinger (2014)|Irslinger (2014]]:97) note justement que les seules [[finales]] en ''[[-adeg]]'' qui dénotent des noms de lieux viennent de verbes qui ont leur infinitif en ''[[-at]]'' ou en ''[[-aat]]''.
+
Le verbe ''[[labourat]]'' suffixé par ''[[-eg, -og (N.)|-eg]]'' des [[noms de lieux]] obtient ''labouradeg'' 'lieu du travail, usine'. Une analyse alternative serait avec un suffixe ''[[-ad]]'' sur le nom ''labour'', mais [[Irslinger (2014)|Irslinger (2014]]:97) note justement que les seules [[finales]] en ''[[-adeg]]'' qui dénotent des [[noms de lieux]] viennent de verbes qui ont leur [[infinitif]] en ''[[-at]]'' ou en ''[[-aat]]''.
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(1)|| Sellout || a ran || dre ar prenestr || a sko ||war-eeun || el ||'''labouradeg'''. ||||||''Morlaix'', [[Herri (1982)|Herri (1982]]:51)
+
|(2)|| Sellout || a ran || dre ar prenestr || a sko ||war-eeun || el ||'''labouradeg'''. ||||||''Morlaix'', [[Herri (1982)|Herri (1982]]:51)
 
|-
 
|-
 
| || [[sellout|regarder]]|| [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[ober|fais]] ||[[dre|par]] [[art|le]] [[prenestr|fenêtre]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[skeiñ|frappe]] ||[[war-eeun|directement]] || [[P.e|dans]].[[art|le]]|| usine
 
| || [[sellout|regarder]]|| [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[ober|fais]] ||[[dre|par]] [[art|le]] [[prenestr|fenêtre]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[skeiñ|frappe]] ||[[war-eeun|directement]] || [[P.e|dans]].[[art|le]]|| usine
Ligne 37 : Ligne 37 :
  
 
L'activité 'agriculture' est obtenue avec le composé transparent ''labour-[[douar]]'', littéralement 'travail de la terre'.
 
L'activité 'agriculture' est obtenue avec le composé transparent ''labour-[[douar]]'', littéralement 'travail de la terre'.
 +
 +
 +
== Syntaxee ==
 +
 +
=== structure argumentale ===
 +
 +
L'argument du [[nom déverbal]] ''labour'' peut être inanimé (à comparer avec le français #''un outil sans travail'', mais ''le bois travaille par temps humide'').
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
||||||||| colspan="10" | ''Cornouaillais / Léon'', [[Croq (1908)|Croq (1908]]:27)
 +
|-
 +
|(3) ... || ar mergl ||a zebr ||eur || benveg || houarn || '''dilabour'''.
 +
|-
 +
||| [[art|le]] [[mergl|rouille]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[debriñ|mange]] ||[[art|le]] || [[benveg|outil]] || [[houarn|fer]] || [[di-|dé-]].travail
 +
|-
 +
||| colspan="10" | '...la rouille mange un outil de fer inutilisé.'
 +
|}
  
  
 
[[Category:articles|Categories]]
 
[[Category:articles|Categories]]
 
[[Category:noms|Categories]]
 
[[Category:noms|Categories]]

Version du 24 juillet 2021 à 12:35

Le nom labour dénote le 'travail'.


(1) [gɐl ˈlɐːbɐ nøs ˈkaɛt, ne ke be guɛs de zɔ᷉ n de bʁeiz] Cornouaille (Briec), Noyer (2019:246)
Gant al labour (e) neus kavet, n’eo ket bet gouest da zoñt da Breizh.
avec le travail (R) a trouver ne1' est pas été capable de1 venir à Bretagne
'A cause du job qu'elle a trouvé, elle n'a pas pu venir en Bretagne.'


Morphologie

Le nom labour n'est pas un nom déverbal du verbe labourat. Au contraire, c'est le nom sur lequel est suffixé le verbe léger -at.


dérivation

Le verbe transitif 'travailler' s'obtient avec la suffixation du verbe léger -at, ce qui obtient labourat.

Le verbe labourat suffixé par -eg des noms de lieux obtient labouradeg 'lieu du travail, usine'. Une analyse alternative serait avec un suffixe -ad sur le nom labour, mais Irslinger (2014:97) note justement que les seules finales en -adeg qui dénotent des noms de lieux viennent de verbes qui ont leur infinitif en -at ou en -aat.


(2) Sellout a ran dre ar prenestr a sko war-eeun el labouradeg. Morlaix, Herri (1982:51)
regarder R1 fais par le fenêtre R1 frappe directement dans.le usine
'Je regarde par la fenêtre qui donne directement sur l'usine.'


mots composés

L'activité 'agriculture' est obtenue avec le composé transparent labour-douar, littéralement 'travail de la terre'.


Syntaxee

structure argumentale

L'argument du nom déverbal labour peut être inanimé (à comparer avec le français #un outil sans travail, mais le bois travaille par temps humide).


Cornouaillais / Léon, Croq (1908:27)
(3) ... ar mergl a zebr eur benveg houarn dilabour.
le rouille R1 mange le outil fer dé-.travail
'...la rouille mange un outil de fer inutilisé.'