Différences entre les versions de « La performativité »

De Arbres
m (Remplacement de texte — « é! » par « é ! »)
m (Remplacement de texte — « colspan="10" » par « colspan="15" »)
Ligne 7 : Ligne 7 :
||| [[forzh|force]] || [[POSS|mon]]<sup>[[2]]</sup> || [[buhez|vie]] || || [[kenavo|au.revoir]] || [[P.e|en]].[[art|le]] || [[bed|monde]] || [[all|autre]]
||| [[forzh|force]] || [[POSS|mon]]<sup>[[2]]</sup> || [[buhez|vie]] || || [[kenavo|au.revoir]] || [[P.e|en]].[[art|le]] || [[bed|monde]] || [[all|autre]]
|-
|-
|||colspan="10" | 'Au secours ! Adieu à jamais !'
|||colspan="15" | 'Au secours ! Adieu à jamais !'
|-
|-
|||||||colspan="10" | ''Standard'', [[Bannoù-Heol (2000)|Bannoù-Heol (2000]]:33)
|||||||colspan="15" | ''Standard'', [[Bannoù-Heol (2000)|Bannoù-Heol (2000]]:33)
|}
|}


Ligne 39 : Ligne 39 :
||| [[harzañ|arrêtez]] || [[art|le]] [[laer|vol]].[[-on|eur]]
||| [[harzañ|arrêtez]] || [[art|le]] [[laer|vol]].[[-on|eur]]
|-  
|-  
|||colspan="10" | 'Au voleur !'
|||colspan="15" | 'Au voleur !'
|-
|-
|||||||colspan="10" | ''Standard'', [[Bzh5 (2007)|Bzh5 (2007]]:24).
|||||||colspan="15" | ''Standard'', [[Bzh5 (2007)|Bzh5 (2007]]:24).
|}
|}


Ligne 66 : Ligne 66 :
||| [[cardinaux|mille]]<sup>[[1]]</sup> || bénédict.[[-ozh|ion]] || [[da|à]].[[pronom incorporé|vous]]
||| [[cardinaux|mille]]<sup>[[1]]</sup> || bénédict.[[-ozh|ion]] || [[da|à]].[[pronom incorporé|vous]]
|-
|-
|||colspan="10" | 'Merci mille fois !'  
|||colspan="15" | 'Merci mille fois !'  
|-
|-
|||||||colspan="10" | ''Standard'', [[Keit Vimp Bev (1984)|Keit Vimp Bev (1984]]:38)
|||||||colspan="15" | ''Standard'', [[Keit Vimp Bev (1984)|Keit Vimp Bev (1984]]:38)
|}
|}



Version du 24 juin 2022 à 07:50

La performativité est la propriété sémantico-pragmatique d'un élément linguistique qui réalise ce qu'il énonce. Les expressions performatives réalisent des actes qui sont fondamentalement des actes de langage : saluer, ordonner, pardonner, jurer, remercier, déclarer uni par les liens du mariage, déclarer ouverts les jeux olympiques, appeler au secours, insulter, s'excuser, souhaiter la bonne année, demander grâce, etc.


(1) Forzh ma buhez ! ... Kenavo er bed all !...
force mon2 vie au.revoir en.le monde autre
'Au secours ! Adieu à jamais !'
Standard, Bannoù-Heol (2000:33)


Un énoncé performatif ne peut pas être faux, puisqu'il satisfait lui-même à ses propres conditions de vérité (Je te remercie ! # C'est faux !).


Inventaire

prononciations administratives

Certains actes de loi sont réalisés par leur prononciation, comme la prononciation d'un jugement, ou la prononciation d'un mariage ou d'un divorce. Il y a une restriction du locuteur de ces énoncés performatifs. Ces actes de langages ne peuvent être réalisés que par des personnes à qui une autorité, religieuse ou étatique, a déféré le droit de prononcer ces actes. Ces actes performatifs de langage sont exceptionnels au XXI° dans la langue bretonne puisque les actes étatiques ne sont reconnus comme performatifs que si prononcés en français.


réductions elliptiques d'ordres et de vœux

Certaines interjections sont simplement des ordres ou des vœux qui ont été réduits de manière elliptique. Dans le cas des insultes, c'est la copule qui a été élidée.

 War-sav ! 'Debout !', War varc'h ! 'A cheval !'
 Arabat !, Arsav ! 'Pause !'
 Dal ! 'Tiens', Dalit ! 'Tenez !'
 Grit peoc'h!, Peoc'h ! 'Chut ! Silence ! Pas un mot !'


(2) Harz al laeron !
arrêtez le vol.eur
'Au voleur !'
Standard, Bzh5 (2007:24).


Pour la réalisation performative d'un ordre, le locuteur et l'interlocuteur doivent être ensemble d'accord que le donneur d'ordre est en capacité sociale de donner un ordre. Un locuteur qui essaie de donner un ordre à quelqu'un qui ne reconnait pas son autorité à en donner ne réalise pas un acte performatif.

interjections performatives, vœux, ordres, insultes

Les interjections forment une proposition et une phrase indépendante. Elles peuvent être très réduites.


 Salokras!, Digarez 'Pardon' 
 Trugarez!, Mersi !, Bennozh deoc'h ! 'Merci !'
 Chaous ! 'Zut'
 Chik !, Grik ! 'Chut !, Motus !'
 Yec'hed! 'Santé !'
 Demat! 'Bonjour !', Kenavo! 'Au revoir !'
 Truez ! 'Grâce !, Pitié !'


(3) Mil bennozh deoc'h !
mille1 bénédict.ion à.vous
'Merci mille fois !'
Standard, Keit Vimp Bev (1984:38)

Morphologie

grammaticalisation

Certains énoncés performatifs peuvent grammaticaliser en intensifieurs.

C'est le cas des interjections maquillées de noms tabous :

  • ar fidamdie a blantenn-mañ
'cette p* de plante'
Standard, Monfort (2006:11)
  • piķolo malestouéó pésked
'de gigantesques poissons'
Trégorrois (Plougrescant), Le Dû (2012:45).