Léonard : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Page créée avec « - fiche incomplète - en préparation. == Aire géographique == Sébillot (1878:239): "Le dialecte de Léon est limité au nord et à l'ouest ... »)
 
(Aire géographique)
 
(4 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 8 : Ligne 8 :
 
   "Le dialecte de Léon est limité au nord et à l'ouest par la mer ; au sud-ouest, par une ligne qui part de la rade de Brest, passe entre Plougastel et Daoulas, et entre Landernau et la Martyre; au sud, la limite correspond à peu près à la ligne du chemin de fer de Paris à Brest ; à l'est, la limite est la rivière de Morlaix et une ligne allant de Morlaix au Cloître. La rivière de l'Aber-Benoît sépare le Bas-Léon du Haut-Léon. La plus grande partie de l'arrondissement de Brest, sauf la ville elle-même, qui est un îlot français, et une grande partie de l'arrondissement de Morlaix, parlent ce dialecte."
 
   "Le dialecte de Léon est limité au nord et à l'ouest par la mer ; au sud-ouest, par une ligne qui part de la rade de Brest, passe entre Plougastel et Daoulas, et entre Landernau et la Martyre; au sud, la limite correspond à peu près à la ligne du chemin de fer de Paris à Brest ; à l'est, la limite est la rivière de Morlaix et une ligne allant de Morlaix au Cloître. La rivière de l'Aber-Benoît sépare le Bas-Léon du Haut-Léon. La plus grande partie de l'arrondissement de Brest, sauf la ville elle-même, qui est un îlot français, et une grande partie de l'arrondissement de Morlaix, parlent ce dialecte."
  
 +
  [[Troude (1886)|Troude (1886]]:29):
 +
  "De l'anse de Lauberlac'h par Brest, Lannilis, Plouescat, jusqu'à Morlaix, en suivant la côte. De Morlaix, en venant au Sud, jusqu'à Le Cloître; de là à l'Ouest jusqu'à Daoulas qui est laissé en dehors de cette ligne. — Les lieux principaux sont : Brest, Landerneau, Plougastel, Le Conquet, Saint-Renan, Lannilis, Lesneven, Plouescat et Saint-Pol-de-Léon. La rivière de l'Abert-Benoit sépare le Bas-Léon du Haut-Léon. [...] Le pont de Landerneau paraît être la limite entre le Léon et Cornouaille."
  
 
== Bibliographie ==
 
== Bibliographie ==
 +
 +
* [[:Catégorie:léonard|liste des références sur ou en léonard]] référencées sur ce site.
 +
  
 
[[Category:fiches|Categories]]
 
[[Category:fiches|Categories]]
 
[[Category:léonard|*01|Categories]]
 
[[Category:léonard|*01|Categories]]

Version actuelle datée du 18 octobre 2021 à 12:03

- fiche incomplète - en préparation.


Aire géographique

 Sébillot (1878:239):
 "Le dialecte de Léon est limité au nord et à l'ouest par la mer ; au sud-ouest, par une ligne qui part de la rade de Brest, passe entre Plougastel et Daoulas, et entre Landernau et la Martyre; au sud, la limite correspond à peu près à la ligne du chemin de fer de Paris à Brest ; à l'est, la limite est la rivière de Morlaix et une ligne allant de Morlaix au Cloître. La rivière de l'Aber-Benoît sépare le Bas-Léon du Haut-Léon. La plus grande partie de l'arrondissement de Brest, sauf la ville elle-même, qui est un îlot français, et une grande partie de l'arrondissement de Morlaix, parlent ce dialecte."
 Troude (1886:29):
 "De l'anse de Lauberlac'h par Brest, Lannilis, Plouescat, jusqu'à Morlaix, en suivant la côte. De Morlaix, en venant au Sud, jusqu'à Le Cloître; de là à l'Ouest jusqu'à Daoulas qui est laissé en dehors de cette ligne. — Les lieux principaux sont : Brest, Landerneau, Plougastel, Le Conquet, Saint-Renan, Lannilis, Lesneven, Plouescat et Saint-Pol-de-Léon. La rivière de l'Abert-Benoit sépare le Bas-Léon du Haut-Léon. [...] Le pont de Landerneau paraît être la limite entre le Léon et Cornouaille."

Bibliographie