Différences entre les versions de « Kouezhañ, kouezhel »

De Arbres
m (Remplacement de texte — «  tout  » par «  tout  »)
 
(39 versions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 3 : Ligne 3 :


{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
|||||||colspan="10" |''Léon (Bodilis)'', [[Ar Floc'h (1985)| Ar Floc'h (1985]]:22)
|(1)|| Ar vugale || n'int || ket || '''kouezhet'''.
|-
||| [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[bugel|enfant]].[[pluriel interne|s]] || [[ne]] [[COP|sont]] || [[ket|pas]] || tomb.[[-et (Adj.)|é]]
|-
|-
|(1)|| Dre-se || ne '''gouezhe''' ket|| nemeur || a wenneien||  en || ti...
||| colspan="15" | 'Les enfants ne sont pas tombés.'  
|-
|-
||| [[dre|par]]-[[ze|ça]] || [[ne]]<sup>[[1]]</sup> tombait [[ket|pas]] || [[nemeur|guère]] || [[a|de]]<sup>[[1]]</sup> sous || [[P.e|en]].[[art|le]] || [[ti|maison]]
||||||||| colspan="15" | ''Plougerneau'', [[M-L.B (10/2018)]]
|-
|||colspan="10" |'A cause de ça il n’y avait pas beaucoup d’argent dans le ménage...'
|}
|}


Ligne 23 : Ligne 23 :


   [[Trépos (1963)|Trépos (1963]]:506):
   [[Trépos (1963)|Trépos (1963]]:506):
   "L'infinitif ''kwi'' 'tomber' noté à Plouhinec et Ploaré (carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-400.jpg 400] de l'[[ALBB]]), est considéré par [[Falc'hun (1963)]] comme une contraction d'un infinitif en ''-i'', ''kwezi'' ([[Falc'hun (1963)|Falc'hun 1963]]:232, 233, fig. 30). [Or, ] Nous savons que le radical est ''kwez'' ; l'étude des formes dialectales montre que dans le sud le groupe ''ez'' peut devenir ''i'' long : ainsi ''[[diri]]'' 'escalier', forme de ''[[derez]]'', ''degrez'', ''goui'', forme de ''gouez'', ''gouvez'', du verbe 'savoir'... ; et v. les formes de ''alc'hwez'', ''bez'', ''huez'', ''bugalez'', ''dez'', ''digarez'', ''gwez'', groupées sur une même carte, d'après les cartes de l'[[ALBB]], dans [[Trépos (1956)|PL Br]]., fig. 8 (v. aussi p. 54, 58, n. 4). ''Kwi'' est un substantif verbal sans désinence, comme il s'en trouve beaucoup dans la même région (''gwel'' 'voir', ''sell'' 'regarder', ''kleo'' 'entendre', ''lar, lavar'' 'dire'...), et est une forme locale de ''kwez''."
   "L'infinitif ''kwi'' 'tomber' noté à Plouhinec et Ploaré (carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-400.jpg 400] de l'[[ALBB]]), est considéré par [[Falc'hun (1963)]] comme une contraction d'un infinitif en ''-i'', ''kwezi'' ([[Falc'hun (1963)|Falc'hun 1963]]:232, 233, fig. 30). [Or, ] Nous savons que le radical est ''kwez'' ; l'étude des formes dialectales montre que dans le sud le groupe ''ez'' peut devenir ''i'' long : ainsi ''[[diri]]'' 'escalier', forme de ''[[derez]]'', ''degrez'', ''goui'', forme de ''[[gouez]]'', ''gouvez'', du verbe 'savoir'... ; et v. les formes de ''[[alc'hwez]]'', ''bez'', ''huez'', ''bugalez'', ''dez'', ''[[digarez]]'', ''[[gwez]]'', groupées sur une même carte, d'après les cartes de l'[[ALBB]], dans [[Trépos (1956)|PL Br]]., fig. 8 (v. aussi p. 54, 58, n. 4). ''Kwi'' est un substantif verbal sans désinence, comme il s'en trouve beaucoup dans la même région (''gwel'' 'voir', ''sell'' 'regarder', ''kleo'' 'entendre', ''lar, lavar'' 'dire'...), et est une forme locale de ''kwez''."




