Krenn-

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher

Selon Kervella (1947:§878), l’adjectif krenn a grammaticalisé en un préfixe.


Kervella (1947:§878) donne : krennbaotr, krennnamzer, krennvrezhoneg, krennbennek, krennwisket, krennlavar.

Helias (1986:15) donne aussi paotr 'garçon' > krennbaotr 'adolescent'

Deshayes (2003:'plac'h') donne plac'h 'fille' > krennblac'h 'jeune fille'.


Morphologie

mutation

Selon Helias (1986:15), le morphème krenn- provoque une lénition sur le nom qu’il préfixe.

A Plogonnec en Cornouaille, Kergoat considère que l'accentuation désigne krenn- comme un préfixe, et que ce préfixe mute lui-même selon le genre de sa racine. Il donne ur c’hrennbaotr, ur grennblac’h, ur c’hrennleue, ur grennyar, comme avec le préfixe kozh- ar c’hozhti, et les noms de lieux ar Gozhkêr, ar C’hozh Park Laez, ar C’hozh Park Traon, ar Gozh Foenneg Voan.