Différences entre les versions de « Kousk »

De Arbres
Ligne 15 : Ligne 15 :


{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (1) ||Hani ||nen des gellet ||kavout er '''housket''.  
| (1) ||Hani ||nen des gellet ||kavout er '''housket'''.  
|-
|-
| ||  || [[ne]].3SGM [[kaout|a]] [[gallout|pu]] || [[kavout|trouver]] [[art|le]] <sup>[[5]]</sup>sommeil
| ||  || [[ne]].3SGM [[kaout|a]] [[gallout|pu]] || [[kavout|trouver]] [[art|le]] <sup>[[5]]</sup>sommeil
Ligne 33 : Ligne 33 :
|||colspan="4" | 'Je parviens à m'endormir à peu près car je n'en peux plus...'|||| ||''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:306)
|||colspan="4" | 'Je parviens à m'endormir à peu près car je n'en peux plus...'|||| ||''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:306)
|}
|}


== Syntaxe ==
== Syntaxe ==

Version du 27 avril 2020 à 14:55

Le verbe kousk, kousket 'dormir' est un verbe intransitif inergatif.


Morphologie

suffixe verbal de l'infinitif

Le suffixe verbal de l'infinitif est parfois -et, parfois phonologiquement nul.


dérivation

Le nom masculin kousked, avec le suffixe -ed formant des noms abstraits, dénote le 'sommeil'.


(1) Hani nen des gellet kavout er housket.
ne.3SGM a pu trouver le 5sommeil
'Personne n'a pu dormir.' Vannetais, Jaffré (1986:46) cité par Schapansky (1996:180)


Le préfixe mor-1 obtient 'somnoler'.


(2) Donet a ran da benn a vorgousket, rak ne harzan ket mui…
venir R fais à1 bout à1 pfx1.dormir car ne1 supporte pas plus
'Je parviens à m'endormir à peu près car je n'en peux plus...' Vannetais, Herrieu (1994:306)

Syntaxe

sélection de l'auxiliaire

Le verbe kousk se trouve avec l'auxiliaire kaout 'avoir' et bezañ 'être'.

(1) War zigarez ma oa kousket e ranke lezel anezañ eno hep na tamm na takenn?
sur1 excuse que4 était endormi R4 devait laisser P..lui sans ni morceau ni goutte
'Sous prétexte qu'il dormait, fallait-il qu'il le laissât là sans boire ni manger?'
Trégorrois, Gros (1989:'digarez')