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
|(2)|| Ma redoñ || re veuan || e || '''gouiyin'''.
|(2)|| Ma || redoñ || re || veuan || e || '''gouiyin'''.
|-  
|-  
|||[[ma|si]] [[redek|cours]] || [[re|trop]]<sup>[[1]]</sup> [[buan|vite]] || R<sup>[[1]]</sup> || tomberai
||| [[ma(r)|si]] || [[redek|cours]] || [[re|trop]]<sup>[[1]]</sup> || [[buan|vite]] || R<sup>[[1]]</sup> || tomberai
|-
|-
||| colspan="10" | 'Si je cours trop vite, je tomberai.'  
||| colspan="15" | 'Si je cours trop vite, je tomberai.'  
|-
|-
||||||| colspan="10" |''Sein'', [[Fagon & Riou (2015)|Fagon & Riou (2015]]:'beuan')
||||||||||||| colspan="15" | ''Sein'', [[Fagon & Riou (2015)|Fagon & Riou (2015]]:'beuan')
|}
|}


Ligne 41 : Ligne 41 :


{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
|(3)|| Just ||'oa bet din || kouezh'''o'''.  
|(3)|| Just || 'oa || bet || din || kouezh'''o'''.  
|-
|-
| || [[just|juste]] || [[COP|était]] [[bet|été]] [[da|à]].[[pronom incorporé|moi]]|| tomber
||| [[just|juste]] || [[COP|était]] || [[bet|été]] || [[da|à]].[[pronom incorporé|moi]] || tomber
|-
|-
|||colspan="10" | 'J'ai failli tomber'.'
|||colspan="15" | 'J'ai failli tomber.'
|-
|-
||||||| colspan="10" |''Cornouaillais (Riec)'', [[Bouzeg (1986)|Bouzeg (1986]]:25)
||||||| colspan="15" | ''Cornouaillais (Riec)'', [[Bouzeg (1986)|Bouzeg (1986]]:25)
|}
|}




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
|(4)||Me || zo ||mank't || '''kouél'''.
|(4)|| Me || zo || mank't || '''kouél'''.
|-
|-
||| Me || zo||manket da || '''gouezhañ'''.|||||| ''Équivalent standardisé''
||| Me || zo || manket da || '''gouezhañ'''. |||||| ''Équivalent standardisé''
|-
|-
|||[[pfi|moi]] || [[zo|est]] ||[[mankout|manqué]] ([[da|de]]<sup>[[1]]</sup>) || tomber
||| [[pfi|moi]] || [[zo|est]] || [[mankout|manqué]] ([[da|de]]<sup>[[1]]</sup>) || tomber
|-
|-
|||colspan="10" | 'J'ai failli tomber.'
|||colspan="15" | 'J'ai failli tomber.'
|-
|-
||||||| colspan="10" | ''Cornouaillais (Moëlan)'', [[Bouzec & al. (2017)|Bouzec & al. (2017]]:421)
||||||| colspan="15" | ''Cornouaillais (Moëlan)'', [[Bouzec & al. (2017)|Bouzec & al. (2017]]:421)
|}
|}


Ligne 67 : Ligne 67 :
|(5)|| Imeingn || tout || i || '''koéh''' !
|(5)|| Imeingn || tout || i || '''koéh''' !
|-
|-
||| [[emañ|sont]] || [[tout]] || [[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> || tomber
||| [[emañ|sont]] || [[tout|tout]] || [[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> || tomber
|-
|||colspan="15" | 'Ils sont tous en train de tomber !' (les brugnons)
|-
|||||colspan="15" | ''Vannetais (Riantec)'', RJ.,
|-
|||||colspan="15" | collecté par B. Allaire, [http://dico.parlant.breton.free.fr/Riantec/b-allaire-riantec-rj-0001-a-0068.html dico parlants 2018] 
|}
 
 
{| class="prettytable"
|(6)||<font color=green> /məmbez ||<font color=green> ãn ||<font color=green> ra-'''kweɲ''' / </font color=green>
|-
|-
|||colspan="10" | 'Ils sont tous en train de tomber!' (les brugnons)
||| [[pfi|moi]].[[kaout|a]] || [[aon|peur]] || [[rak|de]]-tomber
|-
|-
|||||colspan="10" | ''Vannetais (Riantec)'', RJ.,
|||colspan="15" | 'J'ai peur de tomber.'
|-
|-
|||||colspan="10" | collecté par B. Allaire, [http://dico.parlant.breton.free.fr/Riantec/b-allaire-riantec-rj-0001-a-0068.html dico parlants 2018] 
|||||colspan="15" | ''Vannetais (Groix)'', [[Ternes (1970)|Ternes (1970]]:320)
|}
|}


== Sémantique ==
=== verbe d'existence ===


{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
|(6)||<font color=green> /məmbez ||<font color=green> ãn|| <font color=green> ra-'''kweɲ''' / </font color=green>
|(7)|| Dre-se || ne || '''gouezhe''' || ket || nemeur || a || wenneien || en || ti...
|-
|-
||| [[pfi|moi]].[[kaout|a]] ||[[aon|peur]] || [[rak|de]]-tomber
||| [[dre|par]]-[[ze|ça]] || [[ne]]<sup>[[1]]</sup> || tombait || [[ket|pas]] || [[nemeur|guère]] || [[a|de]]<sup>[[1]]</sup> || [[gwenneg|sous]] || [[P.e|en]].[[art|le]] || [[ti|maison]]
|-
|-
|||colspan="10" | 'J'ai peur de tomber.'
|||colspan="15" | 'À cause de ça il n'y avait pas beaucoup d'argent dans le ménage... '  
|-
|-
|||||colspan="10" |''Groix'', [[Ternes (1970)|Ternes (1970]]:320)
|||||||||||colspan="15" | ''Léon (Bodilis)'', [[Ar Floc'h (1985)| Ar Floc'h (1985]]:22)
|}
|}


== Expression ==
== Expression ==
Ligne 95 : Ligne 111 :


{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
|(7)|| An noz|| a oa || '''kouezet'''.
|(8)|| An noz || a || oa || '''kouezet'''.
|-
|-
|||[[art|le]] [[noz|nuit]]||[[R]]<sup>[[1]]</sup> [[COP|était]] || tomb.[[-et (Adj.)|é]]
||| [[art|le]] [[noz|nuit]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> || [[COP|était]] || tomb.[[-et (Adj.)|é]]
|-  
|-  
|||colspan="10" |'La nuit était tombée.'
|||colspan="15" | 'La nuit était tombée.'
|-
|-
||||||| colspan="10" |[[Seite & Stéphan (1957)|Seite & Stéphan (1957]]:141), citant Taldir
||||||||| colspan="15" | [[Seite & Stéphan (1957)|Seite & Stéphan (1957]]:141), citant Taldir
|}
|}



Version actuelle datée du 18 juillet 2022 à 20:31

Le verbe kouezhañ, kouezhel 'tomber' est un verbe intransitif inaccusatif.


(1) Ar vugale n'int ket kouezhet.
le 1enfant.s ne sont pas tomb.é
'Les enfants ne sont pas tombés.'
Plougerneau, M-L.B (10/2018)


Morphologie

variation dialectale

La carte 400 de l'ALBB documente la variation dialectale de l'infinitif et du participe.


radical

 Trépos (1963:506):
 "L'infinitif kwi 'tomber' noté à Plouhinec et Ploaré (carte 400 de l'ALBB), est considéré par Falc'hun (1963) comme une contraction d'un infinitif en -i, kwezi (Falc'hun 1963:232, 233, fig. 30). [Or, ] Nous savons que le radical est kwez ; l'étude des formes dialectales montre que dans le sud le groupe ez peut devenir i long : ainsi diri 'escalier', forme de derez, degrez, goui, forme de gouez, gouvez, du verbe 'savoir'... ; et v. les formes de alc'hwez, bez, huez, bugalez, dez, digarez, gwez, groupées sur une même carte, d'après les cartes de l'ALBB, dans PL Br., fig. 8 (v. aussi p. 54, 58, n. 4). Kwi est un substantif verbal sans désinence, comme il s'en trouve beaucoup dans la même région (gwel 'voir', sell 'regarder', kleo 'entendre', lar, lavar 'dire'...), et est une forme locale de kwez."


(2) Ma redoñ re veuan e gouiyin.
si cours trop1 vite R1 tomberai
'Si je cours trop vite, je tomberai.'
Sein, Fagon & Riou (2015:'beuan')


suffixe verbal de l'infinitif

(3) Just 'oa bet din kouezho.
juste était été à.moi tomber
'J'ai failli tomber.'
Cornouaillais (Riec), Bouzeg (1986:25)


(4) Me zo mank't kouél.
Me zo manket da gouezhañ. Équivalent standardisé
moi est manqué (de1) tomber
'J'ai failli tomber.'
Cornouaillais (Moëlan), Bouzec & al. (2017:421)


(5) Imeingn tout i koéh !
sont tout à4 tomber
'Ils sont tous en train de tomber !' (les brugnons)
Vannetais (Riantec), RJ.,
collecté par B. Allaire, dico parlants 2018


(6) /məmbez ãn ra-kweɲ /
moi.a peur de-tomber
'J'ai peur de tomber.'
Vannetais (Groix), Ternes (1970:320)


Sémantique

verbe d'existence

(7) Dre-se ne gouezhe ket nemeur a wenneien en ti...
par-ça ne1 tombait pas guère de1 sous en.le maison
'À cause de ça il n'y avait pas beaucoup d'argent dans le ménage... '
Léon (Bodilis), Ar Floc'h (1985:22)


Expression

'la nuit tombe'

On trouve communément Deuet eo an noz, mais le verbe kouezhañ peut aussi être utilisé.


(8) An noz a oa kouezet.
le nuit R1 était tomb.é
'La nuit était tombée.'
Seite & Stéphan (1957:141), citant Taldir